MaisonÉnergieLes panneaux solaires : tout ce qu'il faut savoir si vous hésitez...

Les panneaux solaires : tout ce qu’il faut savoir si vous hésitez à en installer

Les panneaux solaires représentent des solutions efficaces, si vous souhaitez limiter votre consommation d’énergie carbonée. Ils favorisent aussi l’autoconsommation. En effet, ces équipements permettent d’alimenter le circuit d’eau chaude et de produire de l’électricité en exploitant une ressource renouvelable. Les installations solaires restent toutefois méconnues du public, malgré la valorisation des énergies vertes. 

Panneau solaire : définition

Dans le langage courant, l’appellation « panneau solaire » désigne indifféremment les capteurs thermiques et les plaques photovoltaïques. Il s’agit pourtant de deux solutions assez différentes. Néanmoins, ces dispositifs partagent le fait d’exploiter l’énergie provenant des rayons du soleil. Ils permettent donc de réduire l’empreinte carbone des installations sanitaires et électriques des logements. 

Concrètement, les capteurs thermiques récupèrent la chaleur issue du rayonnement solaire. Cette énergie sera ensuite injectée dans la plomberie sanitaire ou le système de chauffage du bâtiment. Vous pourrez ainsi limiter les postes de consommation de la maison en matière d’électricité ou de gaz. Les plaques photovoltaïques sont, quant à elles, capables de produire de l’électricité grâce à leurs semi-conducteurs. 

Parfois, les panneaux solaires peuvent également combiner les deux technologies. L’installation inclura, dans ce cas, deux circuits collectant en parallèle de l’énergie calorique et électrique. Vous profiterez alors pleinement du potentiel énergétique des rayons du soleil. Cependant, ce type d’équipement requiert l’intervention d’experts, de la pose à l’entretien périodique.

Panneau solaire : définition Pin
Source : shutterstock.com

Panneaux solaires : avantages et inconvénients

Les panneaux solaires présentent de nombreux avantages pour les consommateurs. Ils permettent entre autres d’utiliser de l’électricité garantie non carbonée. En effet, vous n’avez aucun moyen de connaître exactement l’origine de l’énergie distribuée par votre fournisseur. Les équipements solaires sont par ailleurs réutilisables ou, du moins, recyclables. De ce fait, vous réduirez significativement l’empreinte carbone de la production d’énergie pour votre logement.

D’autre part, les installations solaires vous offrent une plus grande autonomie vis-à-vis des fournisseurs d’électricité. Vous serez alors moins affecté par la hausse des prix de l’énergie et les perturbations des réseaux électriques. De plus, vous pourrez revendre les éventuels surplus de votre production d’électricité, si vous utilisez des plaques photovoltaïques. Vous pourrez ainsi bénéficier de revenus supplémentaires. 

Cela dit, les panneaux solaires possèdent également certains inconvénients. Ils ne parviennent pas toujours à répondre aux besoins d’énergie d’un foyer à cause de la variation des conditions climatiques. Effectivement, la production d’énergie dépend de l’exposition des plaques aux rayons du soleil. Le système génère alors moins de chaleur et d’électricité en hiver ou par mauvais temps. De ce fait, vous devez prévoir une source d’énergie complémentaire pour anticiper ces situations. 

Lire la suite  Comment savoir si un appareil consomme trop d'électricité ?

Quelle est sa durée de vie ?

Un panneau solaire a généralement une durée de vie de 20 à 40 ans, s’il respecte les normes européennes. Toutefois, il s’agit seulement d’estimations en raison du caractère récent des équipements destinés au grand public. Pour rappel, le marché du solaire s’est surtout développé depuis les années 1990. Les débats sur le sujet continuent ainsi entre les constructeurs, les utilisateurs et les fournisseurs d’énergie. 

Quoi qu’il en soit, les fabricants garantissent actuellement 80 % du rendement initial des panneaux photovoltaïques après 25 ans. Ils se montrent donc confiants dans la longévité de leurs produits. Différentes études ont même présenté des résultats plus encourageants avec des pertes de puissance inférieures à 10 % en 20 ans. Les capteurs thermiques possèdent également une durée de vie assez proche. 

En revanche, les onduleurs sont moins résistants sur les systèmes photovoltaïques. Il est souvent recommandé de remplacer ces éléments après 10 ans d’utilisation. Les garanties des constructeurs sont d’ailleurs limitées à 5 ans en moyenne. Il s’agit d’un indice assez clair concernant la fragilité de l’équipement. Vous pourrez néanmoins éviter ce problème en privilégiant la technologie solaire thermique. 

Quelle est sa durée de vie ? Pin
Source : shutterstock.com

Combien coûte l’installation ?

Le coût d’une installation solaire dépend de différents facteurs liés à vos objectifs et à votre logement. Il faudra notamment considérer la surface existante, la technologie privilégiée ainsi que la marque et la puissance des plaques. En général, un foyer a besoin de prévoir dans les :

  • 6 000 à 8 000 euros pour un système thermique (ou chauffe-eau solaire) ;
  • 9 000 à 15 000 euros pour des plaques solaires photovoltaïques ;
  • 13 000 et 20 000 euros pour un système combiné (thermique et électrique). 

Le budget nécessaire augmentera évidemment, si vous envisagez d’installer un parc important sur une grande propriété. Néanmoins, vous pouvez solliciter diverses aides à la rénovation comme MaPrimeRénov » pour ce type de travaux. Il existe également des subventions pour promouvoir les énergies alternatives et l’autoconsommation au niveau local (agglomération, département, région…). 

Combien faut-il en installer ?

Si vous visez l’autonomie énergétique, vous devez connaître vos besoins habituels pour déterminer le nombre de panneaux solaires à installer. Vous avez, en revanche, plus de latitude, si vous souhaitez surtout devenir moins dépendant des fournisseurs d’énergie traditionnels. En tout cas, une plaque photovoltaïque affiche généralement une puissance de 0,25 à 0,35 kWc (kilowatt-crête). 

Avant de poursuivre, il est important d’expliquer la notion de « watt-crête ». L’unité de mesure renvoie à la production d’énergie maximale d’un panneau photovoltaïque. Il s’agit ainsi de la puissance fournie par la plaque à une température de 25 °C et avec un ensoleillement évalué à 1000 W/m. Concrètement, une installation solaire de 1 kWc peut produire 1300 kWh par an dans des conditions optimales, contre 900 kWh dans un environnement peu favorable. 

Lire la suite  Couleurs tendances pour Noël 2023 : Transformez votre intérieur en un véritable conte de fées

Sur cette base, vous pouvez faciliter les calculs en considérant qu’un parc de 1 kWc produit près de 1000 kWh par an. Tout dépendra ensuite de votre consommation électrique annuelle. Vous aurez, par exemple, besoin de 8 à 12 panneaux, si vos besoins requièrent une puissance de 3 kWc. Pour 6 kWc, vous devrez installer 16 à 20 plaques. Enfin, prévoyez 25 à 30 panneaux solaires pour atteindre les 9 kWc. 

Quelle est sa durée de vie ? Pin
Source : shutterstock.com

Quel est le rendement d’un panneau solaire ?

Le rendement d’un panneau solaire correspond à la quantité d’électricité que les cellules photovoltaïques peuvent produire. Il varie sensiblement selon la qualité et le niveau d’ensoleillement de la plaque. L’orientation et l’inclinaison influent aussi sur la production d’électricité de ces équipements. Vous devez donc prendre en compte ces différents paramètres lors de l’installation. 

En règle générale, les rayons du soleil sont plus concentrés sur des panneaux ayant une orientation plein sud et une inclinaison de 30 à 40 °. Les pertes de rendement seront nulles, si vous réussissez à remplir ces critères et à exposer correctement vos installations solaires. Elles risquent cependant d’atteindre les 44 % avec des facteurs défavorables (inclinaison de 80 ° et orientation plein ouest ou est). 

Les orientations sud permettent souvent d’obtenir un rendement intéressant, tant que vous ne dépassez pas les 60 ° d’inclinaison. Au-delà, vous perdrez jusqu’à 28 % du potentiel des plaques. Les pertes sont également négligeables entre 30 et 40 ° pour les orientations sud-sud-est ainsi que sud-sud-ouest. À l’inverse, il vaut mieux éviter d’orienter vos plaques solaires plein est ou ouest (pertes entre 14 et 44 %). Si vous n’avez pas le choix, restez sous les 60 ° pour l’inclinaison (pertes de 14 à 33 %). 

Faut-il déclarer ses panneaux solaires à sa commune ?

Vos panneaux solaires sont dispensés de formalité, s’ils sont installés au sol, ont moins de 1,80 m de hauteur et génèrent moins de 3 kWc. Pour tous les autres cas, vous devrez déclarer votre future installation auprès de la commune. Il faudra par ailleurs demander un permis de construire, si la puissance de l’installation dépasse les 250 kWc. Sous ce seuil, vous aurez seulement besoin de déclarer les travaux. 

Si vous souhaitez poser les plaques sur le toit, vous devrez systématiquement faire une déclaration préalable à la municipalité. L’opération changera en effet l’aspect de votre maison. Ainsi, vous êtes tenu de déclarer le projet auprès des autorités locales. Une autorisation d’urbanisme est également obligatoire pour toute pose de panneaux au sol dans les secteurs protégés comme :

  • Les abords d’un site patrimonial remarquable ;
  • Les environs d’un monument historique ;
  • Les sites classés ;
  • Les réserves naturelles ;
  • Les espaces bientôt classés et prévus pour devenir un parc national ;
  • Les parcs nationaux délimités.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander des informations au niveau de la mairie.

Faut-il déclarer ses panneaux solaires à sa commune ? Pin
Source : shutterstock.com
A lire

Moderniser un appartement ancien : comment réussir une décoration contemporaine ?

Moderniser un appartement ancien est un défi. Mais quoi...

5 idées bluffantes pour une décoration de Pâques qui en met plein la vue

Pâques est une période joyeuse où l’on célèbre le...

Découvrez 8 astuces de décoration pour une buanderie qui sort de l’ordinaire

La buanderie est souvent négligée lorsqu’il s’agit de décoration...

Voici 5 petites astuces des designers pour revitaliser votre décoration pour le printemps

Le printemps est une période idéale pour insuffler une...
Partages