Tourner avec des animaux

Publié par Jerome le septembre 22, 2018 | Maj le septembre 22, 2018

Si le cinéma met généralement en scène des humains, il n’est pas rare que l’affiche soit partagée avec des compagnons à 4 pates, à plumes ou à poils. On peut ainsi citer Stuart Little, Air Bud, Beethoven, Lacie, Babe, Deux frêres ou encore Sauvez Willy. Mais l’organisation de tels tournages implique des dispositions particulières. On ne fait pas de la direction d’acteur de la même façon avec un chien qu’avec un humain ! Découvrez comment les animaux sont mise à l’image et les techniques, le travail et les métiers qui se cachent derrières ces talentueux compagnons.

Un travail qui commence bien avant le tournage

Les animaux acteurs ne sont pas simplement choisis pour leur physique ou parce qu’ils « passeraient bien » à l’écran. Non, les bêtes que l’on voit apparaitre dans les films ont l’habitude d’être devant des caméras. Et pour causes, ils sont généralement dressés dans des entreprises qui sont spécialisées dans la transformation de petites bêtes en star.

Un métier se cache derrière : l’animalier de cinéma

Ces professionnels consacrent la majorité de leur temps à travailler avec leurs animaux de manière à tisser un véritable lien de confiance avec eux de façon à faciliter la préparation de leur compagnon pour les besoins spécifiques d’un film.

En vue d’un tournage, ils doivent ensuite en effet, préparer l’animal à jouer les différentes scènes en suivant les consignes qu’aura émises le réalisateur. Généralement, ils consacreront notamment un temps plus important à celles où ils doivent retirer une expression particulière ou un geste spécifique. Il s’agit en quelques sortes d’un dressage à la carte.

Ensuite, tout se passe durant le tournage. L’animalier est présent et doit s’assurer que malgré l’ambiance parfois électrique qui peut régner sur un plateau, l’animal reste concentré sur son geste de façon à garantir la réussite de la scène.

D’où viennent les animaux stars ?

Les animaux les plus souvent visible à l’écran sont tout simplement ceux qu’on retrouve le plus couramment dans la vie également : les chiens. Très présents à l’écran ils sont également plus faciles à dresser.

Mais parfois, pour les besoins des tournages il est nécessaire de faire appel à d’autres espèces d’animaux. Dans ce cas, les sociétés d’animaliers de cinéma peuvent généralement solliciter des réseaux d’éleveurs avec qui ils travaillent. Par exemple, pour obtenir des chevaux prêts au tournage, certains font appel au Haras de Hennebont en Bretagne. Pour les tigres ou autres animaux exotiques, il est également possible de faire appel à certains zoos qui mettent parfois à disposition leurs bêtes.

Les effets spéciaux numériques

Tourner avec des animaux n’est pas une chose forcément très simple à mettre en œuvre. Et si pour une raison ou une autre, dans une scène d’action avec explosion par exemple, la star à poils se met à paniquer, c’est toute une prise qui est mise en péril.

De même, en fonction des besoins du scénarios, certaines choses sont impossibles à réaliser.

Pour limiter les risques et augmenter les possibilités de scènes, il n’est plus rare du tout de réaliser l’animal en images de synthèses. C’est par exemple ce qui a été fait sur la plupart des scènes de l’Odyssée de Pi, dans lequel la proximité entre le tigre et le jeune rendait trop dangereux un tournage réel. Le réalisme n’en est pas moins bluffant !

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *