Finance et ImmobilierAssurancesAssurance auto : quels tarifs pour un jeune conducteur ?

Assurance auto : quels tarifs pour un jeune conducteur ?

La souscription d’une assurance auto est une obligation que doit respecter tout conducteur. Les compagnies d’assurances définissent différentes catégories d’assurés, dont celle des jeunes conducteurs. Ces derniers sont censés adhérer à une assurance adaptée à leur profil. L’assurance auto pour jeune conducteur est alors proposée par de nombreuses compagnies d’assurances.

À qui s’adresse l’assurance auto pour jeune conducteur ?

L’assurance auto pour jeune conducteur est réservée aux conducteurs qui n’ont pas encore une grande expérience de conduite. Le profil de jeune conducteur n’est pas établi par le code de la route. Il est mis en place par les compagnies d’assurances qui déterminent en effet les risques à couvrir. Les assureurs définissent la prime d’assurance en fonction de ces risques et du profil du conducteur.

L’assurance auto pour jeune conducteur concerne les individus qui ont obtenu leur permis depuis moins de 3 ans. Elle s’adresse aussi aux conducteurs ayant récupéré leur permis de conduire après un retrait. Selon les assureurs, tout titulaire de permis qui n’a jamais conduit une voiture assurée en son nom est un jeune conducteur. Autrement dit, même après avoir obtenu votre permis il y a plus de 3 ans, si vous conduisiez un véhicule assuré par une tierce personne, vous restez jeune conducteur.

Lire la suite  Assurance décennale : décryptage de la loi Spinetta

L’assurance auto pour jeune conducteur est plus chère, car la couverture d’un automobiliste inexpérimenté présente plus de risques pour les assureurs que lorsqu’il s’agit d’une personne expérimentée. Toutefois, il est possible d‘assurer un véhicule en tant que jeune conducteur avec un budget raisonnable. La comparaison des offres disponibles est une solution, afin de trouver le tarif d’une assurance auto jeune conducteur adapté à votre budget. Certains assureurs sont prêts à fournir des devis gratuits aux potentiels assurés qui en font la demande.

Quelle est l’assurance auto pour jeune conducteur la moins chère ?

Les tarifs de l’assurance auto pour jeune conducteur varient selon les assureurs, mais aussi, et surtout, en fonction du niveau de couverture.

L’assurance auto au tiers pour jeune conducteur

L’assurance auto au tiers est la formule de base pour les jeunes conducteurs. Elle permet de bénéficier des garanties rendues obligatoires par le code de la route. Cette couverture englobe notamment la responsabilité civile. Cela signifie que les dommages commis sur autrui sont couverts. En revanche, les dommages subis ne sont pas pris en charge par l’assureur. La formule d’assurance auto au tiers est la moins chère de toutes, indépendamment de l’établissement choisi. C’est l’idéal pour un jeune conducteur possédant une voiture d’occasion ou qui veut assurer une voiture ancienne qui sera peu sollicitée.

assurance auto jeune conducteur Pin

L’assurance auto intermédiaire

Ce type d’assurance offre plus de garanties que la formule précédente. Elle couvre par exemple des sinistres comme le bris de glace, le vol et l’incendie. Logiquement, son tarif est plus élevé que celui d’une assurance auto au tiers. Cette formule d’assurance est indiquée à un jeune conducteur qui désire assurer un véhicule neuf.

Lire la suite  Expatriés français : comment choisir votre assurance en résidant en Belgique ?

L’assurance auto tous risques

L’assurance auto tous risques est la plus chère des formules pour les jeunes conducteurs. Le tarif élevé se justifie par l’étendue de la couverture offerte à l’assuré. Avec cette formule, celui-ci bénéficie d’une indemnisation en cas de dommages subis en circulation. L’assurance auto multirisque vous convient si vous voulez assurer une voiture de grande valeur.

Informations supplémentaires sur les assurances auto

Il existe quelques astuces pour faire baisser le prix d’une assurance jeune conducteur.

Les parents peuvent-ils souscrire l’assurance pour leur enfant ?

Souvent, les jeunes conducteurs sont de jeunes adultes encore à la charge de leurs parents. Certains sont de jeunes travailleurs qui n’ont pas encore mobilisé assez de ressources financières pour faire face à un coût élevé d’assurance auto. Les assureurs leur offrent alors la possibilité d’être assuré via le contrat d’assurance de leurs parents.

Dans ce cas, le jeune conducteur est considéré comme un conducteur secondaire. Il est ainsi censé utiliser le véhicule occasionnellement. Si le jeune conducteur devient l’utilisateur principal de la voiture, l’assureur doit en être informé. Cela permet d’éviter des sanctions pour raison de fausse déclaration.

Quels avantages en cas de conduite accompagnée ?

La conduite accompagnée permet aux prétendants à l’obtention du permis de conduire d’acquérir de l’expérience avant de passer l’examen. Ceci a un impact sur la souscription de l’assurance auto pour jeune conducteur. En réalité, les assureurs estiment qu’un individu qui a pris part à cette procédure a acquis des notions permettant d’avoir rapidement une réelle maîtrise dans la conduite.

Selon la réglementation, la conduite accompagnée permet d’obtenir 3 points sur le permis chaque année jusqu’à l’atteinte du capital de points maximal. La seule condition à remplir est de ne pas commettre d’infraction au code de la route. Or, en passant par la procédure classique, vous n’aurez que 2 points. En passant par la conduite accompagnée, la période probatoire est réduite de 3 à 2 ans.

A lire

Pour quelle assurance opter avec un véhicule électrique ?

Les véhicules électriques sont en vogue depuis quelques années...

L’assurance auto au kilomètre : la bonne solution si vous avez décidé de moins rouler ?

La couverture au kilomètre représente une véritable petite révolution...

Comment contester une résiliation d’assurance ?

Les consommateurs sont libres de résilier leur contrat d’assurance...

Expatriés français : comment choisir votre assurance en résidant en Belgique ?

Vous êtes français et vous avez décidé de vous...

Assurance décennale : décryptage de la loi Spinetta

Pour les professionnels qui font dans le bâtiment, l'assurance...
Partages