MaisonÉnergieComment faire l'évacuation du poêle à bois en façade ?

Comment faire l’évacuation du poêle à bois en façade ?

Vous devez prévoir un système d’évacuation de fumées, si vous envisagez d’utiliser un poêle à bois. Un conduit de cheminée est généralement nécessaire pour ce type d’équipement. Néanmoins, vous pouvez également installer une sortie en façade, à condition de suivre les normes en la matière. Il est donc recommandé de solliciter un professionnel pour respecter la réglementation en vigueur. 

Système d’évacuation des poêles à bois : que dit la réglementation ?

En principe, l’utilisation d’un poêle à bois requiert la présence ou la création d’une cheminée. Cette méthode est d’ailleurs préconisée dans le DTU 24.1, le document technique applicable aux travaux de fumisterie. Cela dit, la réglementation autorise aussi l’évacuation du poêle à bois en façade depuis 2009. Les ménages peuvent ainsi basculer vers ce système de chauffage économique.

La sortie par le mur est souvent privilégiée pour installer un poêle à bois sans conduit de cheminée. Cette option permet effectivement de limiter les travaux à l’ouverture d’un mur. En revanche, la création d’une cheminée peut vous amener à percer plusieurs murs et planchers, selon l’emplacement choisi. Le conduit devra également traverser le toit, au risque d’affecter l’étanchéité de la couverture. Avec la sortie en façade, vous êtes toutefois tenu de respecter des distances minimales de :

  • 2 m par rapport à toute ouverture (porte et fenêtre) ;
  • 2 m par rapport à une entrée d’air ou de ventilation ;
  • 2 m par rapport au sol ;
  • 2 m par rapport aux rebords de toit ;
  • 4 m par rapport à un mur doté d’une fenêtre ou d’une entrée d’air ;
  • 1 m par rapport à un mur sans ouverture, sur le même bâtiment ;
  • 3 m par rapport à un mur, une haie ou une clôture ;
  • 3 m par rapport au mur d’une autre habitation (sans ouverture) ;
  • 6 m par rapport à une maison voisine avec ouverture.
Lire la suite  À quelle fréquence faut-il laver ses vêtements ?

Eu égard à ces contraintes, les professionnels réalisent systématiquement une étude de faisabilité avant d’envisager un raccordement horizontal. 

Pourquoi choisir de faire une évacuation de fumée en façade ?

L’évacuation en façade est actuellement la solution la plus courante pour installer un poêle à granulés en ventouse. Pour rappel, ce type d’équipement permet de choisir entre les sorties en zone 1 (cheminée), 2 (toit, sous faîtage) et 3 (mur). Vous pourrez néanmoins limiter le coût des travaux avec l’évacuation du poêle à bois en façade. Vous devrez seulement percer un mur pour poser le conduit de sortie. 

Cette option permet par ailleurs de réduire la longueur du tubage et les dépenses associées (accessoires et main d’œuvre). De plus, l’installation horizontale convient aux logements disposant de surfaces limitées. Le conduit occupe effectivement peu de places, à l’horizontale comme à la verticale. Cependant, la pose est complexe et soumise à de nombreuses contraintes réglementaires. Il est donc préférable de faire appel à un prestataire spécialisé.

Lire la suite  Isoler sa maison par l'extérieur, est-ce rentable ?

D’autre part, l’intervention d’un artisan certifié RGE permet de bénéficier des aides à la rénovation thermique. Vous pourrez notamment solliciter la TVA réduite, l’éco-PTZ ainsi que diverses primes nationales et locales. Vous réduirez alors l’impact du changement de chauffage sur votre budget. Enfin, la sortie en façade permet d’éviter les risques d’intoxication aux fumées, car elle est réservée aux circuits étanches.

Pourquoi choisir de faire une évacuation de fumée en façade ? Pin
Source : shutterstock.com

Quel coût pour une installation d’évacuation de fumée ?

Vous devez prévoir entre 1 000 et 3 000 euros pour l’évacuation du poêle à bois en façade. Ce prix inclut la main-d’œuvre et le matériel. Toutefois, le tarif dépendra de la taille du logement et de la complexité de l’installation. Il est donc important de comparer les devis fournis par les professionnels contactés. À titre indicatif, les prix des équipements et de la pose varient entre :

  • 80 à 140 euros au mètre pour un tubage flexible de diamètre inférieur à 180 mm ;
  • 140 à 170 euros, pour un tubage flexible de diamètre supérieur à 200 mm ;
  • 90 à 165 euros, pour un tubage rigide de diamètre inférieur à 250 mm ;
  • 115 à 320 euros, pour un tubage rigide de diamètre supérieur à 250 mm ;
  • 140 à 320 euros, pour un tubage à double paroi.

Les fabricants fournissent aussi des kits spécifiques pour le raccordement horizontal de conduits d’évacuation de fumées. Ces produits comportent tous les éléments nécessaires à la mise en œuvre d’une sortie en façade. Les packs permettent par ailleurs de faire davantage d’économie. Comptez entre 350 et 500 euros pour le kit de sortie murale d’un poêle à granulés. Il ne reste plus qu’à régler la main d’œuvre. 

A lire

Moderniser un appartement ancien : comment réussir une décoration contemporaine ?

Moderniser un appartement ancien est un défi. Mais quoi...

5 idées bluffantes pour une décoration de Pâques qui en met plein la vue

Pâques est une période joyeuse où l’on célèbre le...

Découvrez 8 astuces de décoration pour une buanderie qui sort de l’ordinaire

La buanderie est souvent négligée lorsqu’il s’agit de décoration...

Voici 5 petites astuces des designers pour revitaliser votre décoration pour le printemps

Le printemps est une période idéale pour insuffler une...
Partages