Le poisson est un aliment délicieux dont la consommation procure beaucoup de bienfaits à l’organisme. C’est la raison pour laquelle il est même appelé aliment santé. Les apports nutritifs du poisson pour l’alimentation sont reconnus par tous les professionnels de la santé.

Propriétés nutritionnelles du poisson

Le poisson contient la quasi-totalité des nutriments nécessaires à la bonne santé de l’organisme. En effet, il contient des acides gras et des lipides ainsi que des protéines et des vitamines de même que des minéraux et des acides aminés. La consommation des poissons sauvages comme d’élevage sont un plus et une source de bienfaits pour l’organisme. En effet, leur consommation procure plus de 40 substances nécessaires au bon fonctionnement du corps. Le poisson joue un rôle important à la protection du système cardio-vasculaire, mais aussi du système cérébral. En plus, il comporte des omégas 3 qui jouent un rôle important au développement neurologique du fœtus. Ces omégas 3 aident aussi à la prévention de certains cancers. Il faut noter que la composition d’un poisson varie en fonction de son espèce. Elle dépend aussi du sexe, de l’âge, de l’environnement et de la saison. Par exemple, les poissons maigres encore appelés poissons blancs sont riches en vitamines D et en protéines, mais aussi en magnésium. Leur consommation est donc un excellent moyen pour retrouver un équilibre alimentaire. Il existe sur le marché une large gamme de poisson, ce qui fait que vous y trouverez, à coup sûr, un poisson à votre goût.

Différences entre les poissons sauvages et d’élevage

Bien que le poisson soit un excellent aliment pour la santé, il est important de savoir que la consommation de certains poissons sauvages peut être dangereuse à la santé. Par exemple, la consommation de thon sauvage est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes à cause de la présence de polluant au niveau de sa chair. En effet, certains poissons sauvages peuvent être pollués par les déchets produits par les différentes activités de l’homme. Il existe aussi des poissons prédateurs qui se nourrissent de poissons contaminés ce qui fait que les polluants s’assemblent dans leurs chairs. Toutefois, le goût des poissons sauvages est incomparable à celui des poissons d’élevage.

Contrairement aux poissons sauvages, les poissons d’élevage marin se nourrissent en grande partie de végétaux et reçoivent des traitements antiparasitaires. Des antibiotiques leur sont aussi administrés. Le traitement et l’alimentation déterminent la qualité des poissons. Il faut noter que les poissons qui font l’objet d’une pisciculture sont assez vulnérables à la contamination. C’est pourquoi l’élevage marin nécessite un grand nombre de contrôles réguliers.

Quelles différences entre un produit d’élevage et un produit sauvage ?

On trouve aussi sur le marché des poissons d’élevage d’eau douce. Ces derniers sont élevés dans des étangs et des bassins. Sachant que la qualité de l’eau d’étang ou de bassin est plus facile à maîtriser que celle de l’eau de mer, les poissons d’élevage d’eau douce sont beaucoup moins exposés aux polluants qu’aux autres types de poissons. Les piscicultures bio proposent des poissons qui ont presque le même goût que les poissons sauvages.

Pour limiter tout risque de contamination due à la consommation de poisson sauvage, il est conseillé d’éviter les espèces côtières au profit des espèces de haute mer. La peau du poisson ainsi que les parties les plus sombres de la chair sont à bannir. Préférez les poissons de petite taille, car la concentration de polluant est plus élevée quand le poisson est plus gros et plus âgé.

You may also like

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici