Qu’est-ce que la résolution 8K sur les téléviseurs ? Les défis d’une technologie qui suscite des doutes

Publié par Simon Taquet le janvier 11, 2019 | Maj le janvier 11, 2019

La résolution 4K n’est pas encore devenue populaire et l’industrie se prépare pour l’arrivée du 8K. Une technologie naissante appelée à révolutionner la qualité de l’image dans les téléviseurs et qui se propose d’atteindre seize fois plus que la résolution Full HD (1.920 x 1.080 pixels) et quatre fois plus que les modèles à 4K ou Ultra Haute Définition. Une norme à suivre dans les télévisions d’aujourd’hui et les plateformes de contenu en continu. Le nom dérive des pixels qui ont une résolution horizontale d’environ 8.000 pixels.

Et c’est précisément la pierre angulaire pour faire fonctionner cette technologie. Face à l’absence de contenus enregistrés adaptés à cette résolution, les principaux fabricants de téléviseurs se sont appuyés sur des modèles de machine learning pour parvenir à cette définition exigeante qui doit être prête à être diffusée lors des prochains Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Fin 2018, les essais en plein air ont commencé sur 8K de la télévision publique japonaise NHK.

La qualité de sa vision

Deux ans pour avoir des teles monstrueux préparés d’où, en principe, s’étonner de la qualité de sa vision, bien que pour le moment peu de marques aient osé l’annoncer. LG et Samsung, deux des principaux fournisseurs mondiaux, ont réintroduit de nouveaux modèles de télévision 8K au CES de Las Vegas. Il s’agit d’un nouveau défi technique avec lequel ils tenteront de convaincre les consommateurs de changer de téléviseurs et donc d’un nouveau gaspillage économique jusqu’à ce que les prix se stabilisent après les premières étapes du boom initial.

Par extension, ils travaillent avec des résolutions de 7 680 x 4 320 pixels et un ratio 16:9 sur téléviseurs, en format horizontal. Les images montrées sont des images de 33 177 600 pixels. Ce que les nouvelles télévisions présentées permettent d’obtenir, c’est d’inventer des pixels grâce à un système de redimensionnement automatique – pour les agrandir artificiellement – qui propose de retirer tout le potentiel des images, bien qu’il faille garder à l’esprit que le signal reçu est fondamental pour obtenir la définition. Apprécier (et apprécier) cette expérience telle qu’elle est présentée peut ne pas refléter une grande différence par rapport aux modèles 4K d’aujourd’hui. La vision humaine a certaines limites lorsqu’il s’agit de différencier les pixels.

Il reste encore un long chemin à parcourir avant que cette technologie soit implantée et popularisée sur le marché (et plus encore dans les foyers), mais les grandes marques ont déjà placé la première pierre avec des microprocesseurs plus puissants. La principale pierre d’achoppement est, encore une fois, le contenu. Depuis des années, l’image audiovisuelle est un banc d’essai pour les nouvelles technologies. Ces derniers temps ont été testés avec diverses propositions allant de la technologie 3D, qui s’est avéré être un échec par l’absence de programmes adaptés à cette visualisation qui est venu après le phénomène de film Avatar.

L’industrie a également essayé avec de nouveaux matériaux et différents types de panneaux à la recherche d’attirer le consommateur, ainsi que d’autres technologies de l’imagerie telles que High Dynamic Range ou HDR. Chaque année, ils s’efforcent d’accompagner leurs nouveaux modèles avec des étiquettes qui reflètent la “nouveauté”, mais c’est finalement le marché qui met les choses à leur place. Pour l’instant, il s’agit plutôt d’une résolution conçue uniquement pour un contenu télévisuel et cinématographique ultra-réaliste car, par exemple, les consoles de jeux vidéo ou les ordinateurs ne sont pas capables de faire passer leurs titres à 8K. Mais, à son tour, la connexion Internet pour recevoir ce contenu représente aussi un autre obstacle ; la gestion d’un signal à une telle définition semble, pour l’instant, une chimère.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *