MaisonÉnergieÉnergie : la France bientôt leader du biogaz en Europe

Énergie : la France bientôt leader du biogaz en Europe

L’Allemagne est actuellement le leader de la filière biogaz au sein de l’UE. Cela dit, la France devrait bientôt dépasser sa production dans le domaine, selon les analystes. Le pays tend en effet à doubler chaque année le nombre de méthaniers connectés au réseau gazier européen. Par ailleurs, l’exécutif mise beaucoup sur le biogaz pour s’affranchir du gaz russe et éviter de nouvelles crises énergétiques. 

C’est quoi exactement du biogaz ?

La France, leader du biogaz, permettrait d’accélérer la transition énergétique et de réduire significativement les émissions nationales de CO2. Effectivement, le biogaz pollue moins que le gaz classique, de la production à la consommation finale. Il limite notamment les émanations de GES (gaz à effet de serre) et les risques écologiques. Même en utilisant un gazomètre adapté, les fuites restent d’ailleurs des éventualités non négligeables pour toutes les parties concernées. 

C’est quoi exactement du biogaz ? Pin
Source : shutterstock.com

Concrètement, le terme biogaz renvoie au méthane généré par la décomposition de déchets organiques. Ce biométhane peut être traité et utilisé comme les dérivés du pétrole. Ainsi, le processus naturel est désormais exploité à échelle industrielle en concentrant les détritus au sein d’unités de méthanisation. Les éléments méthanisés peuvent provenir des déchets produits au quotidien par :

  • Le secteur agricole ;
  • La restauration collective ;
  • Le domaine de l’hôtellerie ;
  • L’industrie agroalimentaire ;
  • Les grandes zones d’activités ;
  • Les collectivités et les ménages ;
  • Les stations d’épuration…
Lire la suite  Castorama propose des granulés de bois Armor et Euro Énergie à 5,99 € : une alternative écologique et économique

La méthanisation permet, d’une part, de valoriser le potentiel des déchets sur le plan énergétique. D’autre part, elle offre une alternative écologique à l’enfouissement et à la combustion. L’air et les sols seront alors préservés des contaminations liées à ces modes de traitement de déchets. Selon GRDF et l’ADEME, la production de 4 TWh (térawattheures) de biométhane empêche d’émettre l’équivalent de 750 000 tonnes de CO2. 

Pourquoi la France va devenir leader du biogaz en Europe ?

La France fait partie des projets de longue date du gouvernement. Elle s’inscrit dans le cadre de la transition énergétique et des objectifs nationaux en matière d’émissions de GES. Pour rappel, le pays ambitionne de réduire son bilan carbone de 50 % d’ici à 2030. Cette démarche passe forcément par la diminution de la consommation de ressources fossiles et l’adoption d’énergies renouvelables. 

Dans ce contexte, l’État soutient activement l’implantation de sites méthaniers sur tout le territoire. Cet effort est perceptible à travers la multiplication des unités de production de biogaz raccordées au réseau européen ces dernières années. GRDF se félicite d’ailleurs des investissements et des résultats observés depuis 2012. De plus, les pouvoirs publics ont prévu d’injecter davantage de fonds dans la filière. 

Pourquoi la France va devenir leader du biogaz en Europe ? Pin
Source : shutterstock.com

En juin 2022, l’exécutif a annoncé de nouvelles mesures pour renforcer la production de biogaz dans l’Hexagone. Cette décision vise à soutenir ce secteur et à protéger la population des aléas du marché des énergies carbonées. Il s’agit d’une démarche assez logique face à l’inflation et à la crise énergétique. De ce fait, l’État renforcera la production actuelle (7,6 TWh par an) pour subvenir à 10 % de la consommation de gaz avant 2030. 

Lire la suite  Comment calculer les Kw pour chauffer une maison ?

Une certification de durabilité bientôt obligatoire pour le biogaz ?

Tous les acteurs concernés doivent respecter des standards et viser des objectifs communs pour rendre la France leader du biogaz. Cet encadrement est nécessaire pour garantir la qualité des produits et la conformité des processus avec la stratégie climatique nationale. Dans cette optique, la certification est la solution avancée par l’AAMF (Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France) et FGR (France Gaz Renouvelables). 

Intégrées au groupe de travail 2BS, les deux associations prévoient bientôt d’exiger un certificat de durabilité aux méthaniseurs. Cette certification permet de s’assurer du caractère durable du processus de production de biogaz au niveau des sites de méthanisation. Avec cette obligation, les professionnels du secteur seront plus stricts dans le respect des exigences environnementales et règlementaires en la matière. 

Aujourd’hui, les structures agricoles représentent 80 % des producteurs de biogaz en France. Parmi les contraintes réglementaires existantes, les méthaniseurs doivent s’aligner sur la RED II (Directive européenne sur les énergies renouvelables). Cette directive se traduit également par divers corollaires appliqués à l’échelle nationale et locale. La certification de durabilité devrait alors être obligatoire à partir du 1er juillet 2023, selon les projets de FGR et de l’AAMF.

Gauthier Kevin
Bonjour, je m'appelle Kevin et j'ai 30 ans. Je suis un passionné de parcs de loisirs et j'adore découvrir de nouvelles attractions et activités. Bienvenue sur mon site web où je partage mes aventures et mes coups de cœur dans l'univers des parcs d'attractions !
A lire
Partages