StopCovid : l’application est disponible sur le Google play store (Android) et l’apple store (iOS)

Santé Coronavirus StopCovid : l'application est disponible sur le Google play store (Android) et...

Depuis le 2 juin dernier, l’application StopCovid, qui a déjà beaucoup fait parler d’elle, est désormais disponible et téléchargeable.

Essentiellement basé sur le volontariat, il s’agit d’un outil sanitaire dans la phase du déconfinement en France. A quoi sert vraiment cette application et comment fonctionne-t-elle ? Où et comment la télécharger ? Débats : qui sont les détracteurs de StopCovid ? Nous vous révélons tout.

Qu’est-ce que l’application StopCovid ?

StopCovid est le nouvel outil sanitaire proposé par le gouvernement pour enrayer la propagation du coronavirus. Sur la base du volontariat, l’application StopCovid devrait être temporaire.

Son principe est simple : les smartphones sur lesquels cette application aura été installée, vont communiquer entre eux afin de vous alerter si vous avez été en contact avec une personne positive au Covid-19. On parle alors de tracking de contacts. De cette manière, l’utilisateur averti pourra s’isoler immédiatement, consulter son médecin et demander un dépistage.

L’objectif de cette application est donc de protéger chaque personne individuellement mais aussi son entourage, proche ou inconnu, et ainsi d’enrayer la propagation du virus et de sortir de cette crise sanitaire.

C’est l’Institut National de Recherche en sciences et technologies du numérique (INRIA), en collaboration avec des partenaires européens, qui a permis à cette application de voir le jour. Santé, politique, protection des données personnelles tels sont les enjeux de StopCovid France.

Comment télécharger StopCovid ?

L’application StopCovid est téléchargeable gratuitement sur le Play Store de Google (pour les Androïd) et sur l’App Store pour les iPhones (iOS).

Malgré les retards, l’application est désormais fonctionnelle. Pour cela, rendez-vous sur l’un des magasins d’applications de votre smartphone et recherchez “StopCovid France” tout simplement. En effet, des milliers de téléchargements ont été faits pour un outil catalan, “Stop Covid19 Cat”, qui fonctionne différemment du nôtre.

Une fois installée, l’application pourra fonctionner même en veille, émettre et envoyer des données aux autres smartphones qui enregistreront dans leur historique les informations rencontrées. Elle pourra “réveiller” l’application des autres utilisateurs à proximité, sans avoir à lancer l’application manuellement, pour les Androïd.

Pour les iPhone, l’application restera “endormie” car ces smartphones n’émettent pas en permanence. Si les utilisateurs d’iPhone se croisent et que leur application est en veille, celle-ci ne pourra donc pas fonctionner.

Pour l’utiliser, il faudra simplement penser à activer le Bluetooth de son téléphone.

Les débats concernant le traçage numérique : libertés individuelles et utilisation de données personnelles respectées ?

Depuis l’annonce du lancement de l’application StopCovid, de nombreux débats ont vu le jour : nos libertés individuelles et nos données personnelles sont-elles vraiment respectées et seulement utilisées dans le cadre sanitaire définit par l’épidémie ?

De l’extrême gauche à l’extrême droite, plusieurs partis politiques ont déjà affirmé leur mécontentement ou leur opinion sur le sujet: parti socialiste, communiste, la France insoumise, le parti républicain, le rassemblement national, etc.

La CNIL (Commission Nationale de l’Information et des Libertés) a validé le projet le 25 mai dernier en assurant que l’application respectait bien la protection des données personnelles et certaines des recommandations qu’elle avait émises : contacts anonymes ; sauvegarde des données pour une durée de 14 jours ; volontariat ; prise en charge de ce projet par le Ministère de la Santé ; possibilité de désinstaller l’application à tout moment notamment.

Marie-Laure Denis, la présidente de la CNIL, a réaffirmé le 15 avril au Sénat, vouloir rendre l’application temporaire.

Dans un communiqué du Monde, le secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O a affirmé qu’il s’agissait, je cite :

“D’un outil installé volontairement, et qui pourrait être désinstallé à tout moment. Les données seraient anonymes et effacées au bout d’une période donnée”.

Il nous est même possible de vérifier le fonctionnement de StopCovid grâce au code source dévoilé au public le 12 mai, dans un souci de transparence.

Cédric O s’est réjoui des 600 000 téléchargements déjà effectifs de StopCovid. L’université d’Oxford a publié une étude dans le magazine Science où elle nous révèle qu’il faudrait que l’application soit utilisée par 60% de la population pour être efficace. Alors comment faire pour les personnes âgées, les profils les plus à risque dans cette épidémie mais aussi les moins susceptibles de posséder un smartphone ? Nous vous tiendrons au courant de l’évolution et des retours de résultats de StopCovid.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -