Le retour de Collomb à Lyon, une bonne ou mauvaise nouvelle ?

Publié par Jerome le octobre 6, 2018 | Maj le octobre 6, 2018

Alors que le dernier sondage d’opinion Ifop montre que 57% des électeurs à Lyon désapprouvent son retour, le come-back de l’ancien maire de Lyon dans son fief ravive les débats sur la scène politique. Quelles conséquences pour les habitants à court ou moyen termes ? Mediacritik lève le voile…

Gérard Collomb, la passion des grands projets d’urbanisation

Même si certains de ses détracteurs commencent à soulever la question du « mandat de trop » à celui qui vient de fêter récemment ses 71 ans, il faut avouer que depuis qu’il est à la tête de Lyon la ville s’est embellit et attire de plus en plus de touristes et entreprises innovantes. On lui doit notamment les velo’v, ce système de vélos en libre-service qui plait tant aux habitants de cette ville qui souffre de plus en plus de bouchons aux heures de pointe.

Sa grande réussite et fierté, il la doit au projet de réhabilitation de la pointe sud de la presqu’île avec l’immense projet « Confluence » qui prévoit à terme, dans sa phase finale, d’offrir aux lyonnais un nouvel espace de vie écologique sur cette zone qui était occupée il y a encore 10 ans par de nombreux terrains défraichis.

Enfin, avant d’entamer sa courte carrière de ministre de l’intérieur au gouvernement Macron, il lança le projet « Part-Dieu » qui vise à remodeler le quartier de la gare afin de fluidifier les axes de circulation et redorer ce quartier d’affaires qu’on commence à comparer à celui de La Défense avec ses tours Oxygène et Incity.

Des impôts locaux qui étouffent les ménages modestes

Les lyonnais le savent mieux que quiconque. Les grands projets urbains ont un coût. Et le retour de Gérard Collomb à la tête de la ville n’enchante pas les familles les plus modestes. En effet, les impôts locaux ont flambé ces 10 dernières années.

Et même si les salaires sont plus élevés par rapport aux autres communes de la région, le coût de la vie y reste très élevé. Sans compter le prix du foncier qui bat des records d’années en années. Sur un an, les professionnels du secteur ont noté une augmentation de 8% en moyenne dans l’ancien (environ 4000€/m²). Il devient de plus en plus difficile de se loger et d’accéder à la propriété.

Les étudiants se plaignent également des loyers, des prix des transports et des loisirs qui augmentent. Jusqu’où ira-t-on avec ces grands projets qui étranglent les habitants et attirent de grandes multinationales à mille lieux des difficultés que peuvent subir au quotidien les familles et les jeunes qui sont parfois obligés de cumuler plusieurs jobs pour subvenir à leurs besoins. La question mérite d’être posée…

En attendant de connaître la suite des événements, si vous ne connaissez pas la ville des lumières, Mediacritik vous invite à parcourir ce blog d’un passionné pour découvrir l’histoire, le patrimoine et l’actualité culturelle et touristique de Lyon : https://www.lyon-france.net/.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *