Quelle assurance animaux choisir ?

Publié par Jerome le mars 17, 2019 | Maj le mars 17, 2019

Contrairement aux autres assurances santé jugées obligatoires, une assurance pour un animal ne le sera pas forcément. Mais en se rendant à l’évidence, on admet très vite qu’ils ont eux aussi besoins de soins. Eh oui, un animal de compagnie peut constituer un réel investissement dans la mesure où vous devez lui apporter les soins qu’il faut afin de préserver sa santé et par la même occasion la vôtre et celle de votre entourage. Pour ce faire, il serait judicieux de penser à l’assurer.

Qu’est ce qu’une assurance santé animaux ?

Le principe est le même chez l’homme comme chez l’animal. Une assurance santé pour animaux sera donc une couverture des soins de votre animal en cas de maladie ou d’accident. Même si il n’est pas nécessaire de le dire (mais nous le dirons quand même), les soins d’un animal se déroule à la différence d’un médecin pour l’homme chez un vétérinaire.

Conditions de souscription

Que votre compagnon soit un chien, un chat (les plus courants) ou tout autre animal, la souscription à un contrat d’assurance est soumise à un certain nombre de conditions auxquelles ils ne peuvent pas tous prétendre en généralité. Ainsi le choix de l’assurance se fait selon des critères comme :

L’âge

Curieusement c’est un critère clé d’adhésion à une assurance. Votre animal doit avoir à son compteur au moins 3 mois d’âge en général et au plus 10 ans pour que vous puissiez lui trouver une assurance avec tous les avantages ou garanties qu’il lui faut.

La race

En effet selon la race de votre animal une telle ou une autre assurance ne sera pas la meilleure. Si votre animal est un chien et qu’il est de race première ou secondaire (comprenez Pitbull ou Rottweiler) ou alors si il sert à des fins comme la sécurité ou le sauvetage, vous devez vous tourner vers une couverture spécifique pour l’assurance chanté de votre chien.

Il en est de même pour les matous (chats) qui selon leur race peuvent faire objet de maladies. Puisqu’ils ne sont pas les seuls, les autres animaux comme le furet, le lapin ou les petits rongeurs peuvent également bénéficier de couverture santé à condition que vous en trouvez une car ils sont jugés très fragiles et donc ne se font pas assurer par toutes les assurances.

L’identification et l’état de santé

Avant d’être dans l’embarras d’une assurance pour votre animal, celui-ci doit être tatoué ou possédé une puce électronique pour éviter tout trafic illégal. Aussi vous devriez vous assurer de l’état de santé de votre compagnon qui attesté comme bonne par un certificat médical jouera en faveur d’une bonne couverture pour lui. Soyez donc réglo et vacciner votre animal car un temps de carence est requis pour observer les cas de maladie héréditaire, congénitale, récidivante ou chronique aux fins d’éviter les cas d’animaux prétendant à une assurance étant déjà malade.

Avec cette parenthèse que nous venons d’observer vous êtes sûr que votre animal ne sera pas exclu ou limité d’une quelconque assurance. Ainsi donc avant de passer à votre choix, prenez soin de :

Comparer les différentes assurances

Elles sont nombreuses et il peut vous être difficile de faire le bon choix si vous n’avez pas connaissance des critères suivants. Assurez vous donc de :

Étudier les différentes formules

Elles sont nombreuses mais ne sont pas toutes complètes. Certaines ne remboursent qu’en cas de chirurgie tandis que d’autres qu’en cas d’accident. Évitez-les ! Nous vous conseillons d’opter plutôt pour des formules qui couvrent maladie, chirurgie et accident ; logiquement contre des niveaux de garanties variant en fonction des prix. Vous trouverez donc les formules dénommées :

  • . Économiques : les moins chères, elles couvrent les gros pépins tels que les opérations, les examens, les hospitalisations, ou autres acte impliquant des dépenses importantes
  • . Intermédiaires : qui prennent également en charge les dépenses liées aux maladies dites bénignes
  • . Premium : qui remboursent également les frais de prévention (vaccins, produits antiparasitaires, bilan annuel de santé)

Évaluer les cotisations

En effet, selon votre formule, votre cotisation mensuelle peut aller du simple au complexe. Ce montant pouvant également évoluer avec les années

  • Contrôler la franchise de l’assurance pour animal

Elle est appliquée par année, acte ou sinistre en fonction des contrats. Chaque assurance établit un montant minimal. Rester vigilant quant à la charge qui vous revient

  • Vérifier le taux de remboursement

Il peut aller de 50 à 100 % selon que votre montant d’assurance soit élevé ou non. Les frais vétérinaires n’en ressortent qu’optimiser

  • Faire attention au délai de carence

Déjà évoqué plus haut celui-ci va de 7 à 180 jours selon votre contrat. Pendant ce temps, votre compagnon n’est pas couvert par son assurance

  • Voir si votre assureur adhère à la charte des vétérinaires

Adopté dans l’objectif de créer une meilleure collaboration entre vétérinaire et professionnel de l’assurance santé animale.

  •  Vérifier si votre animal est assuré à vie

La dernière étape de votre devoir, jetez un œil à la garantie à vie présente dans les conditions générales. N’oubliez pas pour autant les conditions de résiliation.

Nous mettrons fin à cet article avec une liste d’assurances animaux qui n’est en rien une incitation à souscrire à l’une d’entres elles.

  • Carrefour
  • Jardiland
  • Banque postale
  • Animaux santé
  • Truffaut
  • Finaxy
  • Bulle bleue
  • AG2R
  • Asuropoil
  • Santé vet

Toutes ces armes en tête, vous ne passerez certainement pas à côté de l’assurance qu’il vous faut pour votre animal.

Noter cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *