6 conseils pour réussir sa sortie pêche !

Lifestyle Loisirs 6 conseils pour réussir sa sortie pêche !

La passion pour la pêche anime plus de 4 millions de Français, dont 1,5 million de pêcheurs en eau douce. Si vous aussi, vous souhaitez grossir le rang des pêcheurs, voici quelques conseils pertinents. Ils vous seront utiles pour réussir une partie de pêche.

Choisir un équipement de pêche fiable

Vous êtes vous déjà essayé à la pêche… sans jamais rien pêcher ? Avouez qu’il n’y a rien de plus frustrant, surtout quand on a fait tout ce qu’il faut. Ne cherchez pas plus loin, c’est la faute à votre équipement. Bien que vous ne soyez pas un professionnel de la pêche, il convient d’investir dans du matériel fiable, précis et de qualité.

La canne à pêche

Le choix de la canne à pêche se fera en fonction du lieu où vous avez l’habitude de pêcher : rivière, mer, étang mais aussi du type de poisson que vous visez. Prenez par exemple les cannes longues, elles sont plus adaptées aux rives sauvages. Pensez à vous informer au préalable sur le matériel de pêche à la truite par exemple, avant de partir à l’aventure : si vous avez prévu de pêcher de petits poissons de rivière, la canne courte suffit amplement. La truite est un salmonidé, un poisson carnassier qui convient très bien aux débutants et s’attrape facilement, pourvu qu’on ait le bon matériel !

Quant à la canne à pêche au coup, elle est plus adaptée pour pêcher sur de longues distances. Avec près de 15 mètres de longueur, cet équipement comprend un système télescopique ou à emmanchements. Attention, la canne à pêche à la mouche nécessite une certaine technicité. Elle est plutôt réservée aux pêcheurs aguerris.

pêche truite

Les accessoires indispensables

Le fil et le moulinet viendront compléter la canne à pêche que vous aurez choisie. Forcément, un moulinet robuste sera à privilégier. Quant au fil, préférez-les plus fins de près de 0,28mm, si vous avez prévu de pêcher en eaux calmes. Les fils de moins de 0,35mm conviennent pour les parties de pêche en eaux troubles. N’oubliez pas les leurres, les mouches ainsi que les hameçons selon le type de pêche que vous pratiquez.

Pour la petite astuce, les carpistes par exemple privilégient les hameçons qui piquent : c’est la seule option si on veut avoir des résultats avec ce poisson. Certains affûtent même leurs hameçons pour éviter que la carpe ne prenne le large. En cas de doute, il convient de prévoir des hameçons de remplacement. Ces derniers doivent être robustes et opérationnels pour pêcher aussi bien les petits que les gros poissons.

Trouver un bon spot de pêche

À défaut de boule de cristal, les pêcheurs ont recours à quelques techniques éprouvées pour déceler les endroits les plus poissonneux.

Savoir déceler les signes

Un bon pêcheur décèle avant tout les spots propices pour pêcher grâce à certains signes. En effet, les poissons prédateurs se rassemblent généralement au niveau des entrées et des sorties d’eau. Les baies ou les herbiers les attirent aussi puisque ce sont à ces endroits qu’ils trouvent de la nourriture à foison. Sachez aussi que les pointes de terre et les îles sont propices à la pêche, ainsi que les hauts fonds et des escarpements. N’oubliez surtout pas de surveiller le sens des vents. Les experts en la matière recommandent toujours de pêcher face au vent.

L’utilité des cartes bathymétriques

Outre le GPS et les échosondeurs, une carte bathymétrique vous permettra de mieux détecter les zones les plus poissonneuses. Cet outil affiche la composition du plan d’eau, les zones froides et profondes ainsi que les zones superficielles. Ces informations s’avèrent indispensables pour bien aborder le lieu de pêche. Pensez aussi à vous renseigner sur le niveau de pression de pêche des cours d’eau. Informez-vous sur le cheptel surtout si vous comptez amorcer. Les carpistes tiennent compte de la quantité et du poids des carpes locales avant de déterminer les quantités d’amorçage.

Quoi qu’il en soit, les cartes bathymétriques peuvent être téléchargées depuis un site web spécialisé. En sus, l’indice poisson rivière (IPR) permet d’en savoir davantage sur le peuplement en poissons d’une rivière donnée.

L’indice de pêchabilité

Grâce à l’indice de pêchabilité, vous saurez à l’avance le moment propice pour aller pêcher. Les données sont mises à jour régulièrement, ce qui vous permet de réussir vos sorties de pêche à tous les coups. Les meilleurs spots de pêche sont notés de 0 à 10.

S’informer sur la météo

Tout pêcheur avisé se doit de connaître la météo avant de prévoir une partie de pêche. Saviez-vous que les dépressions automnales étaient propices pour pêcher de gros poissons ? Prévoyez également une sortie pêche lors des dépressions en été ou à la fin du printemps. C’est connu, le vent influence également le comportement des poissons. Ces derniers réagissent en fonction des mouvements de l’eau, de la température ambiante, de la luminosité ou encore de la teneur en oxygène. Tous ces paramètres varient selon l’intensité du vent. Ainsi, un bon coup de vent peut très bien relancer la donne pour un pêcheur qui n’a encore rien pris jusque-là. En revanche, un vent glacial peut se révéler néfaste pour la pêche. Les poissons n’apprécient pas toujours les refroidissements brusques qui leur font passer l’envie de se nourrir.

Faire confiance à son instinct

Si la pêche était autrefois essentielle à la survie de l’homme des cavernes, cette activité est devenue un hobby pour nous. Mais beaucoup ont gardé cet instinct ou « le sens de l’eau ». La phrase « Fais comme tu le sens » prend alors tout son sens dans certaines situations. Dans le doute, le pêcheur se fie à son instinct lorsqu’il faut positionner la canne. Contre toute attente, le fait de faire confiance à son instinct réussit presque toujours au pêcheur.

pêcher

Éviter de mettre trop de cannes

Si vous avez prévu de pêcher la carpe, sachez qu’il n’est pas toujours bon d’utiliser trop de cannes. Un foisonnement de lignes dans l’eau fait souvent fuir les poissons. Mine de rien, les lignes provoquent des vibrations qui engendrent la méfiance des carpes. Quatre ou cinq cannes suffisent. Placez-les à bonne distance les unes des autres pour optimiser vos chances de pêcher de belles carpes.

Toujours prendre du plaisir

Certes, il est bien de se focaliser sur un objectif, néanmoins, de nombreux pêcheurs en oublient le plaisir. Ils priorisent la compétition et ne profitent pas du moment présent. La plupart pêchent pour rapporter un plus gros poisson que celui du voisin, autrement dit, ils pêchent pour le paraître. Pourtant, la pêche est une activité reposante qui invite à la communion avec la nature. En y prenant du plaisir, on est plus efficace et les prises se multiplient.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -