Pourquoi Nabilla a-t-elle décidé de rentrer à Paris pour son accouchement ?

Pendant sa grossesse, Nabilla a passé énormément de temps à l’étranger, loin de Paris. Pourtant, pour des raisons que l’on comprend aisément, c’est dans sa ville d’origine qu’elle décide d’accoucher.

Comme le savent tous les fans de la célèbre influenceuse, c’est à Paris que Nabilla a accouché en France de son premier enfant. Cela a peut-être semblé étrange pour certains, car elle a beaucoup voyagé hors de la France pendant sa grossesse. La jeune femme décide donc d’expliquer les raisons qui l’ont poussé à rentrer dans son pays peu de temps avant le terme de sa grossesse.

Nabilla a tenu à accoucher en France pour des raisons évidentes

Cela fait maintenant plusieurs jours que l’influenceuse française Nabilla est devenue maman. La jeune femme, épouse, et maintenant mère, est comblée par sa nouvelle vie de famille et se remet peu à peu des émotions de son accouchement en France.

A ce propos, certaines personnes, dont le chroniqueur Matthieu Delormeau, se sont interrogées sur les raisons qui avaient poussé la jeune femme à rentrer sur Paris avant d’accoucher. Il faut savoir que le couple, Nabilla et Thomas Vergara, avait déménagé à Dubaï. Ils ont également passé un moment à Londres, au cours des derniers mois de sa grossesse. Le chroniqueur Mathieu Delormeau a donc laissé entendre que le couple voulait à tout prix que leur enfant bénéficie de la nationalité française. Toujours d’après lui, Nabilla avait beaucoup plus confiance dans les soins médicaux qu’elle était en mesure de recevoir en France.

C’est donc ce 24 octobre que la jeune maman a décidé de répondre à ces interrogations, afin de donner les vraies raisons de son retour en France. Elle explique que son époux et elle ont déménagé de Londres peu de temps avant son accouchement, parce qu’elle n’était pas rassuré à l’idée « d’accoucher en anglais ». Cela semble tout à fait logique, car même si Nabilla et Thomas parlent parfaitement l’anglais, les termes médicaux ne sont pas toujours faciles à comprendre.

Aussi, puisqu’il s’agissait de son premier accouchement, c’était une expérience qu’elle ne maitrisait absolument pas. Il fallait donc être aussi prudent que possible, parce qu’en cas de complication, c’est toujours mieux de savoir exactement ce que dit le médecin. Nabilla précise qu’elle n’est pas négative, car elle part toujours du principe que tout ira pour le mieux. Mais elle est aussi très prévoyante, car un accouchement reste un accouchement, et il y a toujours des risques de complications.

Nabilla comptait sur la présence de ses proches auprès d’elle lors de son premier accouchement

En plus du facteur « langue française », la présence des proches a également pesé dans la balance. En effet, en étant à Dubaï ou à Londres, il aurait été difficile pour sa famille de faire le déplacement pour la rejoindre. Nabilla explique que pour ce premier accouchement, elle tenait vraiment à avoir ses proches à ses côtés. Alors pour que ce soit plus pratique pour tout le monde, le mieux était qu’elle et Thomas rentrent sur Paris.

Pour finir, Nabilla explique qu’elle était assez inquiète par rapport à l’accouchement. Elle a beaucoup angoissé, surtout dans les derniers jours, parce que c’était une première pour elle. Elle se sentait donc plus rassuré d’être dans son pays, avec sa famille, et entouré de gens qui parlent sa langue maternelle. Une pression supplémentaire n’était vraiment pas nécessaire. D’ailleurs, elle a eu raison, car au final, tout ne s’est pas passé comme prévu.

Heureusement, elle et son bébé Milann sont maintenant en bonne santé, et c’est tout ce qui compte.

L'actualité :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici