La série Love, Death & Robots : décryptage

Culture La série Love, Death & Robots : décryptage

De nos jours, regarder des films ou des séries est une distraction plus qu’enrichissante. En même temps que vous vous divertissez, vous apprenez de nouvelles choses comme des règles d’éthique dans la vie ou encore des codes déontologiques. Un fil ou une série permet de relativiser son point de vue sur des questions existentielles comme l’amour ou la mort. La diffusion de la série Love, Death & Robot est une merveille nouvelle pour les amateurs de série télévisée. Découvrez dans cet article l’essentiel sur cette série. Bonne lecture !

Tout savoir sur Love, Death & Robot

Traduit littéralement en français par de l’amour, de la mort et des robots est une série télévisée d’animation pour adulte produite par de grands réalisateurs et diffusée depuis le 15 mars 2019 sur Netflix. Chaque épisode de cette série est animé par des réalisateurs différents. C’est d’ailleurs l’une des particularités de cette série. Ce programme est développé conjointement par David Fincher et Tim Miller et se présentera sous forme d’anthologie réunissant plusieurs genres, mais également des techniques d’animation variée (les images synthèses ou les images en deuxièmes dimensions). La première saison de la série a récolté plusieurs critiques positifs.

Love, Death & Robot saison 1

La saison 1 de Love, Death & Robots comporte 18 épisodes, mais s’organise plutôt comme 18 courts-métrages. C’est d’ailleurs ce qui fait la particularité de cette série auprès des fans et des amateurs des séries télévisées et du cinéma. Toute la première saison se déroule autour d’un thème unique, l’amour, la mort et les robots avec de temps en temps une certaine obsession pour les chats qui sont à des moments drôles. Bien que les animations ne soient pas leur terrain, les réalisateurs vont utiliser pleinement, restant dans des styles souvent similaires à ce genre. Les moments qui ont le plus retenu l’attention des téléspectateurs sont les suivants.

Zima bleu

Zima est un artiste reconnu pour faire du bleu la couleur dominante de ces œuvres de plus en plus gigantesques. Zima bleu est une création fugace, mais excellente jouant sur l’idée du récit.

Three robots

C’est l’histoire de trois robots qui viennent sur une terre dévastée où il ne reste aucune vie. Dans ce Buddy movies, la civilisation se regarde comme un musée d’erreurs et de stupidité.

Ice age

Gail et Rob débarquent tous deux dans un appartement et découvrent une civilisation imaginaire dans leur congélateur. Mêlant à la fois image réelle et animation Ice age nous montre en version accélérée toute l’évolution d’un peuple à travers les millénaires sous les yeux de ces deux hommes. De l’horreur à la guerre nucléaire, cet épisode se déroule en deux temps de manière intéressante avec une écriture précise et un scénario plus qu’original.

The secret war

L’épisode final de cette saison vous entraîne en plein cœur de l’armée soviétique avec un bataillon qui mène une guerre acharnée. Écrit et conçue à l’image du long-métrage avec une animation avancée de jeu vidéo, cet épisode joue parfaitement des codes de film de guerre ce qui marque une fin en apothéose de cette première saison. Quoi de mieux pour finir en beauté une saison ?

Love, Death & Robot : saison 2

Après cette première saison qui a laissé les spectateurs sans voie, les deux réalisateurs annoncent la sortie de Love, Death & Robot saison 2 avec des scénarios encore plus époustouflants. Comme dans toute série anthologique de ce type, le résultat est fluctuant et inégal. Elle révèle assez de potentialité et de succès au point ou les faiblesses et les défauts de la série passe presque inaperçu pour les spectateurs.

En résumé, la série Love, Death & Robots est très appréciée par les amateurs du cinéma et fait l’objet de plusieurs critiques positifs sur la toile. Mêlant réalité et animation, c’est une série assez originale qui aborde des thématiques tout aussi intéressantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici