La Casa de Papel saison 4 : Qu’est-il arrivé à Nairobi ?

Netflix La Casa de Papel La Casa de Papel saison 4 : Qu'est-il arrivé à Nairobi ?

Rappelez-vous, la saison 3 de la Casa de Papel laissait tous les téléspectateurs dans un suspens angoissant. Nairobi, particulièrement mal en point après avoir reçu une balle dans le poumon, semblait sur le point de mourir. Mise en ligne à 9h01 le 3 avril sur Netflix, la saison 4 de la célèbre série espagnole à succès a enfin apporté aux fans les réponses tant attendues. Alors, qu’est-il vraiment arrivé à Nairobi ? Attention spoilers…

Sauvée in extremis

Après le cliffhanger de la fin de la saison 3, la saison 4 de La Casa de Papel sur Netflix commence par une scène intense. Les coéquipiers de Nairobi, paniqués, l’emmènent à toute vitesse sur une table roulante à travers les couloirs de la banque pour l’emmener jusqu’à leur salle d’opération provisoire. Nairobi agonise et perd énormément de sang. La tension est palpable, va-t-elle survivre ?

Une opération délicate

Nairobi est entre la vie et la mort et ses coéquipiers doivent l’opérer d’urgence. Elle arrive cependant à leur murmurer d’une voix faible qu’elle préfère être remise à la police pour être examinée par de vrais chirurgiens car les braqueurs de la banque d’Espagne ne possèdent ni l’expérience ni le matériel nécessaire pour une opération du poumon. Palerme et Tokyo prennent cependant la décision de ne pas la livrer à l’extérieur puisqu’elle se retrouverait aux mains des mêmes qui ont torturé Rio et qui détiennent Lisbonne. Tokyo se charge donc d’opérer Nairobi, tout en suivant les instructions données en direct par un chirurgien. L’entreprise est un succès, même si la connexion se coupe au moment le plus critique. Nairobi est sauvée, et tout le monde, braqueurs comme téléspectateurs, est soulagé, mais c’est un soulagement de courte durée…

Prise en otage par Gandia

Après s’être libéré avec l’aide de Palerme, Gandia, un des gardes de la banque, va se mettre à traquer les braqueurs et c’est un adversaire de taille, qui possède tout un arsenal caché dans une pièce de l’établissement. Il trouve l’endroit où Nairobi récupère de son opération et tente de l’étouffer : une nouvelle fois, on pense que c’est la fin pour elle, mais elle arrive à le blesser au cou avec une seringue et il s’enfuit. Quelques heures après, Nairobi se sent mieux et recommence à circuler dans la banque à l’aide d’un fauteuil roulant que lui a confectionné Bogota. Elle retrouve son éternel entrain et part encourager ses compagnons qui sont en train de fondre l’or au sous-sol : une scène joyeuse malgré la catastrophe qui se trame à l’étage… Alors que les braqueurs cherchent le garde évadé, celui-ci prend Nairobi en otage dans les toilettes et négocie avec les autres braqueurs lors d’une scène impressionnante pendant laquelle Nairobi a le visage encastrée dans la porte, face à ses camarades. Gandia fait ensuite semblant de la libérer mais une fois qu’ils sont sortis dans le couloir, devant toute la bande, il lui sort : « Je t’avais dit que je te tuerais. » et lui met une balle en pleine tête. Nairobi est morte, et c’est un instant brutal et tragique, auquel on ne s’attendait pas puisqu’elle avait déjà survécu à une balle dans le poumon et à une tentative d’étouffement. En plus, elle et Bogota venait de commencer une romance amoureuse…

Un moment intense

Ses camarades de braquage et amis lui rendent un dernier hommage et c’est l’un des moments les plus forts de la série. Les portes de la banque s’ouvrent et le cercueil de Nairobi sort, porté par quatre gardes en costume trois pièces. Salué par un silence impressionnant du côté de la foule, comme de la police, le cortège s’avance lentement à travers la place qui s’étale devant la banque d’Espagne. Lisbonne, prisonnière, apprend ce qu’il s’est passé en voyant les écrans et s’effondre en larmes, tandis qu’à l’intérieur de la banque, c’est la désolation. Ils décident cependant de ne rien lâcher et de continuer « pour Nairobi ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici