MaisonÉnergieQuel est le mode de chauffage le plus rentable ?

Quel est le mode de chauffage le plus rentable ?

En France, le chauffage représente la plus grosse facture énergétique des ménages. Il représente environ 60 % de leur consommation annuelle d’énergie. Il est toutefois possible de réduire ce coût en choisissant un mode de chauffage efficace sur le plan énergétique. Il existe aujourd’hui une grande variété d’options. Découvrez celle qui vous convient le mieux en lisant ce qui suit. 

4 méthodes de chauffage plus rentables

Avec l’augmentation des prix de l’énergie, exacerbée par le conflit en Ukraine, les ménages sont plus que jamais intéressés par la réduction de leurs factures de chauffage. Pour y parvenir, il est essentiel d’acheter un appareil plus performant. Aujourd’hui, 4 options se démarquent :

  • Le poêle à bois ;
  • La pompe à chaleur
  • Le radiateur à inertie
  • La chaudière à condensation.

Pour choisir la technique de chauffage la plus rentable et adaptée à vos besoins, vous devez prendre en compte les avantages et les inconvénients de chacune d’entre elles, le coût de l’installation ainsi que le coût total de l’utilisation qu’elle génère.

Le poêle à bois

Le poêle à bois est un appareil de chauffage sustenté par des bûches ou des granulés. Autrefois utilisé principalement comme chauffage d’appoint, il est maintenant utilisé pour chauffer une maison complète.

Poêle à bois Pin
Source : shutterstock.com

Avantages et inconvénients

Le poêle à bois présente de nombreux avantages. Tout d’abord, c’est le combustible le moins cher. Contrairement aux autres sources d’énergie qui fluctuent en fonction du coût du pétrole, le coût du bois est stable. Il coûte en moyenne deux fois moins cher que le gaz ou l’électricité.

De plus, les poêles à bois sont une solution écologique. En effet, le bois se trouve être une source d’énergie dont le bilan carbone est négatif. En particulier, la quantité de CO2 libérée par sa combustion est inférieure à celle absorbée par la photosynthèse. C’est pourquoi il est considéré comme une source d’énergie renouvelable. C’est pourquoi l’État a créé différentes aides financières pour aider à l’achat de poêles à bois par les ménages.

Les inconvénients de l’appareil de chauffage sont nombreux, on voit notamment son coût d’achat élevé (entre 3500 à 5 000 euros, selon le type de modèle). Il est également nécessaire de recharger l’appareil plusieurs fois par jour si vous choisissez un poêle à bois traditionnel. Le poêle doit impérativement raccordé à un conduit de fumée, si votre maison n’en dispose pas.

Coût de l’installation et de l’entretien

L’installation d’un poêle à bois peut coûter de 500 à 1 000 euros, selon le type de poêle et l’ampleur des travaux. Si un raccordement à un conduit de fumée est nécessaire, il coûtera entre 1 500 et 3 000 euros.

Toutefois, pour l’approvisionnement de granulés de bois, comptez entre 500 et 1500 euros par an. Ensuite, comptez 700 à 700 euros pour les bûches. Il faut également prendre en compte le coût de l’entretien de l’appareil. Cette démarche doit être effectuée chaque année par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l’environnement). Elle coûte environ 200 euros.

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur est un appareil qui détecte les calories de l’environnement et restitue leur chaleur au système de chauffage de l’habitation. Différents types de pompes à chaleur existent : pompes à chaleur air-air et air-eau, pompe à chaleur sol-eau. Dans l’ensemble, ces différents modèles présentent des avantages et inconvénients similaires.

Lire la suite  Guide complet pour choisir couette, oreillers et édredon
Pompe à chaleur Pin
Source : shutterstock.com

Avantages et inconvénients

Le premier avantage de la pompe à chaleur réside dans son efficacité. Elle peut produire 3 KWh de chauffage en utilisant seulement 1 KWh d’énergie électrique. Par rapport à une chaudière à mazout, elle peut réduire vos factures d’énergie de 50 %.

La pompe à chaleur est de loin le mode de chauffage le plus efficace que vous devriez envisager si vous cherchez à réduire l’empreinte carbone de votre maison. Bien sûr, ce gadget utilise de l’électricité pour transférer la chaleur captée dans le milieu environnant dans votre maison. Toutefois, les émissions sont moindres que celles d’un système de chauffage classique.

La production d’eau chaude sanitaire en plus du chauffage est un avantage majeur de la pompe à chaleur. En outre, l’appareil ne nécessite aucun espace pour le stockage du combustible, contrairement au bois et au pétrole.

En revanche, le coût du système de chauffage est le plus élevé de la liste. Il peut coûter entre 75 000 et 20 000 euros, selon le type de modèle. Cependant, il existe de nombreuses subventions pour aider à financer l’installation et l’achat de la pompe à chaleur. Un autre inconvénient est que l’efficacité dépend de la température extérieure. Si les températures extérieures sont basses, le rendement de la pompe à chaleur sera plus faible. Par conséquent, cette méthode ne convient pas si vous résidez dans un endroit où les hivers sont rudes.

Installation et coût annuelIl est indispensable de faire installer une pompe à chaleur par un artisan RGE. Le coût d’un tel professionnel est en moyenne de 4000 euros pour ses services. Pour le prix annuel moyen de la pompe à chaleur, il est de 90 euros pour une maison de 100 mètres carrés. Les frais d’entretien varient entre 100 et 350 euros, en fonction du type de pompe à chaleur.

Le radiateur à inertie

Le radiateur à inertie est un appareil de chauffage électrique qui fonctionne en utilisant le rayonnement. En termes simples, il emmagasine la chaleur et l’émet dans un matériau ou un liquide après que la source d’énergie a été coupée.

Avantages et inconvénients

Le radiateur à inertie a l’avantage de permettre de réelles économies d’énergie lorsqu’il est utilisé puisque vous le faites fonctionner moins souvent. En effet, le réchauffeur continue à chauffer même lorsqu’il est éteint. Les économies peuvent être plus importantes si vous choisissez de réaliser des économies d’énergie au sein de votre habitation. Le radiateur à inertie offre un excellent confort de chauffe. Il est également simple à mettre en place. Comme la plupart des chauffages électriques, il nécessite également un entretien minimal.

Bien qu’il s’agisse du mode de chauffage le plus économique, le chauffage à inertie n’est pas le plus écologique. En particulier pour les modèles dotés d’un fluide caloporteur à inertie, il peut aussi fuir avec le temps.

RadiateurPin
Source : shutterstock.com

Coût d’installation et coût annuel

Le coût d’installation d’un chauffage à inertie varie entre 50 et 170 euros. À cela s’ajoute le coût d’achat de l’article qui varie entre 500 à 1 700 euros. Pour le coût annuel d’utilisation du radiateur à inertie, il se base sur la superficie de la maison. Par exemple pour une maison de 150 mètres carrés la facture énergétique pour le chauffage sera d’environ 1 600 euros par an. Un entretien de routine chaque année par un expert est recommandé pour augmenter la durée de vie du système. La réparation coûte environ 140 euros.

Lire la suite  Comment installer un poêle à bois sans conduit de cheminée ?

La chaudière à condensation

La chaudière à condensation est une machine capable de récupérer l’énergie de la vapeur d’eau qu’elle crée en brûlant du propane, du gaz naturel ou du fioul. C’est l’une des chaudières dites à haut rendement.

Avantages et inconvénients

La chaudière à condensation se distingue des modèles classiques par le fait qu’elle consomme 20 à 30 % d’énergie en moins. En plus de réduire votre coût énergétique, cet appareil contribue à réduire les émissions qui polluent l’environnement. En outre, il offre un rendement supérieur à 100 %.

Le coût d’achat élevé n’est que l’un des inconvénients des chaudières à condensation. Il faut compter entre 1 600 et 4 300 euros pour en acheter une. D’autre part, l’installation d’une chaudière à condensation nécessite le raccordement au réseau d’égouts. Le coût de cette tâche est donc plus élevé que celui du raccordement à un système de chauffage central.

Chaudière à condensation Pin
Source : shutterstock.com

Installation et coût annuel

Le coût d’installation des chaudières à condensation varie entre 3000 et 7000 euros. La dépense annuelle de fonctionnement est d’environ 1200 euros. L’entretien minimum requis annuellement est crucial pour améliorer les performances de votre système de chauffage et pour assurer la sécurité des personnes qui vivent à proximité de la maison. Il peut se traduire par un coût annuel compris entre 80 et 175 euros.

De quoi faut-il tenir compte pour choisir le meilleur radiateur électrique ?

Les radiateurs électriques sont utilisés pour fournir un système de chauffage électrique dans les petites maisons, les locaux ou les lieux de travail qui ne nécessitent pas une grande utilisation du chauffage.

Il ne fait aucun doute que le radiateur électrique est une option suggérée si vous recherchez un système de chauffage peu coûteux qui ne demande aucun effort car il ne nécessite généralement aucune sorte d’installation. Tout ce que vous avez à faire est de le poser sur votre mur.

La gamme de radiateurs électriques disponibles est diverse et se distingue par son installation, sa technologie ou son design. De plus, leur fonctionnement est complètement différent les uns des autres. Cependant, dans tous les cas, voici deux aspects cruciaux à prendre en compte pour choisir le bon radiateur électrique.

Efficacité énergétique et consommation

La quantité d’énergie consommée est fonction de la puissance du radiateur, c’est-à-dire que plus sa puissance est élevée, plus l’importance de sa consommation est grande. C’est pourquoi il est crucial de choisir un radiateur électrique doté de thermostats qui permettent de modifier la puissance en fonction de la température de l’environnement, afin qu’il n’ait pas besoin de fonctionner à la puissance maximale, et donc de consommer davantage.

Une méthode simple pour déterminer la puissance requise pour un radiateur électrique consiste à déterminer environ 80 W par mètre carré, puis à ajouter 30 % au final.

Connectivité et intelligence

La majorité des radiateurs électriques sont équipés de thermostats extrêmement sensibles qui permettent aux utilisateurs de modifier la consommation, de choisir la température à tout moment et de définir le fonctionnement par jours et par heures pour réguler et réduire la quantité d’électricité consommée dans les pièces. Certains sont équipés de capteurs qui peuvent identifier la présence de personnes, ou lorsqu’une baisse soudaine de la température se produit dans la pièce. Certains disposent d’une connexion Wi-Fi intégrée qui permet de gérer simplement l’équipement à distance via un smartphone.

Gauthier Kevin
Bonjour, je m'appelle Kevin et j'ai 30 ans. Je suis un passionné de parcs de loisirs et j'adore découvrir de nouvelles attractions et activités. Bienvenue sur mon site web où je partage mes aventures et mes coups de cœur dans l'univers des parcs d'attractions !
A lire

Plaquettes de parement en bois : créez une atmosphère chaleureuse à moindre coût

Les plaquettes de parement en bois constituent une solution...

La domotique au service de la sécurité : l’intégration des serrures connectées

Les nouvelles technologies transforment de plus en plus nos...

Moderniser un appartement ancien : comment réussir une décoration contemporaine ?

Moderniser un appartement ancien est un défi. Mais quoi...

5 idées bluffantes pour une décoration de Pâques qui en met plein la vue

Pâques est une période joyeuse où l’on célèbre le...

Découvrez 8 astuces de décoration pour une buanderie qui sort de l’ordinaire

La buanderie est souvent négligée lorsqu’il s’agit de décoration...
Partages