La Turquie va boycotter les produits américains

Publié par Jerome le août 16, 2018 | Maj le août 16, 2018

Bien que la Turquie soit une base arrière militaire stratégique pour les États-Unis d’Amérique dans la région des Balkans, les relations commerciales entre les deux nations se sont progressivement dégradées lors des deux guerres du Golfe en raison des pertes économiques de la Turquie dans cette région et de la politique kurde américaine. Ces événements ont grandement contribué à ternir l’image des Américains en Turquie. Ceci cumulé au fait que la Turquie n’ait pas reçu le soutien espéré des américains quand l’OTAN impose aux dignitaires d’Istanbul un embargo camouflé sur l’armement alors même que la Turquie est un pays signataire du traité. S’en suivra logiquement la volonté de gouvernement Turc à exercer une pression sur l’Amérique en ne cédant pas aux sanctions et en contre-représailles à ce qu’ils qualifient de politique hostile ou de conflit financier.

Raisons du boycott des produits américains en Turquie

Ces dernières semaines, les relations entre Ankara et Washington se sont fortement dégradées a cause d’une crise diplomatique à la base, qui a occasionné une crise économique après des mois de tensions suite à l’annonce du président américain sur le doublement des taxes à l’importation de l’acier et de l’aluminium en provenance de Turquie suite à l’arrestation du pasteur Andrew Brunson sur le territoire Turc. Cette tension prend un essor important au vu de l’évolution de la situation politique quand, le gouvernement Turc a rappelé que lors d’une tentative de coup d’État du 15 au 16 juillet 2016, l’opposition avait exhorté ses partisans à descendre dans les rues via l’application téléphonique Face Time, développée par Apple. La multinationale high tech Apple est une entreprise qui conçoit et commercialise des produits électroniques avec la marque de la pomme. Elle représente à elle seule le porte étendard mondial de la puissance économique et culturelle américaine au vu des profits annuels générés par la marque de Cupertino. Ce n’est donc pas un hasard si elle est la première entreprise à se trouver dans la ligne de mire du gouvernement Turque. Cette perturbation brutale entre deux nations pourtant alliées au sien de l’Otan a conduit à un effondrement temporaire de la monnaie Turque. Selon une déclaration officielle du chef de l’état les turbulences économique de la devise devraient être sans conséquences majeures sur les finances nationales et la livre Turque devrait recouvrer le cours normal de sa valeur boursière.

Le produit électronique principalement Boycotté

L’IPhone qui est le produit phare de la marque à la pomme est particulièrement apprécié en péninsule anatolienne, cela représenterait donc un coup dur pour l’économie américaine d’être privée d’un tel marché vu que les pertes se chiffreraient en milliards de dollars. Cependant, il s’agit d’un boycott général, par conséquent aucun produit, ni aucune marque en provenance des États Unis ne sera épargné par cette mesure. Certains grands groupes ce sont déjà joints à cet élan national de protestation, en allant jusqu’à s’engager à dépasser les frontières de l’électronique. Malgré la tempête médiatique engrangée par cette situation le président Turc renchérit non sans une pointe d’humour en ces mots : ‘’Nous pouvons toujours nous approvisionner ailleurs’’. Des négociations ont été relancées afin de trouver une solution satisfaisante aux deux parties.

L'actualité des Médias

1 commentaires sur "La Turquie va boycotter les produits américains"
  1. Pingback: Pascal Robaglia et sa propre galerie - Media Critik Blog Actu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *