Transition énergétique : ce que ça donne en pratique

MaisonTransition énergétique : ce que ça donne en pratique

Le secteur énergétique au niveau mondial est en cours de transformation avec pour objectif le passage des énergies fossiles aux énergies respectueuses de l’environnement. Cette transition concerne tous les secteurs et encadre différents types de travaux. Quels sont-ils et de quelles aides peut-on bénéficier ?

Les principaux chantiers de la transition énergétique

Les chantiers que couvrent les travaux de transition énergétique sont nombreux. Ils visent tous à améliorer la performance énergétique des habitations. On distingue notamment les travaux d’isolation et de changement/régulation des installations et équipements de chauffage. Vous découvrirez sur le site bat-energie-france.fr, des experts qui pourront vous accompagner dans votre projet de transition énergétique, en effectuant les travaux nécessaires.

Les travaux d’isolation

Les travaux d’isolation concernent plusieurs zones au niveau d’une même habitation et permettent de réaliser d’importantes économies en limitant les pertes de chaleur. Ils servent également au confort phonique des habitations. Au nombre de ces zones, on peut citer en premier lieu les combles qui représentent 25 à 30 % des déperditions d’énergie. Il y a également les murs qui peuvent être isolés par l’intérieur ou par l’extérieur, ainsi que les fenêtres qui représentent quant à elles 10 à 15 % des pertes de chaleur. Pour finir, il y a également l’isolation du sol qui est également importante pour un meilleur confort thermique.

Travaux d'isolation transition énergétique

Les travaux de chauffage

Ils concernent l’installation d’équipements performants pour la production d’eau chaude et le chauffage. En la matière, vous aurez à investir dans des appareils modernes et performants qui polluent moins et consomment également moins d’énergie. On privilégie notamment les énergies renouvelables qui offrent un bon rendement.

Au nombre de ces équipements les plus privilégiés, il y a la chaudière gaz à condensation, la pompe à chaleur, le poêle à bois, la chaudière biomasse, le chauffe-eau thermodynamique. Au-delà des différents appareils utilisés pour le chauffage, il y a également des équipements qui servent à mieux les réguler et réduire vos factures. Il s’agit entre autres du thermostat, de la sonde extérieure de température…

Des travaux de ventilation sont également nécessaires pour améliorer la qualité de l’air, empêcher l’humidité et faire également des économies.

Les aides liées aux travaux de rénovation énergétique

Les dispositifs d’aide dans le cadre de la réalisation des travaux de rénovation énergétiques sont nombreux. Ils proviennent de l’État et de différents organismes privés.

MaPrimeRénov’

Elle s’adresse à l’ensemble des ménages français, indépendamment de leurs revenus. Elle remplace le CITE (Crédit d’Impôt à la Transition Énergétique). Son montant est fonction de l’envergure du chantier. Après demande, le financement est généralement octroyé en deux ou trois semaines. Cette aide ne concerne toutefois que les logements achevés depuis au moins plus de 15 ans.

Les aides de l’ANAH

Elles sont destinées aux ménages ayant des revenus modestes et très modestes. Au nombre d’entre elles, on peut citer : « Habiter Mieux Sérénité », « Habiter Facile », « Habiter Sain »… Le montant de ces aides dépend principalement du type de logement et des besoins spécifiques des demandeurs.

Les certificats d’économie d’énergie (CEE)

Ils proviennent des entreprises polluantes et constituent des primes pour les travaux d’isolation, de changement de chauffage… Elles sont destinées aussi bien aux ménages de revenus modestes et élevés. Vous pouvez les cumuler avec MaPrimeRénov’.

L’éco-prêt à taux zéro

Les aides à la transition énergétiques sont aussi disponibles sous forme de prêt. Il y a ainsi l’éco-prêt à taux zéro. Censé prendre fin en décembre 2021, il est reconduit en 2023 et son plafond a été revu à la hausse. Comme son nom l’indique, il vous permet d’obtenir pour la réalisation de vos travaux un prêt sans intérêt dont le montant peut s’élever jusqu’à 50 000 euros, s’il s’agit de rénovations globales (bouquet de travaux). Sa durée de remboursement peut s’allonger jusqu’à 20 ans.

On peut également citer les aides Action Logement, les primes travaux de l’État, le dispositif Denormandie, les chèques énergie…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -