Passion ébénisterie : les produits nécessaires pour obtenir différents effets

Lifestyle Loisirs Passion ébénisterie : les produits nécessaires pour obtenir différents effets

Que vous travailliez des bois bruts ou rénoviez d’anciens meubles, il existe de nombreux produits pour les nettoyer, les protéger, les préparer ou les embellir. Ces différents produits se choisissent en fonction de vos objectifs. Si vous prévoyez de peindre votre meuble, il faudra prévoir un primaire (première couche d’application) en phase de préparation. Vous voulez repeindre un meuble ancien peint ou lasuré ? Vous devrez nécessairement le décaper avant de pouvoir appliquer une nouvelle couche. Explications.

Pour protéger le bois

À moins qu’il n’ait préalablement été traité, vous allez devoir utiliser certains produits pour éviter les problèmes. Il peut par exemple s’agir de formation de champignons ou d’apparition d’insectes xylophages sur votre bois brut. En l’absence de traitement, le bois peut non seulement se dégrader, mais les émanations qui s’en dégagent peuvent aussi déclencher des problèmes respiratoires et des allergies chez les personnes sensibles.

Tout traitement se fait obligatoirement sur bois sec. Si vous souhaitez conserver l’aspect naturel du bois, vous pouvez ensuite l’enduire d’huile, pour le nourrir et le protéger de l’humidité. Nous vous conseillons pour ce faire un mélange d’huile de lin et d’essence de térébenthine. Cette couche doit être régulièrement renouvelée. L’application se fait idéalement par temps chaud et sec pour favoriser la pénétration du produit dans le matériau.

Le saturateur prévient le grisaillement du bois et l’apparition de taches. Il doit être appliqué une fois par an au minimum. Quand le bois est traité, ou si vous travaillez sur un meuble en vue de le rénover, vous pourrez passer ensuite à l’étape de préparation de la surface. Il existe également des produits prêts à l’emploi pour le traitement hydrofuge ou xylophène du bois, comme sur le site loisircreatif.net : de la préparation aux finitions, en passant par les teintures, vous trouverez tous les produits nécessaires au travail du bois.

Pour préparer le bois

Cette étape vise à préparer la surface avant l’enduction. Si vous travaillez sur un meuble ancien, vous devrez d’abord utiliser un décapant (s’il est peint), d’un décireur (s’il est ciré) ou d’un déshuileur (s’il est huilé). Cela permettra de débarrasser le meuble de ses précédentes couches d’enduit et de laisser apparaître le bois brut. Les produits à utiliser ensuite dépendront de l’état du bois.

L’ammoniaque additionnée d’eau oxygénée est utilisée pour décolorer le bois et permet d’enlever les tâches. Si le bois a grisaillé, le dégriseur permet de lui faire retrouver son aspect naturel. Les bois très abîmés ou vermoulus peuvent être passés au durcisseur ou au solidificateur pour les reconsolider avant de passer à l’étape d’après.

Pour modifier la teinte du bois

La teinture de votre bois doit être faite sur une surface brute, qu’elle soit neuve ou ancienne. Si elle est peinte ou lasurée, vous devrez décaper le meuble au préalable (décapage chimique ou thermique) avant de le poncer. La surface doit être aussi lisse que possible, car la teinture fera apparaître tous les défauts et les irrégularités du bois.

Pour des teintures d’origine naturelle, vous pourrez utiliser par exemple :

  • l’acajoutine, pour une teinte rougeâtre ;
  • le brou de noix pour du brun ;
  • le cachou pour des tons brun foncé ;
  • la chicorée pour des tons jaunes ;
  • la cochenille, la garance, le santal ou la racine d’orcanette pour des tons rouges ;
  • le curcuma pour des teintes allant du jaune au brun clair ;
  • l’extrait de campêche pour du bleu, du violet ou du noir ;
  • l’extrait de cassel pour des teintes de noyer naturel ;
  • la gaude pour du jaune ;
  • le rocou pour du jaune orangé.

vieux meuble bois

Vous pourrez également utiliser du colorant pour bois ou de la teinte mordante en poudre, du colorant bois à l’eau, de la teinture spécial bois ou des pigments colorés. Notez que les produits de teinture doivent être sélectionnés en fonction de la couleur d’origine de votre bois.

Pour enduire le bois

Ces produits servent à réparer le bois et le préparer à l’application des produits de finition. La pâte à bois s’utilise pour colmater les trous et réparer les éraflures. Le bouche-pores s’utilise en remplissage sur les surfaces à gros veinage. Le gesso s’utilise également pour boucher les pores du bois, mais aussi pour l’imperméabiliser. Ce produit nécessite un grand nombre de couches et un ponçage entre chacune d’entre elles.

Le bois neuf ou brut doit d’abord être poncé et dépoussiéré, puis nettoyé à l’eau et séché.

Si vous prévoyez une finition peinture, vous devrez passer une couche d’apprêt ou primaire (sous-couche) qui stoppera l’absorption de la peinture par le bois. Les surfaces passées au gesso ne nécessitent pas de première couche. Pour une finition à la laque, l’apprêt à appliquer dépendra du type de laque que vous comptez utiliser.

Les produits de finition

La lasure colorée protège le bois des rayons UV du soleil, tout en le teintant. L’application se fait en 3 couches. Elle doit être renouvelée tous les 5 ans maximum, et tous les 2-3 ans en cas de forte exposition au soleil ou si l’usure devient trop visible. Notez que ce produit s’applique plus facilement quand il ne fait ni trop chaud ni trop froid (entre 12 et 25 °C).

Vous préférez peindre votre bois ? Il existe 2 principaux types de peintures : les peintures à l’eau ou à l’huile. Parmi les peintures à l’eau : l’acrylique, elle sèche vite et est exempte d’odeur, mais elle est assez fragile. La gouache est une peinture encore plus fragile, mais elle peut être protégée efficacement avec une couche de vernis spécial.

La peinture à l’eau à la caséine durcit graduellement avec le temps. Elle est de couleur très mate, avec un aspect velouté. Les peintures à l’huile glycérophtaliques dégagent quant à elles une forte odeur et ont l’inconvénient de sécher très lentement.

Enfin, la peinture à l’huile céramique à froid : cette peinture contient des résines qui lui confèrent un aspect brillant, ce qui vous évite de vernir ensuite. Notez que les autres types de peintures devront être systématiquement passés au vernis pour les protéger.

La peinture laque apporte à la fois finition et protection, mais le bois doit bien être préparé pour que la peinture laque adhère convenablement. Au moins deux couches sont nécessaires pour obtenir un effet laque, et il faut impérativement respecter le temps de séchage entre chaque couche. L’application doit être renouvelée quand la laque commence à craqueler, il faut alors enlever la précédente couche avant l’application de la nouvelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -
[yuzo id="61526"]