TikTok bientôt interdit aux États-Unis ?

High Tech Réseaux sociaux TikTok bientôt interdit aux États-Unis ?

Tik Tok, le réseau social très populaire chez les jeunes, recense aujourd’hui plus de 800 millions d’utilisateurs partout dans le monde. Appartenant au groupe chinois ByteDance, l’application se trouve pourtant dans la tourmente depuis quelques jours. En effet, Tik Tok pourrait être interdit aux États-Unis et d’autres pays pourraient suivre le même mouvement. Nous vous en disons plus sur ces derniers rebondissements.

Donald Trump veut interdire TikTok aux États-Unis

C’était l’annonce choc du 31 juillet dernier. S’adressant aux journalistes à bord de son avion présidentiel, Donald Trump a déclaré vouloir interdire purement et simplement l’application TikTok aux États-Unis. En cause ? Les renseignements chinois s’en servirait pour espionner et surveiller la population. Le réseau social dont tout le monde parle permet de créer de courtes vidéos, bien souvent humoristiques et musicales, de les visionner et de les partager. Certains smartphones Apple (sous iOS 14) seraient plus vulnérables et permettraient à l’application d’accéder à vos données personnelles (mots de passe, mails, documents, etc).

Lundi 03 août, le président Donald Trump a lancé un ultimatum à ByteDance : vendre son activité aux États-Unis ou se faire interdire dès le 15 septembre prochain dans tout le pays. Le groupe chinois a 45 jours pour trouver une solution, sous peine de disparaître. Rappelons que ce sont plus de 100 millions d’utilisateurs américains qui ont adopté ce réseau social.

Mais Donald Trump va encore plus loin. Alors que le groupe Microsoft semble intéressé par ce rachat, le président américain affirme au cours d’une conférence de presse : “Les États-Unis devraient obtenir un très gros pourcentage du prix parce que nous permettons à ce deal d’avoir lieu”. Le Wall Street Journal a récemment cité un professeur de droit de l’Université de Richmond, Carl Tobias, qui contre le président : “Une telle idée est probablement illégale et contraire à l’éthique”. Le groupe ByteDance ne s’est pas encore officiellement exprimé sur toute cette affaire, mais le gouvernement chinois et la population sont offusqués par ce tour de force.

Donald Trump veut interdire TikTok aux États-Unis

D’autres pays vont-ils suivre la même voie ?

Le réseau social a déjà été interdit en Inde depuis le 30 juin afin “d’assurer la sécurité et la souveraineté du cyberespace indien”.

Le Pakistan a récemment mis en garde TikTok en lui adressant un “ultime avertissement” à cause des contenus “immoraux, obscènes et vulgaires” librement accessibles sur l’application.

En effet, des vidéos pornographiques en direct sont visionnables par n’importe quel utilisateur (qui n’a qu’à cocher une case pour certifier avoir l’âge requis par le règlement de TikTok), sans aucun message de prévention. Rappelez-vous ce challenge Tiktok (Foreigner challenge) incitant des ados à poster des photos ou vidéos en petite tenue. Des contenus pédopronographiques ont même été trouvés sur le réseau social.

Le groupe ByteDance a d’ailleurs été sanctionné l’année dernière par la FTC (la commission fédérale du commerce américain). Il avait dû s’acquitter d’une amende de 5,7 millions de dollars pour avoir enfreint la loi COPPA. Cette loi a été établie pour assurer la protection de la vie privée des mineurs sur Internet.

En ce qui concerne la France, la Secrétaire d’État Marlène Schiappa a également réagit publiquement sur Twitter le 30 juin dernier : “j’ai convoqué la direction de TikTok et exigé des mesures drastiques immédiates pour protéger nos enfants & ados”. Elle réclame plus de surveillance, de vigilance et la mise en place d’un système viable afin que les enfants de moins de 13 n’aient pas accès à la plateforme.

https://twitter.com/MarleneSchiappa/status/1277962048073129986

Il est donc fort possible que si TikTok ne prend pas des mesures radicales pour répondre aux exigences de sécurité et de contrôle imposées par les gouvernements, le réseau social pourtant populaire finira par être interdit dans les pays où il est développé.

Kevin Mayer, le patron de l’application, s’est exprimé à propos de ces polémiques pour Le Monde : “Notre seul objectif est de rester une plate-forme animée et dynamique appréciée de tous […] En raison des origines chinoises de l’entreprise, nous sommes examinés d’encore plus près. Nous l’acceptons et relevons le défi.”

Le réseau social TikTok est donc à utiliser avec vigilance et prudence. Découvrez aussi ce film français qui est devenu un incontournable sur Netflix grâce à TikTok.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -