L’importance de soigner ses allergies au pollen naturellement en 2019

Publié par Jerome le avril 9, 2019 | Maj le avril 9, 2019

Le printemps est une période difficile pour de nombreuses personnes souffrant d’allergies au pollen. En effet, ces allergies saisonnières font leur apparition de plus en plus tôt chaque année (dès le mois de février) et ses manifestations sont de plus en plus violentes. Rhinites allergiques, nez qui coulent, yeux rouges et larmoiements…, les symptômes de ce type d’allergie peuvent rapidement se révéler gênants et invalidants, au quotidien. Qu’est-ce qu’une allergie au pollen ? Quelles sont les périodes de prévalence de cette affection ? Comment soigner ses symptômes naturellement ? Le site doctonat.com nous donne aussi quelques conseils naturels simples à mettre en place.

Définition et période d’installation de l’allergie au pollen

25 à 30 % de la population française souffre d’allergies au pollen. Également dénommées allergie pollinique, pollinose ou rhume des foins, cette affection est due à la dissémination des pollens d’arbres, de plantes dans l’air, lors de la saison printanière. Ces pollens contiennent des protéines, qui, au contact des muqueuses nasales et pulmonaires, entraînent des réactions inflammatoires et allergiques.

Si la durée d’apparition des symptômes s’étalait auparavant de mars à septembre, elle peut durer huit mois, dorénavant (de mi-février à octobre). En effet, le réchauffement climatique est à l’origine du phénomène, les périodes d’ensoleillement étant plus longues.

Les symptômes

Le rhume des foins se manifeste par différents symptômes :

  • Maux de tête, avec fatigue et perte d’attention
  • Rhinite (écoulement nasal) plus ou moins abondante
  • Conjonctivite (rougeur au niveau des yeux) avec démangeaisons et larmoiements
  • Gêne respiratoire (respiration sifflante), parfois apparition d’asthme
  • Irritations au niveau de la gorge, toux
  • Problèmes cutanés (rougeurs pouvant aller jusqu’à l’oedème ou l’urticaire)

Pour limiter l’apparition des symptômes, les allergologues conseillent d’éviter le facteur allergène. De nombreuses personnes souffrant d’allergie au pollen évitent de sortir de chez elles lors des beaux jours, dans ce but. Ce qui au final, n’est pas une solution idéale.

Soigner naturellement les allergies au pollen

Corticoïdes et antihistaminiques sont les traitements médicamenteux généralement prescrits par les médecins, pour soigner ces allergies. Toutefois, il existe des solutions naturelles pour lutter contre les symptômes de ces affections.

1/ Allergie au pollen et alimentation

Riche en vitamine C, citrons, oranges et kiwis sont de précieux alliés contre les allergies polliniques. En effet, la vitamine C qu’ils contiennent, booste le système immunitaire et exerce une action antihistaminique naturelle (contre les allergies). A consommer en jus, au réveil.

L’oignon contient des composés sulfurés, efficaces contre la rhinite allergique. Il contient également de la vitamine C, dont les effets ont été précisés ci-dessus. Pour bénéficier de ses bienfaits, composez un jus d’oignon, en éminçant un oignon rouge que vous laisserez infuser une demi-journée dans 1L d’eau. Consommez ce breuvage deux fois par jour, pour plus d’efficacité.

La menthe poivrée limite la sécrétion d’histamine (antihistaminique). Associée à l’ortie, qui permet de lutter contre les affections saisonnières, on obtient un remède doux contre l’allergie au pollen. Faire bouillir 1 L d’eau, y laisser infuser une cuillère à café de feuilles d’orties séchées et une cuillère à café de menthe séchée pendant un quart d’heure. Consommer deux tasses de ce mélange chaque jour.

2/ Allergie au pollen et homéopathie

L’homéopathie permet de traiter efficacement les pollinoses. Toutefois, il est préférable de débuter les prises avant les périodes de pollinisation, afin d’éradiquer les crises allergiques sévères.

Prendre 3 granules chaque jour :

  • D’Allium Cepa 9CH pour lutter contre les rhinites abondantes, de Sabadilla officinarum 9CH, si vous éternuez abondamment et que vous souffrez de démangeaisons au niveau de la gorge
  • Pour les yeux rouges, irrités avec écoulement de larmes, prendre Euphrasia officinalis 9CH
  • Pour diminuer l’ensemble des symptômes, utiliser Poumon histamine 15 CH, qui présente la plus importante activité antihistaminique
  • En cas de démangeaisons cutanées, associées à un nez bouché, utiliser Apis Mellifica 9CH.

Multipliez les prises par deux, soit 3 granules matin et 3 granules soir, en cas de crise d’allergie.

3/ Allergie au pollen et aromathérapie

L’aromathérapie offre des solutions thérapeutiques, pour soigner naturellement les allergies au pollen. En effet, l’utilisation de différentes huiles essentielles va permettre de lutter efficacement contre les symptômes.

L’huile essentielle de menthe poivrée et l’huile essentielle d’eucalyptus vont agir contre la rhinite, limiter la gêne respiratoire et calmer la toux. Diluer 3 à 4 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus dans un bol d’eau chaude, puis inhaler pendant 15 minutes, contre le nez bouché. Appliquer l’huile essentielle de menthe poivrée sur les ailes du nez (attention, il faut toujours diluer les huiles essentielles dans une huile végétale avant application cutanée).

Les huiles essentielles doivent être utilisées avec précaution, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien, avant utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *