Qu’est-ce qui fait un bon buzz ?

High Tech Réseaux sociaux Qu'est-ce qui fait un bon buzz ?
- Advertisement -

Faire le buzz. Depuis l’avènement des réseaux sociaux, cette expression ne cesse de résonner dans nos oreilles. Aujourd’hui, les marques, les influenceurs, les stars, ou même Monsieur Tout-le-Monde, aspirent quotidiennement à faire le buzz. Bon ou mauvais, tous les moyens sont bons pour y parvenir.

Un buzz, c’est quoi ?

« Buzz » est un mot anglais signifiant bourdonnement. Il a peu à peu fait son entrée dans le monde marketing pour devenir un moyen de communication à part entière. Puis, il s’est intégré dans la sphère médiatique, notamment sur internet. Un buzz est un phénomène qui consiste à faire parler de soi, d’un produit ou autre à partir du bouche-à-oreille. Plus les gens en parlent, plus le buzz est efficace. Ces dernières années, cette pratique s’est développée pour connaître un essor fulgurant dans le monde musical, de la publicité et même de la politique.

Le phénomène est tel que des entreprises proposent leurs services pour créer des buzz en tout genre. On retrouve également des sites tels que Jaitoutcompris.com qui relaient ces sujets faisant l’actualité et qui ont pour objectif de répondre à toutes vos interrogations. Pour être au courant des derniers buzz du moment, ce type de sites, ainsi que les réseaux sociaux sociaux, sont évidemment le meilleur terrain.

Pourquoi faire un buzz ?

De nos jours, nous disposons d’une multitude de canaux de diffusion pour nous faire connaître. Que l’on soit un particulier, une entreprise ou une personnalité publique, faire parler de soi devient de plus en plus facile. Dans les journaux, à la télévision ou sur internet, le champ est large. À l’origine, le buzz était surtout utilisé dans le marketing. Il s’agit d’un moyen de promouvoir un événement, une marque ou un produit. Le consommateur est au centre de cette stratégie marketing. C’est en effet lui qui va partager les informations à d’autres personnes et ainsi de suite. C’est ce qui va créer l’effet buzz, le bouche-à-oreille. L’intérêt du buzz est donc de vendre et d’attirer du public.

Buzz

Faire le buzz, c’est donc se donner de la visibilité. Le buzz peut être quelque chose de programmé ou de totalement spontané. Souvent, le buzz est créé à partir d’un fait totalement inopiné. L’un des buzz qui a notamment marqué ces dernières années est le « Allô, t’es une fille, t’as pas de shampoing » de Nabilla. En quelques jours, la vidéo est devenue virale et a décuplé la notoriété de son auteur. Et c’est l’enjeu même du buzz : faire parler de soi.

De nos jours, faire le buzz est donc un bon moyen de se rendre célèbre, quelle que soit sa cause. Sur les réseaux sociaux, faire le buzz permet d’attirer les followers et d’accumuler les vues. Et qui dit vues et followers dit aussi gains. Sur internet, plus on parle de soi, plus on peut gagner de l’argent. Les réseaux sociaux sont en effet devenus un terrain marketing hors normes. On fait le buzz pour promouvoir un film qui va sortir, on crée un buzz pour relever la popularité d’une star. Et ce pouvoir, nombreux l’ont compris. Certaines personnes usent de cette technique pour faire remonter leur cote auprès du public. Ceci en provoquant des scandales, en jouant sur les sentiments, en faisant de l’humour… Si vous souhaitez vous faire remarquer, quel qu’en soit le but, faire le buzz est donc le moyen le plus rapide.

Comment faire le buzz ?

Faire parler de soi, tel est le but du buzz. Quel que soit le domaine dans lequel on agit, faire le buzz peut être un vrai coup de pouce. Il y a ceux qui veulent devenir célèbres, ceux qui souhaitent alerter sur un fait, ceux qui veulent vendre… Les raisons de créer un buzz sont multiples. Et les manières d’en générer également.

Pour créer un buzz, il faut avant tout se mettre en tête qu’il s’agira de se faire de la publicité. Que vous souhaitiez lancer un événement ou promouvoir un produit, faire le buzz sera d’une grande aide. Il s’agira d’une publicité indirecte caractérisée par le partage. Vous n’aurez donc pas besoin d’engager un budget rocambolesque pour vous lancer. Pour faire le buzz, votre stratégie doit être virale, c’est-à-dire relayée par de nombreuses personnes. L’idée est donc de définir le public cible. Auprès de quelle catégorie de personne souhaitez-vous faire le buzz ? Les jeunes, les entreprises, les seniors, les électeurs… ? L’action que vous aurez à mener dépendra de ce critère. Selon votre cible, vous pourrez créer des vidéos, des contenus écrits, lancer des challenges…

Pour faire le buzz, vous avez plusieurs possibilités. Vous pourrez lancer par exemple une discussion polémique sur un fait de société. Immigration, inceste, droits des femmes, politique… Les sujets sensibles de ce type parlent souvent à une grande majorité de la population. On a pu le voir notamment pour le mouvement #MeToo ou #BalanceTonPorc. Bien d’autres ont suivi. Vous pourrez également jouer sur le terrain de l’humour, une bonne manière de vous adresser à un public large. L’humour permet aussi bien d’aborder des sujets sensibles que des sujets plus légers. Le rire instaure une bonne ambiance, plus facile à partager.

Le scandale est aussi bien connu pour faire un bon buzz. Nos chères amies les célébrités en sont d’ailleurs friandes. Souvent, ces buzz sont involontaires puisqu’ils résultent de situations fortuites. Des vêtements un peu trop transparents sur les tapis rouges, une grosse cuite non assumée, des visages non maquillés… Tout ce dont on a besoin pour faire parler les gens. Enfin, pour faire un bon buzz, il est aussi possible de prendre les gens par les sentiments. Secourir des personnes en détresse, sauver des animaux, faire des dons… voilà autant d’actes susceptibles de toucher le public. Plus il est touché, plus il partage et en parle et plus votre action prendra de l’ampleur.

Le bad buzz, un bon buzz ?

Généralement, l’idée est de faire un buzz positif. Mais il arrive que des concurrents ou des personnes mal intentionnées créent des buzz négatifs, appelés « bad buzz ». Un bad buzz peut être un client mécontent et qui va faire savoir son insatisfaction. Cela peut également être un buzz que l’on espérait positif, mais qui aura un effet inverse, car mal véhiculé. Un bad buzz n’est autre que le côté indésirable du phénomène.

Toutefois, un bad buzz n’est pas forcément un désavantage. Pour une marque, ce sera toujours un moyen de se faire connaître et de faire parler d’elle. Rebondir sur un bad buzz pour créer un bon buzz sera fortement loué par le public. Dans tous les cas, il contribuera à faire évoluer la notoriété d’une personne ou d’un produit. Le secret est de savoir exploiter un bad buzz.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -