Comment la fibre optique est-elle installée ?

High TechTechnologieComment la fibre optique est-elle installée ?

Internet est de nos jours essentiel pour la communication, l’information et les activités professionnelles. L’idéal est de l’avoir à très bon débit. C’est ce que permet justement la fibre optique. Cette technologie optimise l’accès à internet. L’État a lancé en 2013 le Plan France Haut Débit dans le but de couvrir toutes les régions de la connexion internet à très haut débit. S’en est suivi le Plan de relance qui ambitionne la généralisation de l’acheminement de la fibre optique dans tous les ménages à l’horizon 2025.

L’État essaie de mettre les moyens nécessaires pour aider chaque foyer à profiter d’internet d’excellente qualité. L’accès à la fibre optique est en effet facilité pour les populations. Pour en profiter, le logement doit toutefois être raccordé à la fibre optique. Découvrez dans cet article comment fonctionne l’installation de la fibre optique.

Les éléments nécessaires pour l’installation de la fibre optique

Le raccordement d’une maison à la fibre optique est une tâche réservée aux spécialistes en la matière. Ceux-ci ont besoin d’un certain nombre d’outils et de dispositifs.

Les câbles de fibre optique

La fibre optique offre la possibilité d’avoir internet à haut débit. Elle assure en effet le transfert d’impressionnantes quantités de données à une très grande vitesse. Ces transferts s’effectuent par la lumière qui passe par un câble optique. Ce dernier comporte des fils de verre ou de plastique dont l’épaisseur est comparable à celle d’un cheveu.

Pour installer la fibre optique, il faut donc ce câble qui doit répondre à des standards établis par les opérateurs. Les câbles de fibre optique sont de différents types. Nous avons les câbles de branchement FTTH (Fiber To The Home), les câbles de distribution et les câbles de colonne montante.

La soudeuse à fibre optique

L’installation de la fibre optique nécessite la soudure de câbles à des niveaux donnés. La qualité d’un réseau dépend de l’efficacité de la soudure. Cette opération se réalise à l’aide d’un outil spécifique, la soudeuse à fibre optique. Ce matériel sert à joindre par fusion deux câbles afin d’établir une connexion. La soudeuse à fibre optique se retrouve dans les commerces spécialisés dans la vente d’équipements nécessaires pour les raccordements au réseau fibre. Cet instrument est disponible suivant deux principes que sont : l’alignement cœur à cœur et l’alignement gaine à gaine.

Une soudeuse à fibre optique d’alignement cœur à cœur est dédiée à la soudure de fibres monomodes. Cela permet d’optimiser les pertes associées. Quant à la soudeuse d’alignement gaine à gaine, elle est indiquée pour effectuer une jointure entre des fibres multimodes. Dans ce cas, les performances sont moins importantes, mais le coût de l’installation est moindre. Outil de précision mécanique, la soudeuse est également utile lors de la maintenance d’un réseau fibre optique.

terminal de fibre optique

Les terminaux de fibre optique

Le boîtier de terminaison sert à raccorder le logement à la fibre tirée depuis la rue. Aussi appelé « Point de Branchement Optique » (PB0), ce terminal s’installe au pied de l’immeuble dans lequel la fibre sera déployée ou plus loin. C’est de ce point que la fibre partira pour l’intérieur du logement où elle sera raccordée au Point de Terminaison Optique (PTO). Également appelé « Dispositif de Terminaison Intérieur optique » (DTIo), ce point n’est rien d’autre qu’un boîtier qui s’installe dans un local technique. Pour bénéficier de la connexion internet via la fibre optique à l’intérieur, une prise et un box optique doivent être mis en place.

L’identification de la zone d’installation de la fibre optique

L’installation de la fibre optique s’effectue en fonction de la zone. Les pouvoirs publics ont défini deux grandes zones pour le déploiement des réseaux de fibre optique.

Les zones très denses

Les zones très denses (ZTD) sont constituées des agglomérations et villes les plus peuplées de France. Les communes qui se trouvent en ZTD sont au nombre de 106. Nous pouvons citer, entre autres, des villes telles que Paris, Lille, Bordeaux, Marseille, Lyon, Nice, Nancy, Montpellier, Clermont-Ferrand, Nantes, etc. Ce sont 7,6 millions de bâtiments à raccorder à la fibre optique.

En ZTD, chacun des opérateurs présents sur le marché réalise le déploiement de la fibre à partir de son réseau personnel. Les logements sont alors reliés au réseau national de l’opérateur à travers son nœud de raccordement optique.

Les zones moins denses

Les zones moins denses (ZMD) rassemblent les communes qui ne font pas partie des ZTD. Contrairement à ces dernières, les ZMD ne sont pas très rentables en termes de bénéfices pour les fournisseurs. Par conséquent, ceux-ci ne se permettent pas de déployer individuellement la fibre. Ils s’associent plutôt afin d’optimiser leurs investissements. Les collectivités territoriales s’activent dans les zones moins denses pour l’installation de la fibre dans les ménages. Elles incitent les opérateurs privés réticents à étendre leurs réseaux dans leurs localités.

Au sein des ZMD, deux sous-zones sont définies : les zones AMII (Appel à Manifestation d’Intention d’Investissement) et les zones RIP (Réseaux d’Initiative Publique). Dans les premières zones, des opérateurs ont manifesté leur désir de déployer la fibre. A contrario, les opérateurs ne s’intéressent pas aux zones RIP et les collectivités locales recherchent des opérateurs d’infrastructures.

Les opérateurs ne sont donc pas présents dans toutes les communes. Il y aura donc plus de facilité à raccorder un bâtiment à la fibre optique dans certaines zones que dans d’autres. Selon la zone, il est possible d’avoir plusieurs fournisseurs au choix.

Installation de fibre optique : le choix de l’opérateur

Le marché de la fibre optique en France est dominé par quatre grands acteurs : Free, Orange, Bouygues et SFR. Pour installer la fibre optique chez vous, vous pourriez devoir choisir votre opérateur selon certains critères. Deux procédés de déploiement de fibre existent. Nous avons d’une part le FTTH (Fiber To The Home) et de l’autre, le FTTLA (Fiber To The Last Amplifier). Le procédé à utiliser est fonction de la zone d’habitation, des caractéristiques du logement et du fournisseur.

Pour l’installation du FFTH, le raccordement s’effectue grâce à la mise en place d’une prise de fibre optique au sein du logement. Lorsqu’il s’agit de l’installation du FTTLA, le réseau de fibre s’établit jusqu’à un nœud optique tel qu’une armoire de rue. La continuité du réseau est ensuite assurée par un câble coaxial. L’installation d’une prise de fibre optique n’est pas nécessaire dans ce cas. De plus, les travaux ne s’effectuent pas dans les logements où le câble optique est déjà installé. Qu’il s’agisse du FTTH ou du FTTLA, la connexion internet est optimale. Le FTTH est plus déployé sur le territoire français que le FTTLA qui est actuellement l’apanage de SFR.

Si votre logement est éligible à plusieurs opérateurs, veuillez comparer les offres de ces derniers. Faites attention aux services qui accompagnent l’offre d’installation de la fibre optique. Intéressez-vous également au coût de l’abonnement à la fibre de chaque fournisseur. Choisissez le prestataire qui propose le meilleur rapport services/coût. Les opérateurs n’étant pas nombreux, vous ne devriez pas avoir longtemps l’embarras de choix.

Les étapes de l’installation de la fibre optique

L’installation de la fibre optique se fait en deux principales étapes.

installation fibre optique

Le raccordement horizontal

Lorsque le fournisseur de fibre optique est appelé à raccorder un logement à son réseau, il commence par un déploiement horizontal. Cela consiste à relier son nœud de raccordement optique (NRO) au point de mutualisation le plus proche du consommateur. Le NRO comporte une ligne de terminaison appelée OLT (Optical Line Termination) destinée à recevoir des milliers de câbles optiques. Le raccordement s’effectue le plus souvent suivant une architecture PON (Passive Optical Network) ou point optique passif. Cela correspond au point à multipoint.

Cette architecture sert à raccorder plusieurs habitations au réseau sans avoir besoin d’installer la fibre optique entre le NRO et chaque maison. Jusqu’à 120 logements peuvent être alimentés à la fibre à travers un point d’éclatement et d’épissure. Pour certaines installations, le raccordement au réseau se réalise via l’architecture point à point. Dans ce cas, chacun des ménages de la ligne est doté de sa propre fibre qui est reliée au nœud de raccordement optique.

Le raccordement vertical

Suite au déploiement horizontal de la fibre optique, le logement de l’abonné peut être raccordé au réseau à travers des dispositifs installés à l’intérieur. Il s’agit du raccordement vertical et cela se fait grâce à la mise en place d’un point de mutualisation (PM). En fonction de la zone dans laquelle l’habitation se situe, le PM peut s’installer à l’intérieur ou à l’extérieur, notamment dans l’espace public. Le PM peut aussi se situer dans le NRO de l’opérateur. Dans les zones très denses, les PM sont des points de mutualisation d’immeuble (PMI) et sont susceptibles d’alimenter en fibre au moins 12 habitations.

Les points de mutualisation sont donc de divers types et se distinguent selon le lieu d’installation et le nombre de logements à servir. Il y a, par exemple, le point de mutualisation de rue, le point de mutualisation de zone et le point de mutualisation distant mutualisé. L’acheminement de la fibre optique jusqu’à l’intérieur du logement de l’abonné se fait à travers les canalisations montantes, en l’occurrence les conduits d’électricité et d’eau. La fibre est alors branchée au point de branchement optique. En effet, la connexion à haut débit sera accessible dans le logement.

Pour avoir le matériel nécessaire pour l’installation de la fibre optique, il est important de passer par une boutique spécialisée. Cette dernière dispose de tout l’équipement nécessaire pour réaliser cette installation.

Pascal
Grand fan de Netflix, j’écris énormément sur les séries et films de la plateforme, mais pas que ! Je m’intéresse également aux autres plateformes bien connues du grand public. J’essaie de partager avec vous toutes les informations sur les sorties des plateformes de streaming.
- Advertisment -