Rédoine Faïd, l’évasion de trop ? Les prisons françaises seront toutes floutées sur Google Maps fin 2018

Publié par Jerome le octobre 20, 2018 | Maj le octobre 20, 2018

C’est peut être un rôle déclencheur qu’a joué l’évasion de Rédoine Faïd

Google s’engage à flouter les prisons françaises d’ici la fin de l’année, à cause de Nicole Belloubet, qui a manifesté son mécontentement, du fait que des prisons soient visibles dans Maps.  Cette sortie du ministre de la justice a été le point qui a déclenché la révolution au niveau des prisons françaises. Les déclarations ne se sont pas fait attendre, puisqu’au lendemain de son intervention la Mountain View a annoncé le floutage des pénitenciers sur Maps.

Mountain View a pris l’engagement de rendre invisible les pénitenciers sur le net, suite à un courrier adressé à la chancellerie. Selon BFM TV ces dispositions seront prises avant le mois de décembre 2018. Les sites pénitentiaires qui sont toujours visibles sur Maps seront donc masqués. Les modifications s’observent déjà, pour rendre les installations invisibles (Maps, cartographie de Google).

VISIBILITÉ DE LA PRISON DE RÉDOINE FAÏD

 En France il, existe  186 établissements pénitentiaires selon le rapport de l’AOIP (Association Observatoire International des Prisons). L’express a effectué un décompte au 23 septembre  derniers et selon son calcul, 49 établissements pénitentiaires, sur les 186 que possède la France ne bénéficient pas d’une bonne protection. Ils sont donc exposés sur la plateforme de visualisation, sans une bonne protection de base. La prison de Réau auteur de l’actualité de cet été est parmi ces pénitenciers, non protégés.

Rédoine Faïd a fui de la prison de Réau cet été, grâce à des complices extérieurs (deux hommes), lourdement armés. Ces hors la loi ont utilisé un hélicoptère, avant de faire évader leur ami Rédoine Faïd. On rappelle que cet hélicoptère a atterri dans la cours du pénitencier, il n’y a pas possibilité de réussir ce coup, si toutes les informations pour y parvenir n’étaient pas à porter de main, notamment la photo vue d’en haut de la prison.

LES COMPLICES DE RÉDOINE FAÏD ONT-ILS PROFITÉ DE MAPS ?

Pointé du doigt, Google a tenté de se dédouaner, en expliquant que les photos ont été prises par Airbus, DigitalGlobe et IGN. Selon  lui ce sont ces fournisseurs qui devraient flouter les clichés des zones dites sensibles. Google ainsi que son service Earth, utilise les images des fournisseurs telles qu’elles ont été prises.

Le problème du Maps dans la question de visibilité des prisons est comme une goutte d’eau dans l’océan. C’est pratiquement la même observation qui est faite dans tous les autres pays et pas seulement en France. Il y a pas mal de sites en France, considérés comme sensibles, on peut citer entre autres, les centres nucléaires, les bases militaires, pour ne citer que ceux-là. Ces sites utilisent des drones pour prendre des images aériennes ou des photographies pour des images de sol.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *