De loin un Gravel Bike (“vélo de gravier” en français) ressemble à un vélo de route classique, à la différence près que vous pourrez aussi bien le croiser dans un chemin accidenté, généralement réservé aux VTT que sur le bitume.

Pas de doute, le gravel n’est pas un vélo de route dédié uniquement à dévorer l’asphalte !

Qu’est-ce qu’un vélo gravel ?

Le vélo gravel est conçu différemment d’un vélo de route malgré son cintre avant qui ressemble à un vélo classique.

Les différences avec un vélo de route sont visibles :

  • Cadre avec un “slopping” plus prononcé
  • Douille de direction plus haute
  • Développement de la transmission plus courte
  • Large section de pneu jusqu’à 40C
  • Trous dans le cadre pour fixer une paire de garde-boue et des sacoches

La transmission est adaptée pour privilégier le couple plutôt que la vitesse, comme sur un VTT. En gravel, on recherche le côté “passe-partout” plutôt que rouler à 55 km/h sur du plat (même s’il peut le faire avec la bonne transmission).

Le cadre possède des oeillets spécifiques qui autorisent le cycliste à fixer des gardes-boues ou des sacoches. Pratique pour emporter le matériel nécessaire pour de longues randonnées de plusieurs centaines de kilomètres, faire face aux conditions météo ou voyager plusieurs jours à vélo.

Concernant les pneus, la large section acceptée permet de rouler facilement dans la boue sans bloquer les roues et les larges crampons assurent une grande adhérence même à bonne allure sur sol humide.

Le freinage est depuis longtemps à disques pour gagner en puissance et en maîtrise lorsque le terrain est gras. Seuls les anciens vélos gravel sont équipés en frein Cantilever, moins efficaces et progressifs dans la boue.

Avec sa géométrie “route” le Gravel permet d’avoir la même position qu’un vélo classique, ce qui permet de rapidement atteindre de bonnes vitesse de croisière et de rouler longtemps sans gêne. Le poids léger du Gravel par rapport à un VTT ajoute au plaisir et au confort de rouler avec.

Par rapport au Cyclocross, on peut dire que le gravel est son cousin, avec un profil plus typé endurance, là où le cyclocross est taillé pour la compétition (donc sans garde-boue ou sacoches par exemple, un cadre droit sans slopping, etc…).

Pourquoi les ventes de vélos Gravel sont-elles en hausse ?

Avec son côté baroudeur qui l’autorise à rouler aussi bien sur une route que dans les chemins escarpés, il sait séduire le cycliste qui ne veut pas devoir investir dans un vélo pour faire uniquement pour la route, en plus de son VTT qui dort déjà dans le garage.

C’est dans cette optique que le vélo Gravel a été créé et au vue des ventes en constante augmentation, son caractère versatile plaît !

Pour se rendre au travail, le gravel est très rassurant avec ses gros pneus et ses freins à disques, même si la route est humide !

Je me demandais si le vélo n’allait pas être trop lourd pour me rendre dans Paris, et avec le recul, je ne me vois plus me rendre au travail avec le vélo de route équipé de freins à patins et ses petits pneus en 25C qui ne filtrent pas les défauts de la route.

Concernant les marques, l’engouement du marché les a poussé développer leur gamme et  il y a un choix de plus en plus conséquent sur ce type de vélos.

Pour acheter un vélo bien équipé, c’est la qualité de la transmission qui va déterminer le prix global du vélo.

Ainsi, si vous roulez régulièrement et effectuez des sorties longues le dimanche, je vous recommande :

  • Un modèle équipé en 105 qui est le milieu de gamme chez SHIMANO
  • Un vélo équipé en Rival qui est le milieu de gamme chez SRAM et l’équivalent du 105

Et si vous souhaitez passer au mono plateau, vous n’aurez pas d’autres choix que de choisir la marque SRAM.

La marque Shimano commence tout juste à se positionner sur le segment du mono plateau mais cela est tout récent et peu de choix en entrée de gamme.

Dans la suite de la sélection de votre vélo Gravel, la largeur des pneus est un élément essentiel. Choisissez des pneus en minimum 32 C, c’est le minimum pour rouler partout en confort.

Côté freinage, il existe 3 types de systèmes. Du moins cher au plus onéreux, vous avez :

  • sur jantes avec des patins
  • à disque avec câbles
  • à disque hydraulique

Personnellement, n’ayant pas la place ni le budget pour 2 bons vélos route et VTT, le Gravel a su me séduire par son caractère polyvalent et je me suis donc équipé d’un Gravel même si le VTT m’intéressait aussi.

A votre tour, est-ce que le vélo de Gravel vous intéresse ?

Le Gravel est à l’aise sur un grand nombre de parcours que ce soit des chemins forestiers, montagnards, des franchissements de collines, ou même des sorties sur la route pour se rendre au travail sans avoir l’impression d’être scotché à la route et de ne pas avancer. Une vraie monture polyvalente !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici