Les plateformes de streaming Netflix et Disney Plus décident de lutter contre le partage d’abonnement

Films et série TVDisney PlusLes plateformes de streaming Netflix et Disney Plus décident de lutter contre...

Les résultats du premier trimestre de 2022 ont révélé une perte énorme des abonnés au niveau de Netflix. Après mure réflexion, il en ressort que ce bilan est essentiellement dur aux partages d’abonnement. Ce même résultat devrait se refléter au niveau de Disney eu égard de l’envergure que prenne les choses. Pour mettre fin définitivement à ce problème, les plateformes de streaming Netflix et Disney décident de mettre en place un nouveau système anti-partage.

Pourquoi le partage d’abonnement ne représentait pas une menace jusque-là ?

Six ans auparavant, le directeur de Netflix Reed Hastings affirma : « Nous aimons le fait que les gens partagent leur compte. C’est quelque chose de positif, pas négatif. » Comme vous pouvez le constater, le partage d’abonnement n’avait pas du tout l’air d’inquiéter les dirigeants des différentes plateformes streaming pour plusieurs raisons.

Dans un premier temps, cette adhésion au partage semblait venir d’un désir altruiste, mais la réalité était tout autre. En effet, il y a de cela six ans, Netflix n’était pas aussi répandu comme il l’est aujourd’hui. Laisser ses abonnés partager les points d’accès était donc une stratégie marketing pour accroitre sa communauté. Plus le nombre de partages augmentait, et plus Netflix pouvait fidéliser sa clientèle.

Dans un second temps, au moment où le patron de Netflix faisait cette déclaration, son entreprise n’était pas aussi concurrencée qu’aujourd’hui. Depuis lors, plusieurs plateformes de streaming ont vu le jour avec des offres de plus alléchantes. Or, à cette époque, bien qu’il existât d’autres plateformes, celles-ci n’étaient pas aussi connues que Netflix.

En quoi le partage d’abonnement représente-t-il une menace ?

L’évènement majeur ayant permis à Netflix de connaitre un succès fulgurant n’est rien d’autre que la pandémie de Covid. Au moment où les différentes entreprises de voyages sombraient, le chiffre d’affaires de Netflix était décuplé. Il s’en suit un boom des abonnements en raison des confinements. Cependant, d’autres plateformes de streaming ont su saisir cette opportunité pour se faire une place. La concurrence s’est donc accentuée avec l’éclosion de Disney Plus ou encore celle d’Amazon Prime Vidéo. Bien évidemment, qui parle de concurrence fait forcément allusion à une baisse de la demande.

Outre la concurrence, cet engouement vers les plateformes de streaming a donné naissance à une nouvelle vague d’utilisateur fantôme. De toutes les plateformes de streaming, Netflix fut celui qui a le plus souffert des répercussions.  Chaque utilisateur qui bénéficie d’un accès gratuit d’un proche économise environ 207.74 dollars. Soit un manque à gagner de 2.3 milliards de dollars par an pour Netflix. Même effet chez Amazon Prime Vidéo avec 540 millions de dollars, ainsi que Disney Plus. De plus, les derniers rapports du premier trimestre de l’année 2022 révèlent une perte de 200 000 abonnés. Face à cette situation, Reed Hasting n’a eu d’autre choix que de lutter contre le mal.

Quelles seront les nouvelles réforment ?

Dans le but de lutter contre les conséquences désastreuses du partage de compte sur son entreprise, Reed Hasting suggère une facturation supplémentaire de 2 à 3 dollars aux abonnés qui partagent leur compte. Cette nouvelle, bien qu’elle soit toujours en phase d’amélioration, s’applique déjà depuis le mois de mars au Chili, au Pérou et au Costa Rica. Aux vues des résultats issus de cette phase expérimentale, ainsi que les modifications qui s’y ajouteront avec le temps, sa mise en vigueur au niveau mondial devrait s’effectuer d’ici 1 an.

Il sera donc désormais possible de créer des sous-comptes attribuables aux personnes ne vivant pas sous le même toit. Pour compenser les passagers clandestins, Netflix compte mettre en place la création d’un identifiant et d’un mot de passe afin de collecter de nouvelles données.

Compte tenu des bouleversements enregistrés chez Netflix, Disney Plus décide également de réaliser un sondage auprès des abonnés espagnols. Ce dernier aimerait savoir pourquoi les abonnés partagent leurs mots de passe. Les différentes réponses permettront de prendre des mesures préventives. Pour l’instant, Disney ne semble pas être en mauvaise posture. Il est donc possible qu’ils n’engagent pas si tôt des démarches pour sanctionner les partages d’abonnement.  

Le public est-il d’accord avec les nouvelles réformes ?

Si certaines plateformes comme Netflix et Disney plus ont décidé de lutter contre le partage d’abonnement, il n’en demeure pas moins que cette pratique présente de nombreux avantages pour le public, qui n’accueille pas bien cette nouvelle. En effet, le partage d’abonnement permet d’entrée de jeu à ces derniers de profiter de produits et services moins chers. Cet avantage est indispensable pour les personnes à revenus modestes qui peuvent ainsi économiser jusqu’à 70 % du budget prévu. Aussi, une co-souscription donne l’occasion aux utilisateurs de découvrir de nouvelles plateformes, grâce aux économies réalisées.

Cette pratique permet également de prolonger la durée d’usage de ce dernier, étant donné que l’on a tendance à résilier rapidement un abonnement qui coûte cher, pour ne plus avoir à dépenser son argent. Cependant, s’il est peu coûteux, on peut le garder plus longtemps, même si on ne l’utilise pas régulièrement.

Il faut également relever que ce type d’abonnement permet de réduire les émissions de CO2 engendrées par la surconsommation de vidéos en ligne.

Si toutes les plateformes de streaming venaient à appliquer ces nouvelles réformes, de nombreux utilisateurs pourraient résilier leurs abonnements. Il faudrait donc pour ces entreprises, de trouver un bon compromis pour satisfaire leur clientèle et faire des bénéfices par la même occasion.

Pascal
Grand fan de Netflix, j’écris énormément sur les séries et films de la plateforme, mais pas que ! Je m’intéresse également aux autres plateformes bien connues du grand public. J’essaie de partager avec vous toutes les informations sur les sorties des plateformes de streaming.