France : Des milliers de personnes protestent contre la hausse du prix du carburant

Publié par Jerome le novembre 27, 2018 | Maj le novembre 27, 2018

La police a lancé des gaz et des jets d’eau contre des milliers de manifestants qui ont tenté de s’approcher de la résidence du président Emmanuel Macron pour exprimer leur mécontentement face à sa politique économique et à la hausse du prix du carburant.

Les gilets jaunes vont’il gagner ?

C’est le deuxième week-end que les “gilets jaunes” protestent contre la hausse des prix des carburants et la politique économique du président Emmanuel Macron. Des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour demander la démission du président.

La police a lancé des gaz lacrymogènes et utilisé un canon à eau pour repousser l’avancée des manifestants, qui tentaient de se rapprocher du Palais de l’Elysée, la résidence présidentielle, pour laquelle des affrontements ont éclaté dans le périmètre de sécurité mis en place par la police. Le nom “gilets jaunes” est dû aux gilets fluorescents que tous les conducteurs en France doivent porter dans leur véhicule. Le vêtement est devenu un emblème contre les taxes Macron introduites l’an dernier sur le diesel et l’essence, destinées à encourager l’achat de véhicules respectueux de l’environnement, une mesure qui a été accompagnée d’une batterie d’incitations à acheter des véhicules respectueux de l’environnement. Les forces de sécurité se sont déclarées préoccupées par le fait que des groupes d’extrémistes d’extrême gauche et d’extrême droite s’infiltrent dans les manifestations.

Les émeutes ont fait deux morts et 606 blessés.

Samedi dernier, près de 300 000 personnes ont participé aux premières manifestations ” gilet jaune ” à travers le pays. Denis Jacob, secrétaire général de l’Alternative Police Union, a rapporté que ce week-end, quelque 30 000 personnes sont attendues pour protester à Paris seulement.

Les protestations sont nées d’une réaction violente contre la hausse des prix du carburant, qui a accru le sentiment de frustration de la population après la diminution de son pouvoir d’achat au sein du gouvernement Macron. Malgré les efforts de l’exécutif pour contenir les protestations, elles se sont étendues aux territoires français d’outre-mer, dont l’île de la Réunion dans l’océan Indien. Les émeutes ont fait deux morts et 606 blessés sur le territoire français, selon le ministère de l’Intérieur jeudi dernier.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *