Ce qu’il faut savoir sur le Black Friday avant d’acheter vos produits

Publié par Jerome le novembre 23, 2018 | Maj le novembre 23, 2018

Le concept Black Friday tire ses origines des États-Unis. Il a été lancé pour la première fois en France le 23 novembre 2014. Contrairement à la première édition qui n’a duré qu’une seule journée, les français auront droit cette année à des promotions durant plusieurs jours.

Le Black Friday

 À l’origine, le black Friday a été importé en France par Amazon et Apple en 2010. Ce n’est qu’en 2014 après le succès commercial des géants marchands américains, que les marchands français ont adopté l’évènement et l’ont généralisé. Dès lors, les marchands français comme Auchan, la Fnac, Darty… ont suivi le concept.

L’évènement a généralement lieu aux États-Unis, le lendemain du Thanksgiving uniquement que dans les boutiques physiques. Cette année l’évènement que tous les français attendent démarre le 23 novembre. Le concept est devenu très médiatisé en Europe, les français attendent juste le lancement de la grand-messe des promotions pour se ruer vers les boutiques. Quant aux américains, ils devront attendre le Cyber Monday, c’est à dire le lundi prochain pour bénéficier des réductions sur internet. Par contre, en France les marchands en ligne ont commencé plutôt dès le vendredi sous le terme de Black Friday Week.

C’est une aubaine pour des millions de français de faire des économies à la veille des fêtes de Noël et de fin d’années.

50% des français à l’affût du Black Friday

 Qui ne souhaite pas bénéficier d’un solde, d’une promotion ou encore d’un rabais ? Tout bien considéré les français souhaitent en tirer profit et ce n’est pas OpinionWay qui dira le contraire. En effet une étude de la structure OpinionWay pour le site iloveretail.fr démontre que les français sont de plus en plus intéressés par le concept. OpinionWay affirme également que 91% des français ont entendu au moins une fois parlé du Black Friday. En d’autres termes, l’évènement suscite auprès des français une frénésie à tel point que plus de la moitié des français comptent profiter des réductions pendant toute la période. Plus de 71 % des personnes intéressées sont des jeunes âgés entre 18-24 ans soit deux fois plus que l’année passée.

Le fondateur d’iloveretail Mike Hadjadj, consent que les français s’intéressent de plus en plus à l’évènement. Dans la mesure où 30% des parents font des économies en achetant des cadeaux de Noel à leurs enfants.

Les boutiques physiques et le Black Friday

 Le premier comparateur des prix en Europe, Idealo affirme qu’un client dépensera en moyenne 246 € durant la période du Black Friday.

Pour bénéficier d’un article au meilleur prix, les consommateurs comparent régulièrement les prix des articles des différents marchands.

OpinionWay affirment que les articles les plus vendus restent dans la catégorie de la mode avec plus de 60% des achats. Ensuite la vente des articles High-Tech possèdent 33 % du marché, et enfin les livres, DVD et les jeux vidéo ferment la marche avec 28 % des ventes.

Généralement les marchands en ligne ont la grosse part du marché cependant les boutiques physiques ne sont pas en marge de l’évènement.

Le réseau social Dealabs affirme que les consommateurs comptent profiter de l’évènement aussi bien que sur internet que dans les magasins  physiques.

L’évènement n’épargne personne, du garagiste au fonctionnaire passant l’étudiant, tout le monde compte tirer profit de l’évènement.

 Les enjeux liés au Black Friday

 Selon la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), le commerce en ligne en France connaît un véritable essor économique depuis plusieurs années. En effet le chiffre d’affaire du commerce en ligne a connu une croissance de 69 % en France.

Le géant marchand en ligne Cdiscount a réalisé un record historique avec un chiffre d’affaire de plus de 40 millions d’euros en seulement une journée. Ce chiffre d’affaire équivaut à la recette de cinq jours normaux. Pour faire face à ces milliers de commande, Cdiscount se prépare en amont comme en aval. Le directeur commercial de Cdiscount Ferdinand Tomarchio affirme à l’AFP que la réussite des livraisons est due à une gestion de la logistique et des ressources humaines.

Amazon quant à lui, a livré plus de deux millions d’articles dans la même journée soit deux fois plus que l’année 2016.

La Fevad estime que cette année, les marchands en ligne réaliseront un chiffre d’affaire de plus de 5 milliards d’euros soit 1,3 milliard d’euros par jour.

Hormis les enjeux économiques, le Black Friday renferme également des enjeux écologiques. C’est dans cette optique que l’ONG Greanpeace révèle le comportement irréfléchi des jeunes concernant les achats durant la période. L’ONG affirme que plus d’un quart des colis commandés par les jeunes de moins de 30 ans sont retournés à l’expéditeur. Sachant que la confection des colis a un impact sur l’environnement et que 30 % de ces colis retournés finissent dans la poubelle, il faudra apporter une solution.

La méfiance des consommateurs

 Selon une étude d’OpinionWay, un quart des français sont méfiants. Certains considèrent que les commerçants profitent pour arnaquer les clients en faisant des fausses promotions.

Pour pallier à cela, la direction générale de la concurrence prodigue certains conseils : Utiliser un comparatif des prix de l’article que vous souhaitez acheter.

Ensuite lisez les avis des commentaires pour être sur de la qualité du produit, faites attention également aux garanties et enfin suivez la livraison. Pour éviter tout ceci, il est préférable d’acheter sur un site français ou européen.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *