La télévision, à la chasse aux téléspectateurs de 50 à 64 ans

Publié par Jerome le novembre 26, 2018 | Maj le novembre 26, 2018

Le rapport souligne l’importance des téléspectateurs de 50 à 64 ans pour les chaînes de télévision

Ils sont plus de neuf millions de personnes et, bien qu’il y a des années, ils n’étaient pas le public le plus désiré par les réseaux, leur pouvoir d’achat et leur consommation télévisuelle élevée, en moyenne cinq heures par jour, ont changé les tables. Le public âgé de 50 à 64 ans est un facteur déterminant dans la télévision d’aujourd’hui, entre autres parce que les jeunes semblent fuir la télévision conventionnelle. Au moins depuis la crise économique qui a commencé il y a dix ans, ces consommateurs sont plus faibles que leurs parents.

Un magazine a consacré son dernier rapport aux “50-64 ans”, tels qu’ils sont décrits par le consultant spécialisé dans les audiences, qui représentent un cinquième du public. Ils représentent 21% de la population en tenant compte de Kantar Media (les enfants de moins de quatre ans n’entrent pas dans les mesures) et représentent 27% de l’audience télévisée.

Plus riche et en meilleure santé

“La dernière génération de personnes âgées est en meilleure santé et plus riche que ses prédécesseurs. Ils dépensent de plus en plus pour la technologie, la nourriture et l’expérience, au lieu de biens matériels. Cela a un impact très positif sur le marché de la consommation, à tel point que les marques commencent déjà à appeler ce segment de la population des “50-64 ans” ou du “quatrième âge”, des personnes âgées qui dictent les tendances futures”, indique le document.

Le groupe d’âge comprend les plus de 50 ans, qui “ont un plus grand pouvoir d’achat, plus de temps libre et, petit à petit, entrent dans le monde numérique à la recherche d’offres intéressantes, de shopping en ligne et de découverte des réseaux sociaux. Cet ensemble de circonstances a fait de cette génération l’objet du désir de toutes les marques.

Teintes selon l’âge et la région

Les personnes nées entre 1953 et 1968 représentent un total de 9,3 millions de personnes. 81% de ce groupe allume la télévision tous les jours, un autre fait qui fait que les réseaux les adorent. Parmi eux, les spectateurs les plus endurants sur le canapé sont les habitants d’Estrémadure, qui passent pas moins de six heures et 41 minutes par jour, une moyenne spectaculaire qu’aucune autre communauté autonome ne suit même de près. Le deuxième plus grand consommateur sont les Valenciens, avec une heure de moins (5 heures et 40 minutes), suivi par Castille-La Manche (5,22).

Les citoyens les moins attachés à la télévision, en revanche, sont les Murciens, les Canariens et les Galiciens, qui consomment en tout cas plus de quatre heures et demie par jour. Par groupe d’âge, 62 ans correspond au consommateur télévisuel parfait, bien que les différences soient minimes à partir de 57 ans et toujours supérieures à cinq heures par jour. A partir des années 60, la norme ne tombe plus en dessous de cinq heures et demie.

La classification entre les chaînes ne diffère pas beaucoup des goûts du reste de la population. Telecinco (13,7 %), Antena 3 (13,2 %) et La 1 (10,7 %) sont leurs favoris, suivis par les sujets de paiement, et moins de 10 % (8,7 %).

Par curiosité, le “quatrième âge” zappe aussi un peu plus que le reste de la population, avec 14 séances contre 12 en moyenne, conséquence logique de leur consommation plus élevée. Ils regardent également deux minutes de plus que la télévision différée moyenne, une comptabilité récente qui n’est peut-être pas encore entièrement fiable.

Parmi les 20 émissions les plus regardées par ce groupe, enfin, et si l’on exclut le football omniprésent, l’Eurovision monopolise les premières places, suivies par des séries telles que “La Cathédrale de la Mer”, “Elite Corps” et “Le Bon Docteur”.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *