Ces villes icônes de l’industrie du divertissement

ActualitéCes villes icônes de l'industrie du divertissement

Dans l’industrie du divertissement, les codes et les symboles observent une place de choix. Ils font partie des fondations sur lesquels l’un des secteurs les plus rentables de la planète aime s’appuyer pour continuer de grandir et d’attirer ses publics. Car, oui, les gens veulent pouvoir s’identifier et associer un lieu spécifique avec un univers particulier. Aujourd’hui, il est naturel de considérer Paris comme la ville des films romantiques, Las Vegas comme celle des jeux et New York ou Londres comme des cités portées par la musique. 

Des connotations bien définies pour Paris et Las Vegas

Depuis le courant romantique qui a déferlé sur la capitale française au 19ème siècle, Paris est la ville de l’amour par excellence. Selon les opinions, elle devance encore Rome, Venise, New-York ou Londres. Cette effervescence autour de la romance et du charme s’explique par ses monuments, ses lieux comme Montmartre, le Pont des Arts ou ses œuvres mythiques telle que le Baiser de l’Hôtel de Ville de Robert Doisneau. Et par son cinéma. On ne compte plus les longs-métrages qui symbolisent cet esprit. Le fabuleux destin d’Amélie Poulain diffuse cette vision romantique aux quatre coins de la planète. Les gens ont été séduits les pérégrinations d’Audrey Tautou dans les ruelles de la capitale. Minuit à Paris de Woody Allen ou Paris de Cédric Klapisch, entre autres, véhiculent cette image. Si la célèbre cité française reste une destination des amoureux, la majorité des gens associent Las Vegas à la fièvre du jeu et d’une certaine idée de l’aventure festive.

Le secteur de l’iGaming ne rate pas une occasion d’associer ses expériences virtuelles à cette ville qui ne dort jamais. Dans ce catalogue des machines à sous, les adeptes ont l’occasion de découvrir des dizaines d’options dont le nom rappelle la cité du Nevada comme Vegas 27, Vegas Adventure ou Vegas Baby. Dans un souci d’originalité et pour varier les ambiances, l’univers de l’Égypte antique et des pyramides a vite aussi trouvé sa place dans ce secteur. Depuis, Cléopâtre incarne une reine bien connue des utilisateurs. Cleopatra Treasure, Cleopatra’s Choice ou Cleopatra Diamond Spins sont quelques versions parmi tant d’autres qui garnissent la plateforme.

La musique au cœur de New-York

Qui ne connaît pas New York, New York de Franck Sinatra ? Cette chanson fait rimer la ville étasunienne avec la musique. La cité respire les instruments, la mélodie et la danse. Elle a vu naître le jazz, le blues, le disco, le punk ou le hip-hop. Si les comédiens en herbe affluent à Paris, les apprentis musiciens et chanteurs débarquent par centaines sur les scènes de la Grosse Pomme. Ils sont tous attirés par cet éclectisme qui favorise la création et la vie artistique. L’ébullition ne se limite pas au passé car de nombreux nouveaux courants apparaissent dans les différents quartiers de la ville qui ne dort jamais. Miles Davis y a imposé des nouvelles tendances en mélangeant le free-jazz et l’électro.

L’emblème de cette culture musicale est certainement le Lincoln Center, un centre culturel immense qui organise des centaines d’événements musicaux chaque année. Quand les passionnés pensent Comédie Musicale, ils l’associent tout de suite à Broadway. Situé à New-York, ce lieu est le passage obligé des œuvres les plus célèbres d’un genre qui ne prend pas une ride. Aujourd’hui, il est même possible de télécharger une playlist spéciale New-York sur Spotify, tant la cité de l’Est des Etats-Unis inspire les chanteurs. Les titres se comptent par dizaines.

Une ville pour chaque jeu vidéo

Un jeu s’évalue souvent à sa qualité graphique car l’image est la première chose que le joueur voit lorsque le gameplay commence. C’est elle qui donne la première impression. C’est dans cet esprit que les éditeurs de jeux vidéo essaient d’inclure le plus souvent possible des lieux réels au sein du game. Les curieux et les gamers professionnels associent GTA à Los Angeles. Les collines de Vinewood, le Sunset Boulevard et le bord de mer font partie intégrante de la célèbre saga. Leur représentation est telle que les joueurs ont l’impression d’être sur place.

De l’autre côté de l’océan, la célébrité de la saga Yakuza est connectée aux artères de Tokyo. Le quartier de la capitale du pays du soleil levant Kabukicho est le terrain de jeu principal de cette aventure virtuelle. Les immeubles, les lumières et l’activité de cette zone sont aussi connues des habitants que des gamers. Ces derniers ont l’habitude d’y évoluer depuis près de 15 ans. Enfin, quelle meilleure façon de concurrencer GTA pour Driver en s’appropriant les célèbres avenues de San Francisco ? Rien n’est jamais trop beau pour attirer les joueurs en reproduisant 300 kilomètres qui rallient les lieux mythiques de la ville tels que le Golden Bridge et Transamerica Pyramid.

Chaque grande cité du monde apparaît dans un film, un jeu vidéo ou rythme les paroles d’une chanson. Elles sont aussi source d’inspiration pour les artistes, les poètes et les écrivains. Ce contexte qui s’est tissé naturellement peut être parfois trompeur. Malgré l’imaginaire collectif, une ville comme Paris ne possède plus le charme romantique d’en temps. Cet atout est aujourd’hui surtout diffusé à titre commercial afin de forcer les traits d’une ambiance qui s’évapore. Selon une étude de l’IFOP, la capitale observe seulement 25% d’histoires d’amour qui durent longtemps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -