Sept témoignages de photographes dans Instagram qui ne vous laisseront pas indifférents

Publié par Simon Taquet le novembre 22, 2018 | Maj le novembre 22, 2018

La démocratisation de la photographie a apporté avec elle beaucoup de talent . Du portrait viscéral à la photographie urbaine à partir de perspectives inédites en passant par la nature la plus sauvage ou le minimalisme coloré, nous vous présentons dans ce post les sept perles photographiques Instagram que vous ne pouvez manquer.

Sept reportages photos des plus variés que vous devez suivre

De New York, et avec 1,9 million de followers, vient @brandonwoelfel. Portraits lumineux, avec une palette de couleurs rappelant un arocoris légèrement atténué et une grande utilisation de la lumière artificielle. Des photos qui réchauffent le cœur.

View this post on Instagram

Now you're going out of focus📸✨

A post shared by Brandon Woelfel (@brandonwoelfel) on

Plus près, à Madrid, nous avons @f.estival avec 27,300 adeptes. Des portraits féminins à la limite de l’irréel – avec un air pictural marqué – et parfois avec un certain érotisme.

Manquer la lumière @lifeofheiwa @ireneheiwa / #festival #rektmag #endlessfaces #portraitpage #xelfies #expofilm #pursuitofportraits #earth_portraits #make_portraits #make_portraits #make_portrait_portrait #ig_muse #fotodome #nosjoursdays #ourcolourd days #kings_portraits #photooftheday #fractaltones #_artflow_ #portraitpr0ject #sombrebeings #themysterypr0ject #top_portrait #infinity_faces #ports_flair #photoshop #humanedge #fabulousshot #moodyports #ps_fantasyUn post partagé par Rafa Sánchez (@f.estival) on

@polvoenlaretina apparaît aussi à Madrid. Bien qu’il ne compte actuellement que 764 adeptes, ses portraits grossiers, généralement accompagnés d’un texte profond, brouillent les frontières entre l’huile et la photographie. L’expression des modèles, ainsi que la lumière et la technique de montage, transmettent des sentiments très intenses.

Forme et fin. #Portrait #couleur #photographie #illustration

Un post partagé par Juancho Padilla (@polvoenlaretina) sur

On trouve à Barcelone @ovunno, qui a 416.000 adeptes. Des photos de nature brutale, des paysages à couper le souffle, des gros plans d’animaux majestueux et des ruines imposantes. Des photos à couper le souffle du monde entier.

Quand la vie est élémental, toute pièce est parfaite, partout où vous êtes (Cars inclus). Parce que, c’était un week-end orageux, et nous nous sentions agités. Maintenant, il est temps d’aller explorer. Espoir avec le soleil les prochains jours.

Un post partagé par Oliver Vegas (@ovunno) sur

pourrait-il être affiché avec 27.000 adeptes @ruminantreserve est dédié aux photos minimalistes, basées principalement sur la lumière, la couleur et la composition. Objets du quotidien, paysages urbains et architecture unis par un environnement diaphane et coloré.

View this post on Instagram

🇫🇷

A post shared by RUMI (@ruminantreserve) on

La photographie architecturale fait également l’objet de @aitorgalcera, avec 122.000 adeptes. Détails plats d’éléments symétriques dans les bâtiments, ensembles de perspectives qui donnent au ciment un aspect organique et des caractéristiques presque étrangères aux bâtiments les plus audacieux.

W a v i n g F i l m s ???

Un billet partagé par A i t o r G a l c e r á (@aitorgalcera) sur

Avec 20.600 adeptes et de Los Angeles, @silviagrav plasma mélancolie d’une manière presque douloureuse dans leurs montages. La fusion des images, la quasi-absence de distinction entre l’image et la photo et l’utilisation intensive du noir et blanc sont quelques-unes des armes du jeune photographe pour détourner notre regard.

interview pour @yorokobu. Lien en biographie, ou : https://www.silviagrav.com/new-blog/2018/1/23/yorokobu-interview

A post shared by Silvia Grav (@silviagrav) on

 

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *