Lorsque l’on a envie d’entreprendre, il nous faut une structure pour nous permettre d’avancer. Alors que de plus en plus de nouvelles entreprises se créent, il est parfois plus sage de se tourner vers la reprise d’une entreprise déjà bien réelle afin de créer ou de développer son réseau. Que l’entreprise soit déjà bien implantée et performante ou au contraire en difficulté, découvrez les clés pour réussir votre opération d’investissement.

Les règles de la transmission d’entreprise

Toute société, y compris unipersonnelle et individuelle peut faire l’objet d’une reprise. En vue de céder son entreprise, le dirigeant se dégage généralement des voies d’issues qui lui laisseront la possibilité de se dégager un revenu. Dans cette optique, la personne qui envisage de reprendre une entreprise pourrait n’avoir qu’une partie seulement de la société cédée, il faut donc bien faire attention aux conditions de reprises proposées par l’ancien exploitant. En outre, le cédant peut également ne proposer quand la nue propriété des parts cédées et donc conserver l’usufruit. Dans ce cadre, le repreneur sera propriétaire mais ne bénéficiera pas des fruits de ses biens.

Le coût d’une reprise d’entreprise

Reprendre une entreprise n’est pas un acte gratuit dénué de conséquences. En effet, le repreneur devra s’acquitter de certains frais notamment fiscaux qui viendront s’ajouter au prix d’achat pur déjà déboursé pour acquérir l’entreprise. Pour avoir de plus amples informations sur l’actualité économique et juridique impactant les dirigeants d’entreprise, rendez-vous ici.

Pour évaluer au mieux, le budget nécessaire à la reprise d’une entreprise , vous devez donc compter en plus du prix d’achat :

  • 25 à 30% de fonds propres (voir même 40% si la situation économique n’est pas des plus favorables). Afin de financer notamment votre emprunt auprès d’un établissement de crédit, cette somme vous permettra de vous assurer une solvabilité.
  • Les honoraires à débourser pour votre conseil et l’intervention de conseillers spécialisés (propriété intellectuelle, normes…). Générallement les tarifs sont aux alentours de 150 à 300 € HT l’heure pour un avocat, 50 à 300 € pour un expert-comptable et 150 à 300 € pour un notaire. Les prix sont indiqués pour des consultations en province et les tarifs sont souvent majorés en région parisienne.

You may also like

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici