Pourquoi les films Very Bad Trip ont-ils un énorme succès ?

CulturePourquoi les films Very Bad Trip ont-ils un énorme succès ?

Very Bad Trip est un film culte, véritable paradigme dans le genre de la comédie américaine. La recette de ce succès ? Certainement  la distribution et l’histoire déjantée qui ont participé pour beaucoup. Toujours est-il que Todd Philipps a signé un film puis une trilogie comique parmi les plus rentables de l’histoire avant de faire son étonnant et génial Joker. Retour sur ce phénomène du cinéma américain.

Very Bad Trip : une trilogie à succès

Le premier Very Bad Trip avait coûté environ 35 millions d’euros et en avait remporté 277 millions, ce qui en fait un des films les plus lucratifs de l’histoire. Face à ce succès important, deux autres films ont suivi le premier faisant de Very Bad Trip une trilogie à part entière. Cette trilogie est un enchevêtrement de situations surréalistes et loufoques dans laquelle apparaissent des singes dealers, un bébé inconnu dans un placard, un futur marié complètement torché, un tatouage à  la Tyson sorti de nulle part. Bref, le comique repose sur un méli-mélo de situations décalées.

Very Bad Trip : une trilogie à succès
Source : shutterstock.com

Retour sur l’histoire

Dans le premier film de la saga, on suit une bande d’amis – Phil, Doug, Alan et Stu – dont l’un des membres se marie (Doug). Aussi, la joyeuse bande fait cap vers Las Vegas pour célébrer cette nouvelle comme il se doit avec un enterrement de vie de garçon en bonne et due forme. La virée tourne rapidement à l’amnésie collective lorsque trois des quatre amis se réveillent le lendemain avec une gueule de bois légendaire dans une chambre d’hôtel. Le marié a disparu à l’instar de la dent de Stu, mais la chambre d’hôtel s’est toutefois remplie avec la présence d’un bébé inconnu dans un placard et un tigre arpentant la salle de bain. Règne également un désordre post-apocalyptique. Bref, les héros reconstituent le fil de leur soirée et se mettent en quête de leur ami pour le ramener à temps au mariage. Jeu au casino qui a mal tourné (comme sur ce site), passage à l’hôpital, mariage improvisé, vol d’une voiture sont un petit aperçu des surprises qui les attendent.

Le deuxième film suit les mêmes ressorts comiques, mais dans un décor différent de celui de Las Vegas cette fois-ci puisque la trame se déroule en Thaïlande. C’est Stu qui se marie cette fois-ci, accompagné de la joyeuse bande qui n’a pas appris de ses erreurs. Même ressort scénaristique, cap sur une beuverie légendaire ! Voici trois joyeux lurons qui ouvrent les yeux dans un appartement miteux de Bangkok où règne un désordre terrible et se demandent à nouveau où est passé Doug.

Le troisième film change de registre. Cette fois-ci, les amis se retrouvent au cœur d’un micmac improbable sans l’avoir cherché : la faute à pas de chance.

Une histoire loufoque et un casting réussi

Si l’on retient surtout de Very Bad Trip son humour absurde, il faut aussi souligner le casting qui a été merveilleusement choisi. On sent que règne une certaine complicité entre les acteurs et un bonheur commun à tourner ces films. À noter d’ailleurs que l’acteur Zach Galifianakis (Alan) était  vraiment en symbiose avec son rôle. Warner Bros a même révélé que l’acteur et le scénariste étaient souvent en décalage, car le premier proposait de manière improvisée des répliques bien plus hilarantes et appropriées que le scénario original. On notera aussi que c’est cette saga qui a participé à faire mieux connaître Bradley Cooper et à accélérer sa carrière cinématographique. Il faut croire que ses beaux yeux et son excellent jeu d’acteur ne sont pas passés inaperçus.

Une histoire loufoque et un casting réussi
Source : s_bukley / Shutterstock.com

Pourquoi ces films plaisent-ils tant ?

L’humour est incontestablement un ingrédient clé dans la recette du succès de ces films. À chaque fois, le spectateur assiste à des situations tordues et surréalistes n’ayant rien à voir avec la réalité. Pourtant, est-ce bien le cas ? Pas vraiment puisque le premier film s’est basé en partie sur une expérience qu’a vécu un ami du producteur. Celui-ci avait disparu de son propre enterrement de vie de garçon pour se faire la malle dans un club de strip-tease à Las Vegas dans lequel ses amis l’avaient retrouvé des heures plus tard. La note à payer était très salée, à l’image de Very Bad Trip où les amis doivent payer le prix fort pour les dégradations et dégâts qu’ils ont commis. Si vous voulez le revoir, direction Netflix !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -