Novak Djokovic, le non-vacciné de la discorde en Australie

ActualitéNovak Djokovic, le non-vacciné de la discorde en Australie

Voilà une histoire qui fait énormément parler depuis une semaine maintenant. Non vacciné, Novak Djokovic souhaite disputer l’Australian Open alors que les mesures sanitaires du gouvernement australiens sont très sévères et n’acceptent que les vaccinés. Pourtant, après un combat juridique, Nole a pu s’installer du côté de Melbourne malgré les critiques des supporters, des fans de tennis, du peuple australien. De quoi ajouter encore quelques critiques envers le Numéro 1 mondial qui lutte depuis plusieurs années contre une mauvaise réputation.

Pourquoi une polémique entre Novak Djokovik et l’australie

L’Open d’Australie, qui représente la rentrée des classes en terme de Grand Chelem, est un rendez-vous important pour lancer la saison de tennis. D’autant plus pour Novak Djokovic. Premier au classement ATP, Nole peut marquer l’histoire et remporter un 21ème titre en Grand chelem. Ce serait une première dans l’histoire puisque Federer, Nadal et lui sont actuellement à 20 trophées et co-détiennent actuellement le record historique de tournois. Loin derrière, on retrouve Pete Sampras avec 14 victoires entre 1990 et 2002.

Ainsi, sa participation à l’Open d’Australie était plus que critiquée, d’autant plus que sa présence n’est toujours pas confirmée. Pas vacciné, Djoko n’a pas le droit, normalement, d’atterrir sur le territoire Australie. Et pourtant, il a tout tenté pour forcer la décision. Passé devant la justice pour justifier de sa contamination au Covid-19 mi-décembre, et donc être protégé via ses anticorps et donc ne pas avoir besoin de se vacciner, le Serbe est toujours bloqué par le gouvernement. Le ministre de l’immigration australien Alex Hawke conserve le pouvoir d’annuler le visa de Djokovic et a décidé de retarder l’annonce ce jeudi. S’il figure bien dans le tableau, le numéro 1 mondial s’est entrainé aujourd’hui afin de poursuivre sa préparation malgré tout. Sur les courts de Melbourne Park, il a snobé tous les journalistes en s’entrainant une heure avant l’heure prévue afin d’éviter les caméras. Les quinze minutes ouvertes à la presse se sont donc transformées en 5 minutes d’échange pour prendre en photo celui qui fait les gros titres, en Australie et dans le monde entier. Ce sont les premiers clichés depuis sa sortie de l’hôtel où il était retenu après la confiscation de son visa. En quête de son dixième titre, Nole est resté assis, plutôt souriant et confiant malgré les nombreux déboires que cette affaire a causé. Il faut dire aussi que son clan n’a pas arrangé les choses puisqu’on l’a comparé à un demi-dieu, qui vient de gagner le combat le plus important de sa carrière.

Logiquement, cette possible « wild card » pour Djokovic fait beaucoup parler auprès des joueurs, puisque le Serbe est l’ultime favori des cotes de paris en ligne sur le tennis. Stefanos Tsitsipas, un sérieux outsider au titre, n’a pas hésité à critiquer ouvertement son potentiel futur adversaire. Selon le Grec, Djokovic joue « selon ses propres règles. Tout le monde ne respecte pas les règles de Tennis Australia et du gouvernement. Et cette très faible minorité fait passer la majorité des autres joueurs pour des idiots, dans un sens ». Longtemps réfractaire au vaccin, le Grec a finalement accepté la vaccination pour disputer les différents tournois sur cette saison 2022. À voir désormais ce que le gouvernement australien va décider.  Mais dans tous les cas, la décision va faire énormément parler.

Source : Asatur Yesayants / Shutterstock.com