La récente flambée d’impétigo détectée en France (le plus souvent dans les écoles) a entraîné une augmentation des recherches d’informations sur cette infection qui, bien que légère, est contagieuse.

Qu’est-ce que l’impétigo ?

L’impétigo est une infection bactérienne de la peau causée par Streptcoccus pyogenes (streptocoque) et Staphylococcus aureus (staphylocoque doré), selon Cristina Eguren, dermatologue et membre de l’Académie espagnole de dermatologie et vénérologie. Elle est plus fréquente chez les enfants, bien qu’elle puisse aussi survenir chez les adultes.

Symptômes de l’impétigo

C’est une infection qui n’est pas grave et l’état général de la personne atteinte est bon. Ce qui apparaît sont des lésions sur la peau sous forme de plaies rouges qui peuvent ressembler à un bouton entouré d’une peau rougie. Les blessures se produisent généralement principalement sur le visage, qui est une zone non couverte, bien qu’elles puissent également être vues sur les bras, les jambes ou d’autres zones du corps. Les plaies peuvent se remplir de pus et former une croûte après plusieurs jours. Elles peuvent démanger, mais il n’est pas conseillé de gratter la lésion car cela peut contribuer à propager l’infection à d’autres régions, comme l’explique Cristina Eguren.

Comment l’impétigo se propage

Comme l’indique la dermatologue, elle se transmet par contact direct, c’est-à-dire peau à peau, bien qu’elle explique qu’elle peut aussi se transmettre si nous utilisons des serviettes ou des vêtements qui ont été en contact avec la peau infectée, donc elle recommande de ne pas partager les serviettes ou vêtements que la personne atteinte a utilisés. Il conseille également aux écoliers de ne pas aller à l’école tant que les blessures n’ont pas été maîtrisées, afin d’éviter le contact avec d’autres enfants et d’éviter la chaîne de l’infection.

Les cas sont plus fréquents à l’automne et à l’hiver, mais peuvent survenir à d’autres périodes de l’année.

Traitement de l’impétigo

L’impétigo est traité avec un antibiotique, sous forme de pommade ou de médicament oral, tel que prescrit par votre médecin. En général, comme l’explique l’expert de l’AEDV, une semaine de traitement antibiotique peut être guérie.

Chez les adultes, peut-elle provenir du stress ?

La réponse est non. Comme le dermatologue le précise, l’impétigo est une infection bactérienne qui survient au contact de l’agent causal, même s’il est vrai que l’expert explique que certains facteurs tels que de faibles défenses, l’épuisement ou le manque d’hygiène peuvent favoriser sa “floraison”. En ce sens, il explique que les staphylocoques et les streptocoques sont des bactéries qui, bien que pathogènes (ne faisant pas partie de la flore bénigne de la peau) sont courantes. En effet, environ 30% de la population est porteuse de cette bactérie, qui peut rester silencieuse sans causer de problèmes ou peut entraîner le développement de l’infection.

Le staphylocoque en recrudescence ?

Dans le même ordre d’idée, le staphylocoque est en résurgence. Une maladie plutôt rare mais qui est souvent directement transmise dans les hôpitaux ou les lieux où les bactéries aiment proliférer. Le staphylocoque est une maladie nosocomiale qui peut paraitre difficile à traiter dans un premier temps. En effet, les malades montrant des symptômes doivent immédiatement se rendre chez un médecin afin de se faire administrer un traitement.

Le staphylocoque se manifeste par des plaques rouges un peu partout sur le corps. Des boutons assez peu attirants qui ressembleraient à des piqures d’insectes infectées. Douleurs dans le corps, crampes, diarrhées, perte de vitalité ou fièvre peuvent également des facteurs alarmants alertant sur la gravité des plaques apparaissant sur la peau.

Un staphylocoque n’est pas forcément nocif, en effet, il peut rester en sommeil sans nécessairement être nuisible à votre santé. Néanmoins un affaiblissement de votre organisme peut conduire à son réveil tout comme l’impétigo, notamment en cas de crise de stress intense. Dans ce cas précis, il faudra consulter un médecin. S’agissant du traitement, en général, la prise d’antibiotiques est suffisante à venir à bout de cette maladie. N’hésitez donc pas à surveiller vos éruptions cutanées mais il ne s’agit pas de vous alarmer trop vite, faites attention à ne pas tout prendre au pied de la lettre, seule un professionnel saura vous guider.

L'actualité :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici