Actualité7 bonnes nouvelles qui vont faire du bien au moral

7 bonnes nouvelles qui vont faire du bien au moral

Parce qu’il y a aussi des évènements positifs dans l’actualité qui semble parfois morose, voilà 7 bonnes nouvelles qui ont marqué la rentrée et qui prouvent qu’il y a encore de quoi se réjouir. 

Une alternative aux pesticides dans les vignes

La start-up UV Boosting a trouvé une alternative écologique et économique à l’usage des pesticides dans le milieu viticole. Elle utilise les ultraviolets à la place des produits chimiques pour booster les défenses immunitaires des plantes et les rendre ainsi plus résistantes. Pour ce faire, la start-up utilise des panneaux UV reliés au tracteur du vigneron et fonctionnant grâce à l’énergie de celui-ci.

Bientôt un vaccin ARN contre le cancer ?

Les vaccins contre le Covid-19 ont permis des avancées scientifiques immenses, notamment avec l’ARN messager. Les vaccins à ARN représentent un espoir dans la lutte contre le cancer. Une équipe de chercheurs américains ont en effet élaboré un vaccin testé avec succès sur des souris atteintes d’un mélanome métastatique. Les tumeurs ont été significativement inhibées et 40 % des souris vaccinées sont en rémission complète. Il ne reste plus qu’à répliquer ces bons résultats sur les humains.

La population de tigres sauvage est en augmentation

Le nombre de tigres sauvages sur la planète est 40 % plus élevé que ce que la communauté scientifique avait estimé jusque-là. Par ailleurs, cette population de félins semble être stabilisée, voire en augmentation, d’après l’Union internationale pour la conservation de la nature. D’après ce nouveau comptage, il y aurait entre 3 726 et 5 578 tigres sauvages dans le monde. Cette bonne nouvelle s’explique par une amélioration du suivi et du comptage des tigres et aux effets bénéfiques des plans de conservation de l’espèce. Par exemple, le Népal a quasiment triplé sa population de tigres sauvages en 12 ans.

Lire la suite  Meilleurs rameurs scandinave en 2021 : Comparatif et avis

Des huîtres pour purifier la baie de New York

Créée en 2014, l’association Billion Oyster Project a pour objectif de sauver la baie de New York et sa vie marine en lui permettant de retrouver sa qualité d’eau d’origine. D’ici à 2035, l’association a pour ambition de placer 1 milliard d’huîtres dans cette baie. Aujourd’hui, 28 millions ont déjà été réintroduites. 

Pourquoi réintroduire des huîtres à New York ? Car l’eau de ses rivières et de son port contient une quantité élevée d’azote qui impacte de manière nocive la faune et la flore marines. Or les huîtres peuvent éliminer l’azote grâce à leurs coquilles et contribuent ainsi à purifier l’eau. C’est un retour aux sources puisque autrefois l’huître était la star de New York avant de disparaître. Ce retour est aussi bénéfique pour protéger la ville des dangers climatiques que sont les tempêtes et les inondations, le choc des vagues étant atténué.

Bientôt la fin de la pénurie de moutarde

Le dôme de chaleur qui a détruit les récoltes au Canada, la guerre en Ukraine et la petite production française ont provoqué une pénurie de moutarde dans nos supermarchés. Mais bonne nouvelle, un retour est prévu pour le début de l’année 2023. La récolte a en effet été bonne en France comme au Canada. 115 000 tonnes vont être produites de l’autre côté de l’Atlantique contre 50 000 tonnes l’an dernier et la France va doubler sa production.

Lire la suite  Pop Smoke : Virgil Abloh a raté la pochette de l'album posthume

La France va accueillir FloWatt, la ferme hydrolienne la plus puissante au monde

Le raz de Blanchard, site marin français situé entre la pointe de la Hague et l’île anglo-normande d’Aurigny, est une des zones où le courant marin est parmi les plus intenses en Europe. C’est pourquoi il a été choisi par les prometteurs du projet FloWatt pour accueillir une ferme hydrolienne marine. 7 hydroliennes de 16 m de haut et de 26 m de diamètre et les turbines vont produire 40 millions de kWh d’énergie par an, soit la consommation de 20 000 foyers. Avec ce projet, la France augmente son indépendance énergétique ainsi que la part d’énergie propre dans son mixe énergétique.

Un record atteint pour l’apprentissage dans l’artisanat

Autrefois méprisé, l’apprentissage est aujourd’hui plébiscité et l’artisanat bénéficie de ce succès.  Près de 176 000 apprentis ont été formés par des entreprises artisanales entre 2020 et 2021, soit une augmentation de 14 % en un an et un record depuis 2010. L’artisanat continue ainsi d’attirer les jeunes, ce qui est une bonne nouvelle pour les secteurs dans lesquels les entreprises peinent à recruter comme le bâtiment, la coiffure ou la boucherie-charcuterie, mais où les inscriptions en centre de formation sont en augmentation.

C’est aussi une bonne nouvelle pour l’emploi en France, car l’apprentissage est très efficace pour lutter contre le chômage des jeunes et favorise l’insertion professionnelle. Un tiers des apprentis dans l’artisanat sont des bacheliers qui ne suivaient pas de formation dans l’enseignement supérieur, des jeunes inscrits au chômage ou qui occupait un emploi non qualifié avant de se lancer dans l’apprentissage. 

A lire

Les différences entre acide hyaluronique et botox

Dans le monde de la dermatologie esthétique, deux traitements...

Les secrets des passionnés de blague à tabac

L'intérêt pour les blagues à tabac dépasse de loin...
Partages