5 romans d’horreur pour se faire peur à Halloween

Culture5 romans d’horreur pour se faire peur à Halloween

Il n’y a pas que les films et les séries pour faire peur le soir d’Halloween. Les livres aussi peuvent vous plonger dans une ambiance sombre, inquiétante, terrifiante… Nous vous proposons ici de découvrir les 5 romans d’horreur pour se faire peur à Halloween… 

5 romans d’horreur : vous laisserez vous hanter ? 

ÇA 

Le premier livre que nous vous proposons s’intitule “ÇA”. C’est l’un des grands classiques, surtout après la sortie du film approprié par Andrés Muschietti. 

Résumé :

« Tout avait commencé juste avant les vacances d’été quand le petit Browers avait gravé ses initiales au couteau sur le ventre de son copain Ben Hascom. Tout s’était terminé deux mois plus tard dans les égouts par la poursuite infernale d’une créature. »

Stephen King – “ÇA” – édition : le livre de poche – Février 2002 – 800 pages. 

Luna Park

Luna Park fait lui aussi partie des 5 romans à ne pas louper pour Halloween. Il est écrit par Bret Easton Ellis, écrivain américain.

Résumé :

Cinq ans après l’éblouissant Glamorama, Bret Easton Ellis change de registre et se met en scène pour devenir le personnage central de Lunar Park.

On se souvient des personnages décadents Patrick Bateman (American Psycho) et Victor Ward (Glamorama), des paradis artificiels, de la gloire et de la violence qui étaient au cœur de leurs expériences. Comme s’il s’agissait d’écarter une réputation sulfureuse, mêlant ses propres souvenirs, ses démons et les personnages qui peuplent ses précédents textes, Ellis décide avec Lunar Park d’incarner lui-même un homme marié, père de famille, vivant dans une immense propriété du comté de Midland. En définitive, une vie bourgeoise partagée entre le centre commercial le samedi après-midi, les séances chez une thérapeute pour couples et les dîners entre voisins. Un revirement comique qui se transforme en cauchemar. Le narrateur, Bret Easton Ellis, pense que les madeleines de Proust sont des mandarines, que sa maison d’Elsinore Lane est hantée, que le spectre est son père mort et peut-être aussi le héros assassin d’American Psycho, qu’il doit retrouver la simplicité des phrases de son premier roman… Un rêve halluciné et jubilatoire qui mêle autobiographie et visions stupéfiantes : Bret Easton Ellis se joue avec humour et virtuosité du mythe de l’écrivain pour écrire un roman puissant et magistralement maîtrisé. Lunar Park paraît quasi simultanément aux États-Unis, en Angleterre et en France. L’auteur sera présent en France au moment de la sortie du livre.

 Bret Easton Ellis – Luna Park – édition : Robert Laffont, Pocjet – Octobre 2005 – 472 pages

Les apparences

Les apparences est disponible en film, mais aussi en livre. D’ailleurs, si vous avez visionné le film, passez à la lecture, il est tout aussi captivant que le film ! De quoi vous occupez durant la soirée d’Halloween.

Résumé :

« À quoi penses-tu ? Comment te sens-tu ? Qui es-tu ? Que nous sommes-nous fait l’un à l’autre ? Qu’est-ce qui nous attend ? Autant de questions qui, je suppose, surplombent tous les mariages, tels des nuages menaçants. »

Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Nick, propriétaire d’un bar, forment, selon toutes apparences, un couple idéal. Ils ont quitté New York deux ans plus tôt pour emménager dans la petite ville des bords du Mississipi où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, en rentrant du travail, Nick découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. Quelque chose de grave est arrivé. Après qu’il a appelé les forces de l’ordre pour signaler la disparition d’Amy, la situation prend une tournure inattendue. Chaque petit secret, lâcheté, trahison quotidienne de la vie d’un couple commence en effet à prendre, sous les yeux impitoyables de la police, une importance inattendue et Nick ne tarde pas à devenir un suspect idéal. Alors qu’il essaie désespérément, de son côté, de retrouver Amy, il découvre qu’elle aussi cachait beaucoup de choses à son conjoint, certaines sans gravité et d’autres plus inquiétantes. Si leur mariage n’était pas aussi parfait qu’il le paraissait, Nick est néanmoins encore loin de se douter à quel point leur couple soi-disant idéal n’était qu’une illusion.

Gillian Flynn – Les apparences ou Gone girls – édition : le livre de poche – octobre 2021 – 696 pages 

Frankenstein

Nous connaissons tous (ou presque) le monstre de Frankenstein, alors que diriez vous d’un livre à son sujet pour célébrer comme il se doit la fête d’Halloween ? 

Résumé :

Victor Frankenstein, scientifique genevois, est recueilli sur la banquise par un équipage faisant route vers le Pôle Nord. Très tourmenté, il livre son histoire au capitaine du bateau : quelque temps auparavant, il est parvenu à donner la vie à une créature surhumaine. Mais celle-ci sème bientôt la terreur autour d’elle…

En expédition vers le pôle Nord, Robert Walton adresse à sa sœur des lettres où il évoque l’étrange spectacle dont il vient d’être le témoin depuis son bateau : la découverte, sur un iceberg, d’un homme en perdition dans son traîneau. Invité à monter à bord, Victor Frankenstein raconte qu’il n’est venu s’aventurer ici que pour rattraper quelqu’un – qui n’est autre que la créature monstrueuse qu’il créa naguère, et qui s’est montrée redoutablement criminelle.

Mary Shelley – Frankenstein – édition : Bragelonne – Octobre 2021 – 352 pages 

Le crime d’Halloween ou  La fête du Potiron

Ce roman fait également partie du top 5 des livres à ne pas manquer pour Halloween ! D’avantage pour les enfants, il permettra de partager un bon moment en famille.

Résumé :

Le Vallon (1946) : Lady Angkatell invite quelques amis à passer le week-end dans sa somptueuse propriété du Vallon. Quand on retrouve le corps du docteur John Christow flottant à la surface de la piscine et, sur le bord, sa femme, prostrée, tenant un revolver à la main, tous les convives sont sous le choc !

Le Crime d’Halloween (1969) : Le 31 octobre, c’est la fête du potiron ! Pour marquer l’événement, la romancière Mrs Drake organise une soirée pour les enfants du village. « Un jour, j’ai assisté à un meurtre », se vante Joyce, une fillette à la langue bien pendue. Bien sûr, personne ne la prend au sérieux. Pourtant, c’est bien son cadavre qui est retrouvé dans la bibliothèque. Pour Hercule Poirot, ces affaires relèvent de la routine. Mais une trop évidente simplicité peut se révéler plus complexe qu’il n’y paraît. Le célèbre détective trouve ici des adversaires à sa mesure. 

Agatha Christie – Le crime d’Halloween ou La fête du potiron – édition : le livre de poche – octobre 2015 – 672 pages

Vous voulez agrémenter votre soirée avec des films et séries ? Nous avons ce qu’il vous faut ! découvrez ici, les films et séries à ne pas manquer …

Que nous réserve Netflix pour Halloween 2021 ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -