Zones de circulations restreintes à Paris : Quels bénéfices sanitaires ?

Publié par Jerome le novembre 17, 2018 | Maj le novembre 17, 2018

Paris est l’une des plus grandes métropoles du monde. Surnommée la ville lumière, elle est la ville la plus visitée au monde avec plus de 20 millions de touristes chaque année. Malencontreusement, Paris rime avec des agglomérations enclavées dans la ville et des milliers de véhicules qui déversent du CO2 chaque jour. Depuis quelques d’année, les conventions internationales de luttes contre la pollution ont exigé des actions venant des grandes villes du monde. En effet, Paris ne dérogent pas à la règle.

C’est dans cette perspective que les autorités parisiennes ont pris des mesures pour lutter contre la corruption. L’une de ces mesures était notamment la délimitation des zones de circulations restreintes.

Cette restriction a été mise en place depuis plus d’une quinzaine d’années pour les poids lourds. Ce n’est qu’en juillet 2016, qu’une nouvelle loi a été mise en vigueur pour les voitures particulières et utilitaires.

Qu’est qu’une zone de circulation restreinte ? Quels sont les bénéfices au niveau de la santé ?

Zones de circulations restreintes (ZCR)

Une zone de circulation restreinte est une zone urbaine délimitée dont l’accès est destiné aux véhicules non polluants. Un véhicule peut avoir uniquement accès dès lors que le Crit’Air juge la voiture apte et non polluant. Le Crit’Air, quant à lui est un certificat qualité de l’air. Il est à noter que la première zone de circulation restreinte initiée pour les véhicules personnels ou pour des véhicules à 2 roues a été mise en place le 1er septembre 2015. À Paris, dès lors que vous serez surpris par les autorités compétentes dans ces zones avec une voiture polluante, vous recevrez automatiquement une amende allant de 68 à 375 €.

Les bénéfices sanitaires

Tout bien considéré, ces mesures apporteront son grain de sel à l’écologie mais plus encore à la santé publique. Les zones ciblées sont encore appelées les zones à faible émission (ZFE). Vu le succès de la réalisation de ce projet, L’ORS Île-de-France en collaboration avec Airparif et la santé publique ont décidé de lancer une étude sur l’impact sanitaire des ZCR sur la population.

En dehors de cela, Santé publique France coopère avec l’Organisation mondiale de la santé pour des outils permettant de mesurer les gains sanitaires.

Après moult analyses et études, il s’avère que cette mesure prise a des retours positifs. On remarque dorénavant une réduction du nombre de décès et des pathologies chroniques souvent touchées par les enfants.

Ces gains sanitaires encourageraient donc la mairie de Paris dans l’élargissement des ZCR dans plusieurs secteurs de la ville.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *