Il en sera de même pour la science qui arrivera en 2019.

Publié par Simon Taquet le décembre 26, 2018 | Maj le janvier 4, 2019

L’année qui s’annonce a été marquée par plusieurs jalons scientifiques. Par exemple, la NASA a placé sa mission Insight à la surface de Mars et est arrivée avec sa mission OSIRIS-REx jusqu’à l’astéroïde Bennu. Il a lancé la sonde solaire Parker dans le Soleil et a remplacé le télescope spatial Kepler par le TESS. Dans d’autres domaines, la science a mis en lumière les progrès de la biologie cellulaire, la découverte d’un grand cratère d’impact au Groenland ou la découverte d’un descendant humain de denisovans et de neandertals.

Mais à quoi devons-nous nous attendre en 2019 ? Nature magazine a prédit certaines des choses à venir.

Grandes missions en Antarctique

D’abord, en Janvier, un groupe de chercheurs des États-Unis et le Royaume-Uni va entreprendre la plus grande campagne d’exploration en Antarctique dans les 70 dernières années. Son principal objectif sera de savoir si l’énorme glacier Twhaites s’effondrera au cours des prochaines décennies, grâce à l’utilisation de capteurs couplés à des phoques et de véhicules d’exploration sous-marine. Plus tard, un groupe de recherche européen forera dans la glace du continent à Little Dome C, à la recherche de glace vieille de 1,5 million d’années. En 2019, la Chine pourrait devenir le plus gros investisseur en recherche et développement, ce qui culminerait par une tendance à l’augmentation des dépenses qui a commencé en 2003. Sur notre continent, l’Union européenne discutera de la manière de débloquer un budget de 100 milliards d’euros pour le nouveau programme de financement, Horizon Europe, qui débutera en 2021. Tout cela se produira au milieu de l’incertitude causée par un Brexit qui fait douter que les chercheurs britanniques pourront participer à ce grand programme.

Les origines de l’homme

Selon la publication britannique Nature, les fouilles en cours en Asie du Sud-Est pourraient révéler de nouveaux chapitres manquants dans l’histoire humaine. Concrètement, de nouveaux fossiles des premiers habitants de l’île philippine de Luzon pourraient apparaître, ce qui pourrait nous permettre de savoir si l’isolement les a amenés à acquérir une minuscule hauteur, comme ce fut le cas sur l’île indonésienne de Flores avec le célèbre “hobbit”.

L’avenir des collisionneurs de particules

En 2019 sera décidé le devenir du successeur du Large Particle Collider (LHC), appelé le International Linear Collider (ILC). Le gouvernement japonais, seul à s’être montré intéressé par l’accueil de ce projet, dont le coût s’élève à 7 milliards de dollars, publiera le 7 mars prochain un communiqué annonçant s’il va enfin l’accueillir ou non. Ce collisionneur pourrait permettre d’étudier le boson de Higgs en détail, mais son coût élevé a semé le doute parmi les autorités japonaises.

Les conséquences de l’édition des bébés humains

L’édition d’ADN de jumeaux par le chercheur chinois He Jiankui, dans le but de les rendre immunisés contre le virus du SIDA, continuera à faire écho dans la communauté scientifique. D’une part, les chercheurs tenteront de vérifier les résultats de Jiankui et les effets négatifs possibles de la technique. En même temps, des travaux seront effectués pour créer un cadre qui garantira que les futures tentatives de modification de l’ADN humain se feront de manière responsable et réglementée.

Accès le plus facile à la science

Cette année pourrait être la date à laquelle les revues scientifiques payées tiendront compte du plan S, un effort international pour passer le système à un modèle libre. Les publications ont un an avant que les promoteurs du Plan S ne demandent aux chercheurs de publier leurs articles sur des plateformes à accès libre dès que leur recherche sera acceptée, ce qui est maintenant une pratique interdite par de nombreuses revues.

Changements à la “Bible” de la biosécurité

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) terminera une révision majeure de son manuel Biosécurité en laboratoire d’ici la mi-année. Ce changement aura un impact sur la façon dont les pathogènes comme Ebola, dont la gestion est restée inchangée depuis 2004, sont traités. L’OMS devrait se concentrer sur l’amélioration de la formation du personnel de laboratoire et la création de protocoles plus spécifiques à chaque situation.

Refroidissement climatique

En 2019, les premiers essais de géoingénierie seront mis en œuvre, une pratique visant à lutter contre le réchauffement planétaire causé par les gaz à effet de serre émis par les activités humaines. Les scientifiques américains lanceront de petites quantités de particules très cendres dans l’atmosphère pour étudier comment elles se dispersent et si elles pourraient aider à refroidir le climat en réfléchissant une partie du rayonnement solaire dans l’atmosphère, tout comme cela se produit naturellement lors des éruptions volcaniques. Les détracteurs de cette technologie font valoir qu’elle pourrait avoir des effets imprévus. En 2018, le Canada est devenu le deuxième pays au monde à légaliser l’usage du cannabis, derrière l’Uruguay. En 2019, les premiers résultats de plusieurs projets de recherche canadiens portant sur la culture et la biologie fondamentale de cette plante devraient arriver. D’ici la fin de l’année prochaine, le premier centre de recherche axé sur cette culture devrait ouvrir ses portes et étudier la génétique et les bienfaits du cannabis pour la santé.

Signaux en provenance de l’espace en Chine

China mettra le plus grand radiotélescope au monde, le télescope sphérique Aperture Radio, qui mesure 500 mètres, à fonctionner à 100% de sa capacité. Depuis son inauguration en 2016, il a déjà capturé 50 nouveaux pulsars, des étoiles mortes ultra denses qui tournent à des vitesses énormes. On espère qu’il commencera bientôt à chercher des phénomènes tels que des rafales radio rapides et des nuages de gaz interstellaire. Ailleurs dans le monde, il reste à voir si les efforts de construction du télescope de trente mètres (TMT) au Mauna Kea, à Hawaï, se poursuivront après l’approbation de sa construction en 2018, après le début du litige avec les groupes autochtones.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *