Que faire en cas d’avalanche ?

Publié par Yohan le février 8, 2019 | Maj le février 8, 2019

une avalanche en cours

Les vacances de février s’annoncent et comme chaque année, des millions de touristes affluent en masse vers les stations pour skier. Bon nombre d’entre eux s’orientent vers les pistes non balisées afin de pouvoir profiter d’un lieu moins fréquenté.

Mais, cela n’est pas sans risque. Les pisteurs n’ont pas fait le travail pour prévenir les avalanches sur toutes ces parties et il y a chaque année des morts. Pour ne pas en faire partie, apprenez à réagir de la bonne façon en cas d’avalanche.

1) L’avalanche commence juste en dessous de vous

Essayez de ne pas glisser avec. Faire un pas en montée ou essayer de creuser dans la surface du lit avec vos skis sont des techniques qui fonctionnent. Forcez sur vos batons pour y parvenir. Si cela ne fonctionne pas, essayez de vous incliner vers l’un des côtés et de sortir de l’avalanche. Attirez aussi l’attention du reste du groupe en criant fort pour qu’ils puissent continuer à vous observer.

2) Vous êtes tombé et glissez le long de la pente

Essayez de monter sur votre planche ou vos skis et essayez de vous déplacer vers le côté et de sortir de l’avalanche. Encore une fois, essayez d’attirer l’attention de votre groupe en criant fort pour qu’il puisse continuer à vous observer.

3) Vous vous trouvez au milieu des premiers grands blocs de glisse

Essayez de vous éloigner des blocs et de vous diriger vers les flancs de l’avalanche. Si vous n’arrivez pas à skier ou à surfer hors de l’avalanche, jetez vos bâtons et essayez d’enlever vos skis. Vos skis et votre snowboard fonctionnent comme une ancre dans une avalanche et vous tirent vers le bas. C’est le moment de retirer votre airbag pour les avalanches.

4) Vous êtes au milieu de tout cela

Les jambes en bas, les bras en l’air et roulez latéralement jusqu’aux flancs de l’avalanche. Gardez un angle de 40 degrés vers la ligne de chute et essayez avec vos bras de nager littéralement vers le haut. Attrapez la plus grande partie de l’accumulation de neige qui ne glisse pas et bougez comme ça jusqu’aux flancs.

5) L’avalanche est à pleine puissance

Pisteur à Courchevel, Yoan conseille de réagir ainsi : “Essayez, comme dans une rivière, de nager à contre-courant. Avec encore plus de force et de mouvements de bras qu’à l’étape quatre. Vous voulez être le plus près possible de la surface lorsque l’avalanche s’arrête”.

6) La vitesse de l’avalanche diminue

C’est identique aux étapes quatre et cinq. Assurez-vous de vous placer sur la masse de neige qui glisse et essayez d’y rester. Ne jamais nager vers le bas et continuer à pagayer à contre-courant.

7) L’avalanche s’arrête

Préparez-vous à ce que l’avalanche s’arrête soudainement et vous aussi. Avec un peu de chance, vous avez réussi à rester haut dans l’avalanche et en nageant et en luttant contre le courant, il y a déjà beaucoup de neige sous vous.

La même règle s’applique toujours : les pieds en descente. Une fois que vous sentez que l’avalanche s’est arrêtée, vous devez essayer d’obtenir quelque chose qui dépasse de l’avalanche. Un bras ou une jambe – tout ce qui peut vous rendre visible de la surface pour que vos amis puissent vous trouver plus tôt.

Poussez un bras activement vers l’extérieur et éventuellement vers le haut. Déplacez votre autre bras sur votre visage jusqu’à l’épaule opposée pour créer une bulle d’air autour de votre tête et de votre bouche. Une fois que vous êtes à l’arrêt, vous devez vous calmer et attendre. Vos amis sont déjà en action pour vous faire sortir.

N’oubliez pas…

Seulement 50 pour cent des victimes qui sont complètement ensevelies sous une avalanche survivent. Faites de votre mieux pour sortir de l’avalanche et, si vous n’y arrivez pas, restez au-dessus de la neige. Le succès n’est pas une garantie, mais il vaut mieux se battre que ne rien faire.

Noter cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *