Pourquoi les villages vikings du Groenland ont-ils disparu sans laisser de traces au XVe siècle ?

Publié par Jerome le octobre 20, 2018 | Maj le octobre 20, 2018

Vers 985, Erik Thorvaldsson (950-1003), plus connu sous le nom d’Erik le Rouge, un fugitif banni d’Islande pour le meurtre de plusieurs personnes, navigue vers l’ouest et découvre une immense île qu’il appelle le Groenland. Jusque-là, les Vikings s’étaient limités à la navigation côtière, sans perdre de vue la côte.

De l’époque médiévale chaude….

Le choix du nom n’est pas le fruit du hasard, car en danois “Groenland” signifie “terre verte”, un coup de publicité destiné à attirer des colons potentiels. La vérité, c’est que la revendication a produit l’effet désiré et qu’elle a touché environ 4 000 colons, qui ont fini par s’établir et créer une industrie artisanale florissante liée à l’ivoire de morse.

A partir des longues défenses de ces animaux – jusqu’à cinquante centimètres – les Vikings fabriquaient des bijoux et autres objets de luxe avec lesquels ils commerçaient avec les ports européens de ces latitudes. En fait, un registre norvégien datant de l’année 802 a survécu jusqu’à aujourd’hui, dans lequel il est mentionné qu’un chargement de défenses du Groenland a été vendu dans le port de Bergen (Norvège) pour l’équivalent de 780 vaches.

Les paléoclimatologues, à travers des reconstructions climatiques régionales, ont déterminé l’existence d’une période extrêmement chaude entre 800 et 1300 après J.C., pendant le Moyen Âge européen, qu’ils ont baptisé la période chaude médiévale. Cette période climatique correspond à l’arrivée des premiers Vikings au Groenland.

… À la petite ère glaciaire

Mais tout a changé au XVe siècle. Entre 1360 et 1460, les colonies vikings disparurent massivement et leurs colonies furent réduites en ruines, curieusement à une époque où l’ère des grandes découvertes géographiques commençait. La dernière référence écrite à un établissement au Groenland remonte au début du XVIe siècle.

Pour sa part, l’analyse des sédiments des lacs de l’ouest du Groenland et les coupes glaciaires recueillies à plusieurs mètres de profondeur, nous a permis de savoir qu’au XIIe siècle, la température avait chuté drastiquement. C’était le début de ce qu’on a appelé le Petit Âge Glaciaire.

On estime que les températures moyennes au cours de cette période ont chuté de quatre degrés en quatre-vingts ans. Une baisse qui équivaudrait, à l’heure actuelle, à celle de la température d’Édimbourg (Écosse) avec celle de la capitale islandaise.

La chute de température dans la région de l’Atlantique Nord a entraîné le retour de la banquise à ces latitudes, rendant les voyages commerciaux beaucoup plus difficiles, essentiels pour apporter les produits de première nécessité aux colonies. Face à ce climat glacial et hostile, les Vikings se sont dirigés vers le sud à la recherche de régions plus chaudes.

D’autres chercheurs ont souligné que l’origine de l’abandon des colonies pourrait être due aux tensions économiques, à la surexploitation humaine, au stress démographique, aux conflits avec les Inuits ou à la recherche de meilleures terres pour la chasse. Il est également possible que l’ouverture de nouvelles routes commerciales transportant l’ivoire africain vers l’Europe ait joué un certain rôle dans la migration viking.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *