MaisonÉnergieIsolation de l'habitat : Comment mieux isoler les espaces de vie ?

Isolation de l’habitat : Comment mieux isoler les espaces de vie ?

L’isolation peut avoir un impact important sur le niveau de confort et les coûts énergétiques du foyer. Cela est lié au fait que nous soyons plus actifs dans les espaces de vie. Si votre isolation n’est pas à la hauteur, vous risquez de chauffer davantage et d’augmenter la facture énergétique de votre maison. 

Pourquoi est-il important d’avoir une bonne isolation dans votre maison ?

Le chauffage ainsi que l’isolation de votre foyer sont deux des pionniers de votre confort thermique au quotidien. Vous devrez chauffer votre maison plus souvent s’il y a une perte de chaleur importante. Cependant, vous pourrez économiser le système de chauffage si la maison est bien isolée. Un tamis thermique peut vous faire acheter un appareil coûteux, puissant et gourmand en énergie.

Cependant, limiter les pertes de chaleur peut suffire à réduire vos besoins en chauffage. Vous pourrez alors maximiser la performance de vos appareils et diminuer vos dépenses énergétiques. D’après un rapport fournit par l’Ademe, le chauffage consomme 62 % de l’énergie utilisée par les Français chaque année. Réaliser des économies substantielles en améliorant l’isolation de votre logement est donc possible.

L’isolation est également essentielle pour l’efficacité énergétique des logements en toutes saisons. En hiver, elle est utilisée pour conserver la chaleur au sein de votre maison. À l’inverse, elle aide à garder votre maison fraîche lorsque les températures extérieures augmentent. Cela signifie que aurez moins de dépenses monétaires pour le refroidissement ou la climatisation de votre habitat.

Au final, une bonne isolation vous permettra de réduire votre consommation d’énergie, peu importe la saison. Elle contribue également à réduire les émissions de gaz à effet de serre ainsi que votre empreinte carbone. C’est pourquoi les pouvoirs publics encouragent depuis longtemps les projets d’amélioration énergétique. Cette incitation est accompagnée de différentes aides financières, tant au niveau local que national.

Lire la suite  Électricité : va-t-on vers une augmentation vertigineuse de sa facture d'électricité ? Que disent les fournisseurs d'énergie ?

Quelles sont les zones de votre maison à isoler ?

Vous devez vous concentrer sur les zones les plus importantes de perte de chaleur afin d’augmenter efficacement l’isolation de votre maison. Ces zones doivent être surveillées dans les bâtiments anciens. En général, une maison non isolée perd de la chaleur de la manière suivante :

  • 20-30% du temps, par le toit ;
  • 20 à 25% par les conduits d’aération ;
  • 15 à 25% par les murs ;
  • 10 à 15 10% par les ouvertures, principalement les fenêtres ;
  • 7 à 10 % de la surface au sol et des planchers bas ;
  • 5 à 10% par les ponts thermiques.

Vous devez traiter ces zones préoccupantes afin de stopper la déperdition de chaleur dans votre maison. Vous pouvez procéder par ordre d’importance, en fonction du temps dont vous disposez, ainsi que de votre budget. Les travaux pourraient également être priorisés en fonction des économies que vous pourriez réaliser. Pour ce qui est du béton, il est préférable de commencer par les combles et ensuite le toit.

L’isolation par l’extérieur permet d’éliminer la majorité des ponts thermiques et de conserver l’espace utilisé pour vivre dans la maison. De plus, le processus est moins perturbant au quotidien. Cependant, cette méthode est coûteuse. Aussi, de nombreuses personnes préfèrent-elles l’isolation par l’intérieur, malgré ses effets sur les dimensions des espaces de vie.

Isolation maison Pin
Source : shutterstock.com

Quel est le coût de l’isolation d’une maison ?

Le coût de l’isolation de votre foyer peut être dissuasif si vous ne profitez pas des subventions disponibles. Heureusement, l’État a mis en place des programmes de financement contribuant à l’amélioration thermique des maisons. L’isolation par l’extérieur est souvent la plus coûteuse. Elle peut coûter entre 70 et 200 euros pour un mètre carré. En comparaison, celle de l’intérieur demande au moins 10 à 60 euros pour chaque mètre carré.

Lire la suite  Comment construire une cheminée à feu ouvert ?

Cependant, l’isolation par l’extérieur est plus efficace que les méthodes intérieures. Elle est donc cruciale pour la certification PEB d’une maison en raison de sa capacité à résister aux ponts thermiques. D’un autre côté, l’isolation intérieure présente généralement des problèmes au niveau du sol. L’ITE (isolation thermique par l’extérieur) peut également vous permettre de restaurer la façade et le toit de structures plus anciennes.

A titre d’exemple, ce procédé coûte entre 70 et 120 euros par mètre carré de murs. Il faut, d’autre part prévoir entre 100 et 200 euros pour l’ITE de la toiture. Ce coût est en grande partie dû à l’importance du travail. Vous allez devoir enlever et remplacer votre toiture. Pour l’isolation intérieure, les coûts diffèrent entre :

  • Entre 10 et 30 euros pour chaque mètre carré des murs ;
  • 10 , 30, et 40 euros au maximum ;
  • Entre 10 et 60 euros pour les combles
  • Entre 20 et 50 euros au sol.

Dans tous les cas, le prix dépendra des options d’isolation que vous choisirez (bardage ou panneau, enduit, etc…). Vous pouvez réduire vos dépenses en raison du coût de l’efficacité énergétique.

Quelles sont les subventions disponibles ?

Vous pouvez actuellement bénéficier de différentes subventions pour achever la transformation thermique de votre habitation. En général, les subventions sont régies par la performance énergétique obtenue suite à l’intervention. Les critères d’éligibilité peuvent également dépendre de vos revenus dans le cadre de certains programmes publics. Pour financer ce type de travaux, vous pouvez faire une demande :

  • MaPrimeRenov ;
  • MaPrimeRenov’ Serenite (ex-Habiter Mieux Serenite de l’ANAH) ;
  • L’EPTZ (éco-prêt à taux zéro) ;
  • Le CEE (certifications d’économie d’énergie) ;
  • Les subventions locales accordées par les départements, les communes, les régions, les municipalités, etc.

Toutefois, vous devez confier les travaux à un artisan certifié RGE afin de bénéficier de la majorité de ces aides financières. Mais, les démarches spécifiques que vous devez suivre dépendent du régime que vous sollicitez. Il est donc primordial de rassembler les données et de remplir le dossier avant de confirmer les devis.

A lire

Mitigeurs d‘évier pour cuisines avec espace limité

Dans les petites cuisines, on compte chaque centimètre d’espace,...

Comment allier raffinement et fonctionnalité avec les tables extensibles

L'équilibre entre esthétique et utilité est essentiel. Les tables...

Transition énergétique : Comment l’énergie verte révolutionne-t-elle notre quotidien ?

À l'ère du changement, la transition énergétique incarne un...

Quelles couleurs choisir pour une cuisine de style moderne ?

Cœur battant de la maison moderne, la cuisine mérite...

Black Friday chez La Redoute : donnez du style à votre intérieur sans vous ruiner

En cette période de novembre, nombreux sont les commerçants...
Partages