Un rayon laser géant, la folie ultime pour communiquer avec les extraterrestres.

Publié par emma le janvier 19, 2019 | Maj le janvier 19, 2019

Depuis de nombreuses années, la science a inventé de nombreuses façons de communiquer avec les extraterrestres qui habitent sûrement l’espace. De l’envoi de messages dans l’espace dans différentes langues à l’envoi de dispositifs avec des slogans de paix. Maintenant, la dernière idée est peut-être l’une des plus bizarres : un faisceau laser géant.

un laser géant

Oui, vous l’avez bien lu : un laser géant, c’est ce que 2 étudiants du MIT aux États-Unis ont proposé, et ce n’est pas resté une idée ; ils ont donné des chiffres du projet supposé et certains sont si incroyables qu’on doute sérieusement qu’un jour ils se réalisent.

Un laser géant : le meilleur moyen de communiquer avec l’espace

James Clark et Kerri Cahoy, deux étudiants du MIT ont proposé cette idée afin de communiquer avec des espèces extraterrestres. L’idée est que ce faisceau de lumière sert à ce que notre planète soit vue de l’espace. Ainsi les extraterrestres viendraient à nous attirés par une telle poutre, et Clark et Cahoy ont montré les premières figures du projet possible.

Le faisceau devrait avoir une puissance de 1 à 2 mégawatts, ce qui équivaudrait à 33 ampoules de 60 watts, toutes dirigées vers le même endroit. Un télescope de 35 ou 40 mètres projetterait ce faisceau de lumière dans l’espace, et ce faisceau devrait être assez puissant pour être vu même avec le danger que la lumière du soleil éclipse le faisceau.

Selon Clark : Ce projet est stimulant mais pas impossible. Les types de lasers et de télescopes que l’on construit aujourd’hui peuvent produire un signal détectable, de sorte qu’un astronome pourrait jeter un coup d’œil sur notre étoile et voir immédiatement quelque chose d’inhabituel dans son spectre. Je ne sais pas si les créatures intelligentes autour du Soleil seraient leur première cible, mais elles attireraient certainement plus d’attention.

Ils prétendent que ce faisceau ne pourrait pas dépasser 20 000 années-lumière, et que le faisceau laser serait assez puissant pour baigner des surfaces habitables complètes. Cela signifierait que sur des planètes comme Trappist-1, il y aurait un bombardement constant de lumière. De plus, il doit être construit au sommet d’une montagne afin que la lumière ne s’obscurcisse pas car elle doit traverser l’atmosphère. Elle produirait une densité de flux d’environ 800 watts de puissance par mètre carré.

Clark et Cahoy ont tous deux présenté des plans possibles pour mener à bien ce projet titanesque. Mais ce n’est pas la première fois qu’il est présenté ; il a été écarté en 2011 et travaillé pour la dernière fois en 2012. D’autres scientifiques ont créé d’autres lasers plus puissants que celui décrit par Clark et Cahoy, mais se sont concentrés sur de petites impulsions de lumière pendant plusieurs fractions de seconde.

Curieusement, même Clark lui-même n’est pas totalement sûr du projet. “Dans l’ensemble, il s’agissait d’une étude de faisabilité. Qu’il s’agisse ou non d’une bonne idée, il s’agit d’une discussion pour les travaux futurs”. Il dit aussi que ce plan est absolument théorique et qu’il faut le saisir avec une pince à épiler.

Cette idée est la moins bizarre. C’est une solution qui implique un effort technologique sans précédent. De plus, bombarder des planètes entières de lumière n’est peut-être pas au goût des extraterrestres. Déjà Stephen Hawkings dans la vie disait que si nous entrions en contact avec des extraterrestres, les choses ne se passeraient pas bien. Nous ne savons donc pas si cela améliorerait les choses.

Noter cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *