Qu’est ce que la caisse de retraite complémentaire ?

Publié par Jerome le mars 13, 2019 | Maj le mars 13, 2019

Beaucoup n’y pense pas ou en prennent conscience trop tard. Lorsqu’on travaille, la loi prévoit certaines dispositions ou règles pour que cela ne soit pas indéfini. La retraite est alors une étape à laquelle tout travailleur est prédisposé. Elle est par définition la période de la vie d’un travailleur où , après s’être retiré de la vie active, continue de toucher régulièrement une somme d’argent qu’il aura cotisé à la caisse nationale à titre de pension ou retraite de base. Préparer sa retraite est assez important pour envisager des jours sereins. De nos jours, il est tout à fait possible de l’anticiper et la construire. Mais pour ce faire, il faut commencer par évaluer sa propre situation, se renseigner sur le régime de retraite duquel on dépend et bien sûr se renseigner sur un éventuel départ anticipé. Les travailleurs du secteur privé en plus de la retraite de base sont affiliés à un autre type de retraite dit complémentaire. Qu’est ce que la caisse de retraite complémentaire ? À quoi sert t-elle et quel est son fonctionnement ?

La caisse de retraite complémentaire

Pour tout travailleur, l’âge minimum pour prétendre à la retraite est 62 ans. Mais selon que vous avez commencé à exercer très jeune ou que pendant la majeure partie de votre carrière vous avez été handicapé, vous pouvez bénéficier d’une retraite anticipée. Chaque travailleur (du secteur public comme privé) jouit à sa retraite d’une pension que l’on appelle également retraite de base mais les travailleurs du secteur privé en plus de leurs retraites de base sont obligés de souscrire à une retraite complémentaire pour compléter leur retraite de base. Ainsi se justifie l’existence des caisses de retraite complémentaire et les taux et assiettes de la retraite complémentaire sont fixés par ces caisses. Il existe différentes sortes de caisses de retraites complémentaires. Celles-ci varient en fonction des statuts professionnels ou des métiers.

À quoi la caisse de retraite complémentaire

Avoir Cotisé à la caisse nationale pour sa retraite de base peut s’avérer être insuffisant en fin de carrière. La cotisation à la caisse de retraite complémentaire permet d’accumuler des points qui constituent la retraite complémentaire et qui s’ajoutent à la retraite de base. Ainsi son but est d’accroître le revenu à la fin de la carrière professionnelle.

Quel est son fonctionnement ?

La caisse de retraite complémentaire ne concerne pas les travailleurs du secteur public.  Pour les salariés du secteur privé, il existe deux sortes de caisses dans lesquelles les taux de cotisations, de prix d’achat et de valeurs des points différent selon que vous soyez cadre ou non. Le capital constitué n’est pas à réclamer lorsqu’on cesse les activités mais à acquérir selon le principe de répartition.

  • L’accumulation des points

En fonction du salaire perçu, un nombre de points est attribué à chaque salarié ayant cotisé. Mensuellement, un taux de 6% est prélevé à chaque salarié pour sa retraite complémentaire par l’employeur. Pour les salariés non-cadres le taux est de 16% et de 16,24% pour les cadres. Ces sommes prélevées déterminent à une certaine hauteur le nombre de points à attribuer.

  • Connaître le nombre de points acquis

Les caisses mettent à disposition des salariés leurs relevés actualisés de points acquis. Ces relevés sont disponible en ligne sur le site de leur groupe de protection sociale et retrace toutes leurs carrières dans le secteur privé.

  • Calcul de sa retraite complémentaire

Chaque année, la valeur d’un point est revue par la caisse de retraite complémentaire. Ainsi, ne pas en tenir compte serait passible de faux calculs

  • Versement de la retraite complémentaire

Généralement, les versements se font trimestriellement. Mais selon que les droits soient compris entre 100 et 200 points pour la caisse des non cadres, la retraite est versée annuellement. Lorsque la retraite des salariés cadre est inférieure à 500 points, le capital est versé de façon unique. Il en est de même pour la retraite des salariés non-cadres lorsqu’elle est inférieure ou égal à 100 points.

  • Liquidation de la retraite complémentaire

Il est dit que tout salarié qui liquide sa retraite de base à taux plein à partir de 62 ans peut percevoir sa retraite complémentaire dans les mêmes conditions. Il est nécessaire de se rapprocher de sa caisse pour bénéficier des informations dans ce sens lorsqu’on a envie de liquider.

Préparer et Anticiper cette période de sa vie dès le début de sa carrière professionnelle est une chose indispensable. Surtout dans la mesure où les cotisations retraite perçues à la fin ne suffisent pas pour assurer une économie stable. Nous espérons que cet article vous aura éclairé quant au rôle et à l’utilité des caisses de retraite complémentaire déjà obligatoire pour vous travailleurs du secteur privé. Nous vous souhaitons une bonne carrière et une retraite épanouie pendant qu’on y est !

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *