Travailler debout une partie de la journée peut améliorer notre activité professionnelle et notre santé

Publié par emma le octobre 27, 2018 | Maj le octobre 27, 2018

Une étude menée auprès de 146 travailleurs sédentaires assure que le fait d’avoir des tables hautes pour pouvoir passer une partie de la journée de travail debout est bénéfique pour les travailleurs.

De nombreuses études ont mis l’accent dans le passé sur les problèmes de la sédentarité, en particulier pour ceux qui passent de nombreuses heures assis au bureau. Aujourd’hui, une enquête révèle que le fait de placer des tables hautes pour pouvoir passer un peu de temps à travailler debout permet non seulement d’améliorer notre activité au travail, mais aussi d’améliorer notre santé.

Des chercheurs de l’Université Loughborough de Londres ont mené une étude auprès de 146 travailleurs du système national de santé britannique. Les élus, pour la plupart sédentaires, ont été divisés en deux groupes : 77 ont reçu des tables hautes où ils pouvaient travailler debout aussi longtemps qu’ils le voulaient chaque jour, tandis que les 69 autres ont continué à travailler avec leurs tables, chaises et bureaux jusqu’à ce moment-là.

Après un an de travail, les résultats publiés dans le British Medical Journal ont été très positifs. Au début de l’étude, les travailleurs étaient assis en moyenne plus de 9 heures par jour dans leur bureau. Mais dans le groupe qui recevait les tables hautes et qui pouvait se lever à tout moment pour travailler debout, les chiffres ont commencé à diminuer progressivement.

Ainsi, alors que leurs collègues ont conservé les mêmes habitudes de travail, ceux qui avaient les tables hautes ont réduit leur temps de séance de 50 minutes par jour en seulement trois mois. Ce nombre est passé à 64 minutes en six mois et a atteint 82,39 minutes lorsque l’année de l’étude a pris fin. En d’autres termes, les personnes ayant une table haute s’asseyaient presque une heure et demie de moins que leurs pairs.

Avantages pour la santé

Bien que le fait de ne pas s’asseoir soit en soi remarquable, les travailleurs eux-mêmes ont dit qu’ils se sentaient mieux physiquement. En remplissant les questionnaires à la fin de l’étude, la plupart d’entre eux ont indiqué qu’ils avaient moins de problèmes musculo-squelettiques, qui affectent normalement le cou, le dos, etc.

Mais, en outre, ils ont également fait état d’une amélioration du rendement au travail, de leur qualité de vie et d’une diminution de leur anxiété. Cependant, la satisfaction au travail ne s’est pas améliorée chez les membres de l’étude et leurs absences pour cause de maladie étaient semblables à celles des personnes qui avaient continué à travailler assises pendant 9 heures, donc il n’y avait aucune différence.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *