Paris ville lumière et véritable centre d’attraction est également la capitale mondiale des trottinettes électriques. Ce titre de capitale mondiale des trottinettes est dû au fait que les autorités municipales ont mis en place une politique de développement des moyens de transports individuel pour faciliter la circulation dans la ville. Le marché étant donc ouvert, plusieurs opérateurs de trottinettes on envahi la capitale française et proposent de plus en plus leurs services pour faciliter la circulation dans la ville. Mais on constate de façon criarde, une certaine anarchie au sein des utilisateurs de ce moyen de transport. Pour donc régulariser cette situation les autorités municipales et les promoteurs de ce type d’engin ont en commun accord décidé de mettre à la disposition des utilisateurs une charte de bonne conduite. De plus, la ministre des transports a décidé de l’entrée dans le code de la route des trottinettes électriques.

Ce qui est permis pour les Trottinettes électriques ?

Aujourd’hui, il serait quasi impossible de circuler à Paris sans voir des trottinettes électriques. Pour donc régulariser leur circulation, il est permis aux utilisateurs de cet engin de :

  • Rouler sur le trottoir mais à conditions d’avoir au moins huit ans et de ne pas excéder une vitesse maximale de 6km/h. cette mesure vise à éviter les collisions les piétons et les utilisateurs de trottinettes.
  • Rouler sur les pistes cyclables comme les vélos et autres engins à deux roues tout en respectant le code de la route et en respectant la limitation de vitesses. En effet les utilisateurs de trottinettes ne doivent pas excéder une vitesse maximale de 25km/h.
  • Rouler sur la chaussée au même titre que les voitures et touts les autres engins mais à conditions de respecter le code de la route. Ils sont également autorisés à emprunter les voies réservées aux bus.
  • Laisser leur engin sur le trottoir à défaut d’un emplacement pour vélos. Mais les trottinettes ne doivent pas être laissées en désordre pour empêcher la libre circulation des usagers de la voie. Elles peuvent aussi être rangées contre un mur ou un arbre.

En dehors de ces autorisations, il est noter que le port de casque n’est pas une obligation pour les utilisateurs de ce type d’engin, néanmoins il leurs est vivement recommandé de porter leur casque une fois dans la circulation à titre préventif.

Ce qui est  interdit aux utilisateurs de trottinettes électriques en ville

Pour une bonne circulation des personnes et des biens, tout usager de la route est tenu de se plier  obligatoirement aux exigences du code de la route. Etant également considérés comme des usagers à part entière de la route, les utilisateurs de trottinettes, ne doivent pas :

  • Conduire leur engin en état d’ébriété sous peine d’amende. Cette mesure permet d’éviter les accidents causés par les conducteurs saoulés.
  • Rouler dans les gares et les stations métro. En effet les utilisateurs de trottinette ne sont pas autorisés à faire usage de leur engin dans les couloirs et les quais et tout autre endroit de ces lieux.
  • Excéder les limitations de vitesse indiquées sur les panneaux de signalisations routières. En effet, les utilisateurs de trottinettes doivent se conformer à cette exigence du code de la route puisque la trottinette est considérée comme un moyen de déplacement au même titre que le vélo, la voiture…
  • Se mettre à deux sur une trottinette. Cette interdiction émane des promoteurs de trottinette, mais elle n’est pas mentionnée dans le code de la route. Ce pendant il serait normal de respecter cette interdiction pour éviter d’éventuels désagréments.
  • Il est obligatoire de rouler sans assurance pour trottinette électrique, d’ailleurs vous pouvez penser à la jeune start-up Luko pour votre assurance.
Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici