Une semaine avec le Razer Phone 2, un téléphone portable dont vous tomberez amoureux si vous jouez.

Publié par Simon Taquet le janvier 29, 2019 | Maj le janvier 29, 2019

Au goût, couleurs. Tout est dit et fait. Et c’est une vérité comme un temple, mais il y a aussi les marques de fabrique. Les développements industriels et surtout technologiques se sont concentrés sur la copie et l’amélioration des produits existants. Trouver, parfois, la réponse à un besoin, mais dans le monde de la téléphonie, si compétitif et serré, va généralement comme dans une banque de poissons : tous à un.

Le Razer Phone 2

Ce qui fonctionne sur le marché est copié. Parfois, bien sûr, ça s’améliore. Voilà la sauce pour ça. Et ce qui était autrefois un risque, c’est maintenant la similarité. Nous en sommes aux premiers stades de 2019 et, avec le recul, nous pouvons constater que le design industriel des téléphones mobiles d’aujourd’hui est si similaire qu’il est si difficile de les différencier. Les marques qui ont osé faire quelque chose de différent n’ont pas obtenu le succès escompté. Ce nouveau parcours, en revanche, tout porte à croire que la tendance de la mobilité sera celle des mobiles flexibles, sans boutons physiques et avec des écrans “percés” pour la caméra.

Et puis il y a d’autres propositions intéressantes qui, en osant, arrivent à préserver leur propre personnalité. Il était sur le marché depuis un certain temps, mais le Razer Phone 2, le deuxième téléphone mobile de cette société spécialisée dans les produits de jeu, montre que vous pouvez faire différentes choses. Pour l’instant, et contrairement à son prédécesseur, est un “smartphone” non seulement destiné à la consommation de jeux vidéo, qui, bien sûr, aussi, pour la performance, le rend idéal comme un lecteur de contenu multimédia.

Le secret est dans deux domaines. D’une part, son écran de 5,7 pouces (qui prend en charge la technologie d’imagerie HDR et avec une résolution de 1.440 x 2.560 pixels), qui atteint une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz. Deux fois plus fluide qu’un iPhone XS ou un Samsung Galaxy Note 9, ce qui est rare. Cette fonction permet d’optimiser les images et les jeux mobiles sans arrêts ni mouvements très fins. Mais d’autre part, son équipement audio puissant, composé de deux haut-parleurs situés dans les cadres supérieur et inférieur, rend l’expérience très enrichissante. Un son stéréo est obtenu et le surround est émulé, bien que certaines concessions doivent être faites pour cela ; il a des images très prononcées.

Malgré son écran, tous les jeux vidéo mobiles actuels ne bougent pas à 120 Hz. Il y en a qui sont optimisés comme “Fallout Shelter” ou “Real Racing”, donc parfois ce peut être quelque chose de plus limité. Le panneau est de type LCD mais obtient de très bons résultats au point d’avoir même amélioré la luminosité, étant maintenant parfaitement utilisable à l’extérieur. Sur le plan technique, nous sommes confrontés à une bête à la hauteur des mobiles les plus avancés du marché. Son cerveau est un Snapdragon 845, fabriqué par Qualcomm, qui, avec ses 8 Go de mémoire RAM, atteint des performances exceptionnelles.

Le téléphone mobile Razer Phone 2

Le téléphone mobile n’épargne rien non plus dans les autres domaines. Il dispose d’une caméra de recul à deux objectifs (12 mégapixels chacun) avec des ouvertures focales F1.75 et F2.4, qui peuvent jouer avec la profondeur de champ. Sans atteindre l’excellence des autres mobiles, le résultat est beaucoup plus que décent, et encore plus si l’on considère qu’il atteint un zoom à deux grossissements. Leurs caméras ont un bon comportement, en fait, parviennent à récupérer le ciel et certains aspects tout à fait avec succès, bien que la gestion du HDR est un peu plus diffuse et incontrôlable.

Étant donné son approche, préparé pour la consommation de jeux vidéo, le terminal doit avoir une batterie puissante. Et, en effet, il le fait. Une batterie de 4 000 mAh et un système de charge rapide sont à la base d’une autonomie de plus d’un jour et demi à pleine capacité. Un aspect controversé, cependant, est sa mémoire, de seulement 64 Go de capacité, bien qu’extensible, ainsi que sa résistance à l’eau.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *