Vous possédez des Bitcoins ? Il existe plusieurs moyens de les stocker et les sécuriser. Voici les différents types de portefeuilles et comment les utiliser :

Le Bitcoin : le roi des crypto-monnaies

Parmi les nouveaux actifs d’investissement, le Bitcoin a assurément fait des vagues ces dernières années. L’évolution du prix des pièces de Bitcoin le montre : c’est un investissement volatil, qui a un grand potentiel. Après une percée en 2017, la première cryptodevise mondiale avait connu une année 2018 plutôt morose. Mais elle est à nouveau en pleine forme en 2019 et a plus que doublé son prix depuis janvier, avec une capitalisation boursière qui dépasse les 150 milliards de dollars. C’est pourquoi elle a réussi à se faire une place dans les portfolios des investisseurs.

Stocker un Bitcoin, comment ça marche ?

Si cet engouement est une bonne nouvelle pour le Bitcoin, tous les investisseurs ne savent pas forcément comment stocker des BTC. C’est pourtant une étape cruciale, car malheureusement les tentatives de vols et les bugs sont légion.

Avec un portefeuille en ligne

Il s’agit d’une des méthodes les plus courantes. Il suffit simplement de télécharger un logiciel sur son ordinateur ou une application sur son smartphone. On peut ensuite y envoyer des pièces, et sécuriser le tout avec une phrase de sécurité qui permet de retrouver les BTC depuis n’importe quel endroit. Les portefeuilles en ligne les plus connus sont Electrum, AtomicWallet ou encore Coinomi.

L’avantage de ces portefeuilles, c’est qu’ils sont extrêmement simples à utiliser, et qu’ils permettent d’envoyer et de recevoir des pièces aisément. Mais leur plus gros défaut est leur vulnérabilité. Puisqu’ils sont toujours connectés, ils peuvent être visés par des attaques. Qui plus est, ils sont stockés sur des serveurs externes : cela veut dire que les utilisateurs n’ont pas un contrôle total sur leurs pièces.

Avec un portefeuille « froid »

Les portefeuilles « froids » ou « cold wallet/storage » sont des portefeuilles qui ne sont pas connectés à Internet lorsqu’on ne les utilise pas. Ils se présentent sous la forme de clés USB ou d’autres objets qu’il est possible de connecter à son ordinateur. Les plus connus sont le Ledger Nano S et Trezor.

Leur grand avantage est qu’ils représentent une sécurité à toute épreuve. Il est en effet impossible pour un attaquant d’avoir accès aux Bitcoins qui s’y trouvent, sans avoir l’objet devant lui. Et même si l’objet est perdu par son propriétaire, il est sécurisé par des codes de sécurité. C’est donc la solution privilégiée par de très nombreux investisseurs soucieux de protéger leurs actifs.

Avec un portefeuille en papier

Il est également possible de stocker ses Bitcoins sur feuille de papier ! Ce type de procédé est également considéré comme un stockage à « froid ». Il s’agit simplement d’imprimer les clés privées qui servent à accéder à vos Bitcoins sur une feuille de papier, puis de la conserver chez vous, dans un endroit sécurisé.

De nombreux sites proposent la création en quelques clics d’un portefeuille en papier, notamment Bitcoinpaperwallet.com ou encore Walletgenerator.net. Le défaut de cette méthode est sa fragilité : il faut s’assurer que le portefeuille ne sera pas endommagé sur le long terme.

Et vous, quelle méthode utilisez-vous pour stocker vos pièces de Bitcoin ?

L'actualité :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici