LifestylePourquoi se lancer dans la culture de sorgho ?

Pourquoi se lancer dans la culture de sorgho ?

Connue aujourd’hui comme étant la 5è céréale la plus consommée et la plus produite dans le monde, le sorgho est cultivé principalement en Afrique, mais aussi aux États-Unis ou en Inde. De couleur rouge ou blanche, il possède des vertus nutritionnelles non négligeables et s’avère bénéfique tant pour les grands que pour les plus petits. Le sorgho existe en plusieurs variétés. Si cette céréale est aussi populaire, ce n’est guère uniquement dû aux nutriments qu’il apporte. Sa culture peu contraignante est, sans doute, l’un de ses multiples intérêts. Économique, polyvalente et simple, la production du sorgho pourrait bien vous séduire, si vous êtes agriculteur.

Présentation du sorgho, une graminée aux multiples usages

Il est assez aisé de reconnaitre ces petites céréales qui viennent d’Afrique. Le sorgho se présente, en effet, avec une forme arrondie et ne mesure que quelques millimètres. Il est soit de couleur rouge soit de couleur blanche ou de couleur noire et fait partie de la famille des graminées. La tige de sorgho peut atteindre les 3 mètres de haut (5 mètres pour certaines variétés) avec des racines très ancrées dans le sol. Notons que le sorgho se présente sous forme de grains, fourrager, sucrier, fibre et autres. Selon l’endroit du monde où il est cultivé, le sorgho porte différentes appellations (gros mil, millet, etc.). Par ailleurs, au nombre des différentes variétés de cette céréale, c’est le sorgho en grains qui est utilisé pour la consommation chez l’Homme (généralement réduit en farine). Le fourrage quant à lui est utilisé dans l’alimentation des animaux.

Le sorgho est ainsi connu pour ses valeurs nutritives intéressantes. Vous avez une alimentation sans gluten ? Sachez que le sorgho est parfait pour vous ; il peut être consommé par tous, y compris des personnes aux besoins alimentaires spécifiques (diabétiques entre autres). Protéines, acides aminés et divers minéraux importants le composent, à des proportions intéressantes pour l’organisme. Réduit en farine, le sorgho se consomme en bouillie ou entre dans la préparation de pâtisseries. En grains, il peut être cuit et consommé à l’image du riz.

Lire la suite  Le théâtre anatomique de Padoue : le plus spectaculaire d'Europe
Un champ de plantes de sorgho brun au soleil.
Mots-clés : culture de sorgho Pin

Ce qui fait du sorgho une culture idéale de nos jours

Selon certains chiffres, la France est en tête de liste des pays d’Europe ayant adopté la culture du sorgho. On estime ainsi à 90 000 ha, la surface de sorgho cultivée dans l’hexagone. Les semences du sorgho se déclinent également en diverses espèces afin de convenir à différentes conditions climatiques. On en dénombre plus de 200 espèces. Quelle que soit la variété de sorgho que vous souhaitez cultiver, sachez que cette céréale peut se récolter plusieurs fois dans une année. Ceci est dû à la rapidité de sa croissance. Précisons qu’il existe des espèces dites précoces, certaines sont plus tardives. Mais en général, on estime à 3 à 4 mois, la durée de récolte après les semailles.

En outre, le sorgho est une graminée dont la culture est particulièrement écologique. Contrairement à bien d’autres cultures, il présente l’avantage d’être très tolérant à la sécheresse et à la chaleur. Il n’a besoin que de très peu d’eau pour se développer. Il est donc possible de le cultiver aisément tant dans les zones les plus chaudes que dans les régions tempérées. Il fait donc partie des espèces qui ne craignent aucunement les actuelles variations du climat. Un autre intérêt de la culture de sorgho est que celle-ci ne nécessite que très peu de produits (engrais et autres), en comparaison avec les autres céréales. En effet, le sorgho est majoritairement autonome grâce à sa résistance, mais aussi à ses racines. Ses racines ont la particularité d’être bien profondes et tirent donc beaucoup de nutriments du sol. De même, le sorgho résiste assez bien aux attaques de nuisibles. Sa culture n’exige donc généralement pas d’insecticide ou d’autre produit de traitement.

La production de sorgho est enfin intéressante à cause des usages qu’il est possible d’en faire. Ainsi que nous l‘avons indiqué plus haut, le sorgho-grain est très présent dans l’alimentation des hommes. En plus d’être consommé en farine ou en grains, le sorgho peut également :

  • être travaillé et transformé en alcool (sorgho sucrier),
  • servir à nourrir des animaux,
  • entrer dans la fabrication de papier (sorgho fibre),
  • servir de colorant (sorgho rouge).
Lire la suite  Casino en ligne : Quelles sont les dernières tendances en 2019

Certaines variétés sont également décoratives et ornent aisément les espaces verts. Tous ces avantages expliquent bien les 60 millions de tonnes de sorgho produites dans le monde.

Comment planter le sorgho ?

Considéré comme une céréale d’avenir, le sorgho se cultive facilement, tant que vous avez un terrain adapté. Précisons que sa culture n’est absolument pas à réaliser dans des pots. Il est en outre important de veiller à l’état du sol avant la mise en terre de vos semences. En effet, votre sol doit absolument être propre et souple pour recevoir les semences, et ceci, quelle que soit la nature du sol. Nous vous conseillons donc de veiller à travailler et nourrir votre terre d’engrais starter en amont. De plus, assurez-vous que l’emplacement qui recevra la culture de sorgho, soit totalement exposé au soleil. Le sorgho se nourrit, en effet, de beaucoup de soleil.

Nous vous recommandons, par ailleurs, de choisir des semences certifiées afin de préserver vos cultures des maladies. Ensuite, vous pouvez mettre les graines en terre, à 3 ou 4 cm de profondeur. Assurez-vous de respecter un espace d’environ 60 cm entre deux rangs et 40 cm entre deux pieds. Veillez aussi à semer suffisamment de grains pour espérer un grand nombre de plants. Une fois toutes ces étapes accomplies, vous pouvez tasser le sol et arroser vos semences. Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin de tailler vos plants de sorgho. On recommande aussi de démarrer la culture entre les mois de mai et juin.

Un champ de sorgho baigné de soleil. Mots-clés : culture de sorgho Pin

Prendre soin de votre culture de sorgho

En dépit de sa production aisée, le sorgho a tout de même besoin de quelques soins pour pousser convenablement. Essentiellement, vous pouvez arroser vos plants régulièrement pour vous assurer d’avoir une plantation très fournie ; ceci permet également de réduire le temps de pousse des plants. Veillez aussi à sarcler les pieds du sorgho en début de culture. Par ailleurs, bien que le sorgho supporte assez bien les attaques d’insectes, il ne saurait résister à l’assaut des oiseaux, qui en feront volontiers leur repas.

Pour éviter un tel désagrément, nous vous recommandons d’investir dans un filet de protection pour vos plants. Avec ces quelques recommandations, vous obtiendrez de belles tiges de sorgho. Enfin, pour savoir que votre sorgho est arrivé à maturité et qu’il est temps de le récolter, il vous suffit d’examiner les graines. Des graines bien dures sont prêtes à être récoltées.

A lire

Pourquoi un break peut parfois être bénéfique pour votre couple ? Découvrez les raisons !

Prendre un break dans une relation n'est pas toujours...

Ne laissez jamais vos cheveux sécher à l’air libre : voici pourquoi !

Laisser les cheveux sécher à l'air libre est une...

Le stress, véritable accélérateur de cheveux blancs ? voici la réponse des experts

Le lien entre le stress et l'apparition des cheveux...

Boostez votre chevelure après l’hiver : 4 astuces de pro à adopter maintenant!

L'arrivée du printemps marque souvent le moment idéal pour...
Partages