Pourquoi s’en tenir aux modèles et aux “normes” de conception de sites Web est essentiel

BusinessPourquoi s'en tenir aux modèles et aux "normes" de conception de sites...

Template ecommerce, journal en ligne, blog personnel ou streaming video, si ces modèles existent aujourd’hui en grand nombre, c’est en partie grâce aux équipes d’ingénieurs et développeurs web qui enrichissent régulièrement le réseau de nouvelles capacités techniques via des normes qui ont été établies dès sa création.

Les standards d’hier et d’aujourd’hui

Dans le domaine du web design, ce que l’on appelle les normes sont les standards techniques instaurés dès le début d’internet par son propre inventeur, Tim Berners-Lee.

En 1994, cinq ans après avoir créé internet, ce génie des réseaux fonde le W3C (World Wide Web Consortium), l’organisme officiel chargé de donner la marche à suivre pour une bonne pratique d’internet. Depuis plus de 30 ans, le Consortium partage une série d’indications techniques qu’elle met gratuitement à la disposition des ingénieurs informatiques et développeurs tentés par l’aventure de ce nouveau media.

En suivant dès le départ les normes du W3C, ces défricheurs ont fait évolué son langage premier, le html, et créé d’autres outils de fabrication de sites qui n’ont cessé de se transformer depuis les années 90. Aujourd’hui, les sites web sont de plus en plus performants mais se doivent de rester accessibles à tous les utilisateurs, qu’ils possèdent la fibre optique ou un réseau de faible débit.

Construire le web à son plein potentiel et faire en sorte que tout le monde y ait accès. C’est ce qu’avait à l’esprit Tim Berners-Lee en créant le W3C, c’est ce que l’organisme continue de faire encore aujourd’hui et c’est ce que garantissent ces standards en matière de web design.

Suivre les normes offre des garanties

De nos jours, le site internet d’une entreprise est le point central de sa communication digitale. Autour de lui, vont gravir les petits satellites que sont les réseaux sociaux ou professionnels. Ceux-ci servent l’entreprise et sa vitrine principale et interagissent avec elle.

Proposer à ses visiteurs un outil qui fonctionne mal, c’est perdre une partie de sa crédibilité et par la même, une partie de son chiffre d’affaires. Adopter les considérations du W3C en matière de fabrication de site internet, c’est se prémunir de cette possible catastrophe.

À titre d’exemple, suivre les recommandations techniques du World Wide Web Consortium, c’est permettre une compatibilité entre tous les navigateurs utilisés pour surfer sur la toile, de Chrome à Firefox en passant par Safari, Edge et tous les autres. Avoir un site qui ne fonctionne pas sur les navigateurs les plus utilisés, c’est le risque assuré de perdre des visiteurs, des prospects, des clients, des partenaires, etc.

Autre avantage, l’aide au développement de sites web « responsive », c’est à dire visible et lisible sur un ordinateur mais aussi sur une tablette ou un smartphone. Ces nouveaux supports ont fait grandement évolué les techniques et les normes, et de nos jours, il est indispensable d’avoir un site internet responsive pour developper sa clientèle.

Suivre les normes aide à s’écarter d’éventuels problèmes de visibilité mais garantit également que votre site ne sera pas trop lourd à charger, une frustration que tout le monde a déjà rencontré en surfant sur la toile et qui a tendance à faire fuir les visiteurs.

Enfin, dans le contexte d’un web pour toutes et tous, c’est la garantie d’un site accessible à tout le monde, quelles que soient les déficiences ou les handicaps.

De l’intérêt d’utiliser un modèle

Aujourd’hui, ces spécifications ont grandement évolué et grâce aux modèles, sorte de gabarits prêts à l’emploi, il n’est plus nécessaire d’être un surdoué de l’informatique pour créer un site internet opérationnel et visible par tous.

En effet, tout le monde n’est pas ingénieur ou développeur web et toute entreprise n’a pas les moyens de faire appel à une agence spécialisée pour la réalisation d’un site sur mesure.

Pour garantir la conformité aux normes du W3C, certains développeurs ont commencé à créer des modèles ou gabarits de sites, prêts à l’emploi, appelés plus communément « template ».

Le principe : pré-installer une structure technique qui répond aux standards du web et qui permet de se concentrer uniquement sur l’adaptation de la charte graphique et la création des contenus.

La plupart des modèles, gratuits ou payants, permettent d’avoir un site adaptable à la charte graphique de l’entreprise sans toucher à la structure technique qui lui permet d’exister. Les systèmes de gestion de contenus (CMS) sont régulièrement mis à jour et il existe autant de modèles différents qu’il existe de secteurs d’activité. Son coût est peu élevé et surtout, il ne nécessite pas de savoirs particuliers si ce n’est posséder quelques connaissances du web et de certaines technologies de traitements de textes et d’images.

La mise en ligne du site se fait très rapidement sans avoir à maîtriser une technique parfois bien compliquée pour les amateurs.

Créer un site en quelques clics, sans avoir forcément fait Polytechnique, tout en étant assuré de suivre les normes adéquates, c’est faire en sorte que notre boutique en ligne ou notre blog de cuisine soit visible par le plus grand nombre. Et finalement, c’est bien ce qui compte.

- Advertisment -