CultureLittératureAmazon prend des mesures drastiques face à l'invasion des livres générés par...

Amazon prend des mesures drastiques face à l’invasion des livres générés par l’IA : l’autoédition limitée !

L’invasion des livres générés par l’intelligence artificielle a suscité des préoccupations quant à la qualité et à l’authenticité du contenu littéraire disponible sur les plateformes. Amazon, en tant que leader du marché de l’édition en ligne, a récemment pris des mesures radicales pour contrer ce phénomène. La limitation de l’autoédition est l’une des premières mesures prises. L’avenir de l’autoédition et de l’industrie du livre soulève donc de véritables interrogations dans un paysage numérique en constante évolution.

L’autoédition sur Amazon : une aubaine depuis l’avènement de l’IA

La prolifération des livres produits par des intelligences artificielles est devenue incontrôlable. Depuis l’avènement de ChatGPT, quiconque peut prétendre à une forme d’expression artistique en exploitant le travail des robots. Grâce à quelques directives, un court roman peut être rapidement généré et prêt à être auto-publié.

L’autoédition sur Amazon : une aubaine depuis l’avènement de l’IA Pin

Cet article peut vous intéresser : Quel est l’avenir de l’automobile en 2024 ? Voici les innovations et les tendances 

 

L’auto-édition connaît une croissance exponentielle dans l’industrie du livre, notamment grâce à des plateformes telles que Kindle Direct Publishing (KDP) d’Amazon. Elle présente aux aspirants auteurs une solution pratique et abordable pour publier et distribuer leurs œuvres sous forme numérique ou papier. Cette approche permet aux écrivains de garder le contrôle sur leurs droits d’auteur et de bénéficier d’une distribution mondiale. Ils profitent de cet ensemble de choses tout en étant rémunérés par le biais d’un système de redevances attrayant. 

Lire la suite  Laurent Gounelle : “Le philosophe qui n’était pas sage”

La nouvelle règle mise en place par Amazon

Ayant pleinement conscience des risques que sa plateforme peut encourager la production en masse de contenu de qualité médiocre, Amazon a décidé d’agir proactivement. Une nouvelle règle a été instaurée récemment : désormais, un auteur est autorisé à auto-publier “seulement” trois livres par jour sur KDP. Oui, juste trois par jour. Bien qu’une limite existait déjà par le passé, il est difficile de déterminer exactement la nature de celle-ci, car le géant américain n’a pas rendu cette information publique.

 

Amazon justifie sa nouvelle mesure comme étant davantage préventive que réactive. Selon eux, il n’y a pas eu une explosion significative de la publication d’e-books de qualité médiocre. Cependant, l’objectif de l’entreprise, qui continue tout de même d’accepter les textes générés par IA, semble être de préserver la réputation des livres auto-édités. 

 

En effet, avec la prolifération de textes copiés-collés depuis des modèles comme ChatGPT, il devient difficile pour les consommateurs de faire confiance aux auteurs indépendants. Il y a une véritable difficulté à distinguer les bons ouvrages au milieu de cette masse de contenu.

 

Lisez également : Bon plan 2024 : découvrez où acheter le meilleur chromecast avec Google TV au meilleur prix aujourd’hui !

Lire la suite  Laurent Gounelle : « L’homme qui voulait être heureux »

D’autres livres tendances générés par l’IA : la surprise est de taille 

Récemment, le Washington Post a abordé une problématique connexe à celle qui nous intéresse. Ils ont rapporté des cas où des intelligences artificielles copient et paraphrasent des livres écrits par des auteurs humains. Ils citent l’exemple d’un ouvrage technique qui a demandé plus d’un an de travail acharné et qui a été reproduit par une IA seulement trois semaines après sa publication originale.

 

Une autre tendance inquiétante émerge : les résumés de livres populaires rédigés par des IA. Cette pratique se répand rapidement. Les escrocs cherchent à faire passer ces résumés pour des copies bon marché de l’œuvre originale. Imaginez voir une magnifique couverture générée par une IA pour un livre célèbre comme “1984” de George Orwell, sans remarquer la mention “résumé du livre”. Vous pourriez alors dépenser 5 euros pour lire la réponse de l’IA à une simple demande de résumé chapitre par chapitre de ce classique littéraire.

 

Découvrez aussi : L’impact économique des jeux en ligne sur l’industrie du divertissement 

 

Caitlyn Lynch, une rédactrice indépendante, a souligné qu’à peine 19 des 100 livres les plus vendus sur Amazon dans la catégorie “Romance contemporaine” étaient réellement écrits par des humains. Les 81 autres étaient le fruit du travail de robots, eux-mêmes créés par des pseudo-auteurs peu qualifiés.

 

En limitant l’autoédition pour faire face à l’invasion des livres générés par l’IA, Amazon cherche à préserver l’authenticité du contenu littéraire disponible sur sa plateforme. Cependant, cette décision soulève également des préoccupations concernant la liberté d’expression et l’accès des auteurs indépendants au marché.

A lire

Quelles BD lire lorsque l’on est adulte ?

À l'instar de la musique et du cinéma, les...

Laurent Gounelle : Son nouvel ouvrage, Le réveil.

Le 23 Février 2022, le nouvel ouvrage de l’auteur...

Rencontre avec Joffrey Lebourg pour la réédition du Réveil d’Entropia

Le 6 mars 2021 paraissait Le Réveil d’Entropia, 1er...

Quels sont les mangas les plus vendus ?

Saviez-vous que la France était le deuxième consommateur de...
Partages